Message 16 Oct 2009, 14:38

Les Naïmans

Les Naïmans

Le terme Naïman ( Huit, en mongol) désigne un peuple türks, les “Sekiz Oghuz” (Huit Oghuz, en turc).

Ils sont considérés par la plupart des spécialistes comme turcophone (c’est la raison qui me pousse à les ranger avec eux).

Situé au Sud-Ouest du pays mongol, ils avaient des relations diplomatiques avec le Kara-Khitai dont ils seront les vassaux jusqu'en 1177.

Beaucoup d'entre eux étaient devenu des chrétiens nestoriens.

Plus ‘civilisé’, les Naïmans entretenaient également des contacts avec les Ouïghours. Influencés par ses derniers, ils étaient en partie sédentarisés, avaient adopté leur écriture et engagé quelques Ouïghours pour tenir leur administration.

Les Mongols de Temudjin (futur Gengis Khan) avaient déjà eux affaire à eux .

En effet, vers 1194, Erke-Qara (un des frères de Toghril, Khan des Kereyit) s’était réfugier auprès d’Inantch Bilge Khan, le khan des Naïmans .
Grâce à l’appui des Naïmans, Erke-Qara avait chassé Toghril et s’était réinstallé à sa place sur le trône des Kereyit.

Après plusieurs mois d'exil et d'errance, Toghril s’était adressé à Temudjin pour lui demander son aide. Temudjin avait accédé à sa requête et lui avait permis de reprendre sa place de khan auprès des Kereyit.


Mais c’est en mai 1204, qu’une véritable campagne militaire mongole est mise sur pied afin de conquérir le pays naïman.

D’un côté se trouve les troupes de Temudjin et avec elles, des guerriers Ongüt, qui se sont ralliés.
De l’autre côté, se déploient les troupes naïmanes avec, à leur tête, leur khan, Tayang Khan accompagné du mongol Djamuqa (éternel rival et ancien anda de Temudjin).

La bataille tourne en faveur des Mongols , Tayan Khan y laisse sa vie et le pays naïman entre définitivement dans l’orbite du futur empire mongol..

Le fils de Tayan Khan, Kütchlüg réussi, avec quelques troupes restantes, à fuir vers le Kara-Khitai.

Il est bien reçu et le roi qui lui donne sa fille en mariage. Bientôt, Kütchlüg complote contre son beau-père et après l'exécution de celui-ci il prend sa place.

Quelques temps plus tard, continuant sur sa lancée, Temudjin (qui sera devenu Gengis khan) entrera en campagne contre le Kara-Khitai qui sera, lui aussi, intégré à l'Empire mongol.

Les Naïmans serviront fidèlement les Mongols et nous trouverons parmi ceux-ci certains qui assumeront des postes importants. Ainsi, Hülegü Khan avait, dans son armée, un général Naiman, Kitbouka, qui mourut dans la bataille d’Aïn Djalout, le 03 septembre 1260

Image

Actuellement, plus de 400.000 personnes de la population kazakhe sont Naïmans. Ils sont originaires de l'est du Kazakhstan. Il existe une petite population de Naïmans en Afghanistan. Ils appartiennent à la tribu Hazara et de résider dans la vallée de Shaikh Ali et sont musulmans sunnites et chiites. .
Dernière édition par Che Khan le 17 Oct 2009, 14:37, édité 1 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image