Message 02 Août 2009, 11:39

La Tombe de Gengis Khan

La Tombe de Gengis Khan

Gengis Khan avait émis le souhait d’être enterré dans une tombe anonyme, non marquée, qui resterait secret et dans un endroit qu’il avait connu pendant sa jeunesse.

Après sa mort, qui survient alors qu’il est en expédition contre les Tangut, son corps est renvoyé en Mongolie, probablement vers son lieu de naissance ( aujourd'hui, dans la province de Hentiy) .

Selon la légende, l'escorte funéraire aurait eu l’ordre de tuer tout ceux qui croisèrent son chemin pour cacher le lieu de l'enterrement. Une fois la tombe construite, les esclaves qui la construisirent furent massacrés et les soldats qui les tuèrent furent tués à leur tour.

A ce jour, l’emplacement de sa sépulture n’a pas encore été retrouvé.
L'Histoire secrète des Mongols mentionne l'année de la mort de Gengis Khan mais ne donne aucun indice sur le lieu de son enterrement.

Marco Polo écrira que, déjà à la fin du XIIIème siècle, les Mongols ne connaissaient plus l'emplacement de la tombe.

Il existe plusieurs théories quant à sa situation :

- Une légende locale raconte qu’il se trouve sous le lit de la rivière Onon. La rivière aurait été détournée pendant le creusement de la tombe puis remise dans son lit originel, la cachant ainsi à jamais (le roi sumérien Gilgamesh d'Uruk aurait été enterré de la même manière).

- D'autres histoires racontent que le lieu de sa tombe aurait été piétiné par d'innombrables chevaux, qu'on aurait planté des arbres au-dessus et que le permafrost aurait fait le reste.

- D'autres sources prétendent que la tombe serait dans la région du mont Burkhan Khaldun. Cette région de 240 km2 était appelée Ikh Khorig, ou “Grand Tabou” . Plusieurs années après la mort de Gengis Khan elle était toujours interdite à toute personne. ceux qui avaient le malheur de passer outre était condamnée à mort.

Et ce n'est que depuis ces deux dernières décennies qu'elle a été ouverte aux archéologues occidentaux.


L'archéologue amateur Maury Kravitz a dédié quarante ans de sa vie à la recherche de la tombe. Dans un récit du XVème siècle écrit par un jésuite français, il trouva une référence à une des premières batailles gagnées par Gengis Khan, à l'époque encore appelé Temüdjin.
Selon ce récit, Temüdjin aurait choisi un endroit à la convergence des rivières Kherlen et “Bruchi”, avec le Burkhan Khaldun derrière lui et à droite, et après sa victoire il aurait dit que ce lieu serait à jamais son favori.
Kravitz, convaincu que c'était le lieu de la tombe de Gengis Khan, a essayé de le trouver, mais le lieu demeure inconnu des cartographes. Il a toutefois trouvé le toponyme “Baruun Bruch” (Bruch occidental) dans la région. Il y fait des excavations depuis 2006, à environ 100 km à l'est du Burkhan Khaldun, dans la région de Bayanbulag.

En 2011, Albert Yu-Min Lin, chercheur en sciences de la National Geographic Society réalise des recherches archéologiques à la recherche de son tombeau. Sans autorisation pour réaliser des fouilles, il utilise des techniques modernes pour trouver les fondations de monuments datant de cette époque grâce au projet "The Valley of the Khan Project" mis en place à partir de 2010. Ses recherches ont donné lieu a un documentaire.

En 2016, à l'issue de deux expéditions aussi périlleuses que clandestines, l'éminent et infa­tigable archéologue octogénaire Pierre-Henri Giscard accompagné d'un géomorpho­logue et d'un spécialiste de l'imagerie scientifique.
Avec l'aide de ses nouvelles technologies adaptées à une pratique différente de l'archéologie, sans intrusion, sans destruction, sans même donner un seul coup de pioche, ils ont réussi à localiser un tertre sur le Mont Burkhan Khaldun qui aurait été construit par la main de l'homme.

Ils en déduisent qu'ils ont enfin découvert le tombeau de Gengis Khan ­vénéré et protégé depuis le 13ème siècle.

A ce jour, la tombe n'a pas encore été officiellement identifiée.


Retrouvez d'autres articles sur Gengis Khan :

- Son portrait.
- Sa Chronologie.
Ariq Qaya, guerrier keshig de l'Ordoo du 'corbeau Rouge'
Image