Message 13 Jan 2013, 12:51

Principauté de Galicie-Volhynie

Principauté de Galicie-Volhynie


La Principauté de Galicie-Volhynie est un État de l'Europe Orientale formé par l'union des principautés ruthènes de Galicie et Volhynie (dite aussi Lodomérie) à la fin du XIIème
siècle.

Ce fut l’un des Etats le plus puissant de l'Europe Orientale aux XIIIème et XIVème siècles. Il s'étendait du ‘Boug’ au ‘Wieprz’.

Il fut fondé par Roman le Grand, Prince de Volhynie, de la dynastie des Rurikides.

Roman le Grand s'appuie sur les habitants des villes, sur des boyards dévoués et sur de bonnes relations avec les ducs Piasts, pour bâtir un état.

Il signe un traité de paix avec la Hongrie et noue des relations diplomatiques avec l'Empire byzantin. En 1205, Roman le Grand lance une offensive contre la Pologne, mais il est arrêté par les armées de Conrad de Mazovie et de Lech le Blanc. Il est tué en passant la Vistule le 19 juin 1205 lors de la bataille de Zawichost.

Sa mort est suivie d'une période de troubles dont essaient de profiter la Hongrie et la Pologne, deux puissances rivales. André II de Hongrie s'autoproclame roi de Galicie-Volhynie (en latin rex Galiciae et Lodomeriae).

En 1215, Hongrois et Polonais arrivent à un compromis en vertu duquel la principauté devait être indépendante avec comme souverain le fils du roi de Hongrie (Coloman) qui devra épouser la fille de Lech le Blanc (Salomé). Le mariage a lieu en 1219.

En 1221, le prince Mstislav le Hardi chasse les Hongrois, mais c'est Daniil Romanovich, le fils de Roman le Grand, qui réunifie la Galicie-Volhynie.

Daniil Romanovich devient vite le plus puissant des princes ruthènes et étend son pouvoir en occupant Kiev.

En 1240, les Mongols prennent Kiev et détruisent la ville (voir Siège et Bataille de Kiev).
En 1241, les Mongols s’attaquent aux principautés du sud ouest. Ils sont repoussés difficilement. La cité de Sambir (aujourd'hui Stary Sambir) est détruite. Les survivants se
réfugient sur les rives du Dniestr où ils fondent un nouvel établissement. Les Mongols détruisent la ville de Zvenigorod

En 1245, Daniil Romanovich bat les Polonais et les Hongrois à la bataille de Jaroslav.

En 1253, Daniil Romanovich est couronné roi par un légat du pape mais il est, théoriquement, vassal de Batu Khan, khan mongol de la “Horde d’Or”.

Pendant son règne et malgré la proximité de la Principauté avec les Mongols de la “Horde d’Or” son royaume connaît un développement florissant.
En 1256, il fonde la ville de Lvov en l’honneur de son fils, Léon (Lev).
La ville de Lvov (actuellement Lviv, en Ukraine) se trouve non loin de la ville de Zvenyhorod, rasée les Mongols en 1241.


Les routes commerciales se développent, reliant la Mer Noire à la Pologne, au Saint-Empire et à la Mer Baltique.
Daniil Romanovich transfère sa capitale de Halych à Chelm.

L'immigration contribue au développement économique du pays avec l'arrivée des commerçants juifs, arméniens et des artisans allemands.

À son apogée, la principauté de Galicie-Volhynie englobe tout le sud-ouest de la Ruthénie, avec la Ruthénie rouge et la Ruthénie noire, et est suzeraine des voïvodats moldaves.

En 1259, après une campagne militaire, le nouveau khan de la “Horde d’Or”, Berké Khan ordonne à Daniil Romanovich de détruire le château de Lvov.

En 1264, Daniil Romanovich décède. Son fils Chvarno lui succède jusqu'en 1270, puis son deuxième fils Léon Ier monte sur le trône (jusqu’à sa mort en 1301).
En 1272, Léon Ier transfère la capitale du pays à Lvov.

En 1285, la Galicie et de la Volhynie est à nouveau dévastée par les Mongols de la “Horde d’Or”

1301, Mort de Léon Ier , prince de Galicie. Georges Ier ( Youri) lui succède.
1308, Mort de Georges Ier.

A sa mort, le pays est gouverné par ses fils André II et George II. André II et George II sont tués en 1323 en combattant les Mongols.
Leur mort marque la fin du règne des héritiers de Roman le Grand en Galicie-Volhynie.
Le dernier souverain de la principauté de Galicie-Volhynie est Boleslas, le neveu de Léon et le fils de Trojden Ier de Czersk.
Celui-ci est empoisonné en 1340. Le pays connaît alors une période d'anarchie pendant laquelle la Pologne et la Hongrie essaient de prendre le contrôle du pays.


De 1349 à 1352, le roi de Pologne Casimir III le Grand et le grand-duc de Lituanie Gediminas s'affrontent pour s'emparer de la principauté de Galicie-Volhynie.

En 1352, la Pologne et la Lituanie concluent un accord sur le partage de la Galicie-Volhynie. Casimir III le Grand obtient la Galicie (avec Lviv, Halych, Chelm, Loutsk et Belz), la Podolie et un morceau de la Volhynie. Le reste de la Volhynie et la Podlachie deviennent lituaniennes. Quant aux voïvodats moldaves, ils forment, en 1359, la principauté indépendante de Moldavie

En 1569, suite à l'Union de Lublin, tous les anciens territoires de la principauté de Galicie-Volhynie deviennent polonais.

En 1772, l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, qui est aussi reine de Hongrie, justifie la participation de l'Autriche aux partages de la Pologne, par les droits de la Hongrie sur l'ancien royaume de Galicie et Volhynie. Les territoires polonais annexés par l'Autriche prennent le nom officiel du Royaume de Galicie et de Lodomérie, même s'ils n'incluent que l'ancienne Galicie, la Volhynie restant temporairement polonaise avant d’être englobé à l'Empire russe.
Che Khan, votre humble serviteur
Image