Message 07 Déc 2008, 18:49

L'Art chez les Mongols de la "Horde d'Or"

L'Art chez les Mongols de la "Horde d'Or"

Introduction :

L'art des mongols de la “Horde d'Or” est, malheureusement, très mal connu à ce jour et commence seulement à être étudié.

N’ayant pas été influencé par un passé déjà riche comme il en a été pour les Ilkhans à travers la Perse et pour les Yuan à travers la Chine, l’art de la “Horde d’Or” est resté très traditionnel.

C’est un art qui porte en lui l’art typique des steppes fortement influencé par l’art du Kharezm. On y retrouve également des éléments de l’art kiptchaq.

L’architecture :

Il n'existe aucune trace d’architecture liée directement à la “Horde d’Or” .
Néanmoins, plusieurs villes se sont crées en Europe asiatique pendant cette période (les deux Saraï et Astrakhan par exemple).
Rien qu’à Saraï, Ibn Battutanous décrit ses treize mosquées, ses ecoles (madarsa), ses bains public , ses marchés.

On notera simplement une influence du monde musulman dans l’architecture de ces bâtiments.


Travail du métal, Orfèvrerie et Joaillerie :

L'orfèvrerie constitue un art majeur, ce qui semble normal dans une civilisation nomade.
Les objets crées peuvent être des bijoux (bracelets, pendeloques) et que l'on retrouve le plus souvent dans des sépultures. Ils ont une importance sociale car ils sont des indicateur sociaux (rangs et richesses) et servent souvent de marques d'alliance.
La vaisselle en or et en argent est également fréquente.
Le travail du métal concerne également les objets utilitaires tel que les armes du guerrier et les pièces d’arnachement de sa monture.

La ceinture est une pièce d’équipement particulière qui reflète parfaitement ce mélange entre l’objet pratique et le‘bijoux’.

On note dans tous les cas des influences il-khanides, chinoises et même égyptiennes. Un grand nombre objets connus sont actellement conservés au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.


L’Art de la Céramique :

La céramique était, principalement, produite dans la ville de ‘Nouvelle Saraï’.
On a recensé trois grand types de production :

- la mosaïque de céramique.
- la céramique non glaçurée.
- la céramique glaçurée (parfois proche du groupe des Sultanabad ou de poteries égyptiennes).

Nous trouvons, par ailleurs, une nette influence de l’art de la céramique venant du Kharezm. Les comparaisons entre les céramiques de Saraï et d’Urgendj ne font aucun doute.
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image