Message 29 Jan 2010, 15:34

Les Tümed

Les Tümed


Entre le IXème et le XIIème siècles, les Tumed habitait près de la côte ouest du lac Baïkal.

Peuple mongolophone, ils font partie de la culture dite des “Peuples Forestiers” mais, à l’époque de Gengis Khan certains d'entre eux se sont rapprochés de la culture pastorale
des “Peuples Cavaliers”.

A partir de 1207 (voir “Campagne de Sibérie”) ils sont englobés dans la sphère gengiskhanide et Gengis Khan décide de les déplacer plus au sud.

Pendant toute la période de l’Empire, les Tumed serviront les khans mongols et resteront dans l’orbite gengiskhanide.

Lorsque l’Empire se disloque, les Tumed forment l’aile droite des Mongols orientaux.

Les Tumed atteignent leur apogée sous le règne d’Altan Khan (1507-1582) dans le milieu du XVIème siècle.

Ils sont encore assez puissants pour se permettre d’attaquer la dynastie chinoise des Ming, de piller les campement des Oïrat et de leur reprendre contrôle de la ville de Karakorum.

Mais, après leur intégration dans l'empire mandchou en 1634-1635, les Tümed perdent leur indépendance et sont rattachés directement au gouvernement central sino-mandchou.

Installée en Mongolie-Intérieure au nord de l'Ordos, c'est-à-dire au nord de la grande boucle du fleuve Jaune (région incluse dans la province du Suiyuan à l'époque de la
République), ils sont soumis à une pression chinoise particulièrement forte.

Dès la fin du XIXème siècle, mêlés aux colons chinois, ils sont sinisés de mœurs et de langue et convertis à l'agriculture.

Ils sont également célèbre pour être les premiers à avoir introduit le lamaïsme en Mongolie.
Djasa Shikir, guerrier keshig à l'Ordoo du Corbeau Rouge.
Image