Message 28 Déc 2005, 15:18

Confection du Feutre

Confection du Feutre

Le feutre est, sans doute, le plus ancien textile du monde.
Des pièces de feutre ont été retrouvé, datant de plus de 8000 ans et provenaient de Sibérie.

Très présent dans la culture mongole et déjà attesté chez les Scythes, le feutre est un matériaux très important chez les "Peuples Cavaliers".

Le feutre n’est pas un tissu tissé à l'agencement des fils ordonné (un en dessus, un en dessous) mais un tissu ou la laine est emmêlée. Il a des propriétés plus grandes encore que le tissage : il est plus imperméable, il est plus solide, il se découpe et se coud sans problème.

De plus, pour ces peuples nomades possédant de nombreux troupeaux, le feutre était un matériau abondant et peu coûteux.

Pour fabriquer le feutre, les mongols utilisent la technique du roulage à plat :

Sur un vielle pièce de feutre ou une peau, préalablement humidifiée, on dispose la laine.
Celle-ci est humidifiée et parfois humectée avec du petit-lait.
Ensuite, pour répartir la laine de manière égale, il faut la battre. Quatre à cinq personnes suffisent pour cette tache. Le tout est enroulé dans la vielle pièce de feutre autour d’un petit tronc en bois. Le rouleau obtenu est fixé par deux anneaux aux bouts du tronc et traîné un long moment par un cheval. L’opération est renouvelée autant de fois que nécessaire pour obtenir un feutre bien tassé et solide.

Il existe plusieurs variété de feutre, selon le type de laine employées. On peut utiliser de la laine d’agneau ou de mouton. La meilleur est constituée de laine d’agneau mélangée à de la laine de mouton coupée en automne. En général, on n’utilise pas la laine de chameaux ou de chèvre car elle manque de suint. Pour fabriquer une pièce de 5X5 m, la laine de dix à quinze moutons est nécessaire.

Le feutre est important non seulement comme objet d’usage mais aussi en raison de sa valeur symbolique.

Il jouit d’un grand rôle dans de nombreux rites de mariage et d’enterrement. Chez les Mongols et les Khitans l’élévation sur un tapis de feutre était un moment important pour la cérémonie de couronnement d’un nouveau khan. Il servait aussi dans les cérémonies d’initiation des chamans

La confection du feutre donne souvent lieu à une grande fête. Lorsque sa fabrication est terminée, la journée se termine par un grand festin.
Saboudaï, Grand Intendant.
Image