Message 25 Juil 2006, 12:46

Profession : Forgeron

Profession : Forgeron

Le premier nom de Gengis Khan était Temudjin, l’homme de fer que certain on traduit par : le forgeron .
Même si l’on est certain que Gengis Khan ne fut pas un forgeron, il n’est pas étonnant que la légende lui prête un rapport discret avec cette ‘caste’ d’artisans.

Le forgeron, dans de nombreuses sociétés tribales, à souvent un statut des plus déconcertants.
Dans les sociétés paysannes le forgeron jouent un rôle important car il produit les instruments agraires et, dans les sociétés “guerrières”, le forgeron produit les armes pour la guerre.

Leur position exceptionnelle au sein de la société est souvent traitée dans la mythologie et on peut remarquer que dans la plupart des religions (ou croyances) il existe un dieu forgeron.

On remarque également qu'à chaque fois que le forgeron jouit d'un grand prestige ou au contraire, est méprisé, mais toujours craint.

Et lorsqu’il est méprisé, cet artisan spécialisé, dont le travail est indispensable pour la société civile ou militaire est relégué en marge de la communauté, traité presque en “intouchable”.

Mais en même temps, on prête à ce paria, de grands pouvoirs magiques, on lui témoigne des sentiments de respect et de considération, on lui assigne des fonctions sans rapport apparent avec son métier ou avec son état d'infériorité sociale.

Ces fonctions sont très similaires à celles des chamans ( circonciseur, guérisseur, exorciseur, pacificateur, arbitre ou conseiller).

Habitant souvent à l’écart du village (ou du campement), il reste séparé des autres. Une explication de cette éloignement peut se trouver dans la nature de son activité très polluante.
Plus certainement encore, dans le fait qu’il vit et travaille avec le feu, puissance aveugle, mortelle et destructrice.

Le forgeron est celui qui transforme la matière et le peuple lui attribue des pouvoirs surnaturels. Ce mysticisme le suit constamment et contribue à sa réputation.

En Mongolie, cet art était l'apanage des "Darkhans"; dont la traduction française 'forgerons" est réductrice. En effet, si le Darkhan est un forgeron, c’est aussi un bijoutier et un joaillier.


Ci-dessous : Forgeron Kazakh au travail avec son apprenti'.
La photo fut prise par un photographe ukrainien, Samuel Dudin aux environs de 1889.

Image
Source photo : Samuel Dudin (1889) - Edition Time-Live/les Origines de l'Homme/Les Premiers Cavaliers.


En complément à cette article, je vous invite à lire :

- L’Art de l’Orfèvrerie.
Hysa Yesui, Guerrière Keshig de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image