Message 11 Déc 2005, 15:29

La Symbolique du Corbeau

La Symbolique du Corbeau.


Le corbeau n’est certainement l’animal le plus important dans la mythologie des ‘Peuples Cavaliers’. Si je me suis intéressé à cet oiseau c’est simplement parce qu'il est l'animal totem de Che Khan. Voici ce que mes recherches m’ont fait découvrir.

Tout d’abord, li faut savoir que le corbeau est apparu comme malveillant assez récemment et surtout en Europe. Dans de nombreuses cultures celui-ci était perçu comme bienveillant et souvent associé au culte du soleil.

C'est dans les civilisations de nomades, de chasseurs et de pêcheurs que le corbeau a le plus souvent un aspect positif, aspect positif qu'il perd avec la sédentarisation et le développement de l'agriculture (peut être dû aux dégats qu'il peut faire aux cultures).

Chez les Celtes, le corbeau était sacré et signifiait le déchirement de la chair dans les combats. Comme il se nourrit de charognes, la poésie galloise utilise la métaphore "le corbeau t'a percé" pour dire "tu es mort". On pensait que les corbeaux accompagnaient le
soleil dans sa course nocturne, c'est-à-dire aux enfers. Ils étaient donc l'emblème du mal, par opposition au cygnes, symboles de pureté.
Il a été également associé à la formation de Lugdunum (Lyon), ville du dieu Lug. Lug-à-la-longue-lance (attribut qu'il a en commun avec Odin)est le grand dieu solaire à forme de corbeau chez les Celtes (assimilé à Apollon).

Il est aussi le messager des dieux. Bodb, déesse de la guerre, observe les batailles sous forme de corneille. Les cris et le vol des corbeaux étaient d'ailleurs l'objet d'augures.
Le corbeau était aussi associé à Bran, dieu des navigateurs (bran signifie corbeau en gaélique); Les navigateurs emmenaient ces oiseaux avec eux pour les lâcher en pleine mer . Leur vol indiquait la direction de la terre (on retrouve cette tradition dans la Bible, avec Noé, en Inde et en Norvège).

Dans la mythologie scandinave, les deux corbeaux Hugi et Munni (Pensée et souvenir), sont les compagnons d'Odin.. Ils parcourent le monde et et reviennent informer Odin de tous les événements qui se produisent sur terre. Ces oiseaux sont aussi les compagnons de Wotan, surnommé le dieu au corbeau.

Remarque : La diffusion de la symbolique du corbeau dans les aires germanique et celtique a conduit à sa présence importante dans l'héraldique, où on le confond toutefois assez souvent avec la corneille.


Chez les Grecs, le corbeau était un oiseau trop bavard. C'est pourquoi Athéna l'avait remplacé par la chouette auprès d'elle. Le corbeau était aussi consacré à Apollon. Celui-ci l'avait envoyé dans le monde aquatique chercher de l'eau. Le corbeau a découvert un
figuier dont les fruits n'étaient pas mûrs, et il est resté près de l'arbre pour les voir mûrir plutôt que d'accomplir sa mission. Il a été puni pour sa désobéissance et son égoïsme : Apollon l'a placé parmi les constellations, mais un Hydre l'empêche de boire à la coupe, le condamnant à la soif.

il possède également des fonctions divinatoires : une corneille se tenait auprès de la Pythie de Delphes pendant ses prédictions. On pense que l'origine de cette fonction de messager des dieux, et plus particulièrement de messager d'Apollon réside dans une légende :
Coronis était infidèle à Apollon, et c'est un corbeau qui prévint Apollon. D'où son image de messager, lié aux dieux.
Selon Ovide, le corbeau, blanc à l'origine, serait devenu noir par la faute d'Apollon, pour punir ce porteur de mauvaises nouvelles. C'est sous forme de corbeau que le dieu a conduit les habitants de Théra (Santorin)à Cyrène.

On dit aussi souvent, chez les Grecs, que le corbeau blanc guide les messagers, ou que le corbeau en général est le messager d'Apollon. D'ailleurs, ce sont deux corbeaux qui ont indiqué à Alexandre le Grand le chemin du sanctuaire d'Amon.

En Chine et au Japon, il est l'emblème de l'amour et la gratitude filiale. Selon les légendes chinoises, dix corbeaux rouges à trois pattes s'envolèrent du mûrier du Levant pour apporter la lumière au monde. Mais ils répandent une chaleur insupportable sur la terre. Yi le Bon Archer en abat neufs, et sauve le monde. Le dernier corbeau se trouve dans le soleil.
Le corbeau est là aussi un symbole solaire, il représente le principe créateur.

Au Japon, les corbeaux sont aussi des messagers divins, et en Chine, ils sont les messagers de la déesse des fées, Hsi-Wang-Mu, et lui apportent sa nourriture. Ils sont d'ailleurs de bonne augure.

En Afrique Noire, le corbeau prévient le Hommes des dangers qui les menacent; il est leur guide et un esprit protecteur.
Et chez les Mayas Il est aussi le messager du dieu de la foudre et du tonnerre.

Le corbeau, dans le culte mithraïque, est chargé par Sol, le dieu Soleil; de transmettre à Mithra l'ordre de sacrifier le taureau.

Le Coran(sourate cinq, versets 27 à 30) raconte que les deux fils d'Adam ont offert chacun un sacrifice à Allah. Mais seul celui du fils sincère est accepté. L'autre fils tue son frère. Allah envoie alors un corbeau qui gratte la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. C'est en le voyant que le fils d'Adam est pris de remords.

Chez les indiens Tlingit (Nord-Ouest du Pacifique), le corbeau est la figure divine centrale. Il organise le monde, répand la civilisation et la culture, crée et libère le soleil...

En Amérique du Nord, il est aussi la personnification de l'Etre Suprême, du vent qu'il fait surgir d'un battement d'aile, du tonnerre et de la foudre. Dans la culture Haïda (Indiens de la côte nord-ouest du Canada),le corbeau subtilisera le soleil au chef du ciel pour le rendre au peuple de la terre. Corbeau possède une pirogue magique : il peut la faire changer de taille : de la taille d'une aiguille de pin jusqu'à contenir tout l'univers.


Autre donnée importante, dans la mythologie indo-européenne, le corbeau est associé aux yeux, non seulement parce qu'on lui attribue une capacité de clairvoyance, mais aussi parce que les yeux des morts sont son premier repas quand il se pose sur un champ de bataille. On attribue également à ses yeux des vertus médicamenteuses. L'association œil/corbeau est une symbolique typique de la première fonction souveraine dans les mythologies indo-européennes. L'œil et le corbeau représentent en effet la fonction magique/religieuse, comme le prouve son association aux dieux Odin et Lug, tout comme les yeux occupent une fonction de premier plan dans la hiérarchie symbolique du corps humain.


On retrouve, bien sur, le corbeau dans la Bible, où il apporte du pain à un homme isolé dans le désert: le prophète Elie, Saint Paul ermite, Saint Antoine... Saint Vincent a été défendu par des corbeaux contre l'attaque de carnassiers; le corbeau est aussi représenté aux pieds de Saint Benoît et dans les mains de Saint Oswald. Il symbolise ici la providence divine. On le retrouve aussi auprès des Saints Boniface et Meinrad, dont les deux corbeaux apprivoisés permirent de découvrir le corps.
Un corbeau est envoyé par Noé pour chercher la terre après le déluge. Mais le corbeau n'a pas prévenu Noé de la fin du Déluge, et passe donc pour un jouisseur. Saint Golowin prétend qu'au Paradis les corbeaux avaient des ailes multicolores, mais qu'après la chute d'Adam et Eve, ils ont commencé à se nourrir de charognes. Leur plumage est alors devenu noir. Mais à la fin des temps, les corbeaux retrouveront au Paradis leur beauté perdue, et leurs croassements se changeront en chants harmonieux pour célébrer Dieu (et la colombe deviendra l’oiseau de Noé).
Au Moyen-Age, on pense que le corbeau néglige ses petits; comme il se nourrit de charognes, on voit en lui un mauvais présage.

Sources :

- Le Web !!
- Hans BIEDERMANN, "encyclopédie des symboles", Le Livre de Poche, Paris, 820 p.
- Jean CHEVALIER, Alain GHEERBRANT, "Dictionnaire des symboles", Robert Laffont, Paris, 1988, 1100 p.



Voir aussi : Description du Corbeau
Qüyildar, Chaman de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image