Message 23 Oct 2005, 14:17

Subotaï, Général mongol (1176 – 1248)

Subotaï, général mongol (1176 – 1248)

Subotaï est l'un des généraux de Gengis Khan et un de ses “Quatre Chiens Féroces” avec Djelme, Djébé et Bo ortchu.

Subotaï Ba'adur, dont le nom apparaît différemment comme Subedei, Sabatai, ou Subodei est né dans environ 1176.

C’est le fils d'un forgeron de la tribu mongole des Urianqat. C’est aussi le frère de Djelme.
Il rejoint la bande de Temudjin (Gengis Khan) quand il était encore un jeune adolescent au environ de 1190. Avec son frère, Subotaï se fait remarquer et commande déjà la cavalerie à l'âge de 25 ans.
Subotaï est l'exemple même de cette fidélité remarquable et louable montrée par les généraux subalternes à Gengis Khan. 'comme le feutre protège contre le vent, il promet à Gengis Khan d’être son rempart contre ses ennemis.
Il obtient son premier commandement indépendant en 1205-06 quand il poursuit et élimine Kutu et Chila'un, fils du chef Merki, Tokhto'a.

Subotaï commande un Tumen (10.000 hommes) dans les guerres contre le Xixia ainsi que dans la poursuite du Shah de Khwarezm après l'opération de Samarkande.
Quand le Shah meut en 1221, Subotaï est l’un des commandants à qui on confie la mission de reconnaissance vers les ‘terres occidentales’ de Russie (en compagnie de Djébé )

Cette opération était un exploit remarquable qui apporte un grand crédit sur Subotaï.
Après avoir détruit plusieurs villes en Azerbaïdjan, lui et ses hommes passe en Arménie orientale. Il défait le Roi Giorgi de Géorgie près de Tbilisi.

Continuant sur sa lancée, il est sur le point de marcher contre Bagdad pour détruire le Califat Abbasides, mais à la place il retourne en Géorgie et défait une autre armée géorgienne en utilisant la tactique de la fausse
retraite.

Il avance alors Russie méridionale et ‘capture’ l'Astrakan.
C’est pendant cette opération que les Mongols entre en contact avec les Polovtsians nomade, désigné dans les chroniques sous le nom de Kipchaqs ou de Coumans (Kumans), peuples bientot absorbés par les mongols.


La dernière et plus grande campagne de Subotaï est l'invasion de la Russie et la Campagne d'Europe de l'Est.

Batu, fils de Jochi, était le chef global, mais Subotai était le commandant réel dans le domaine militaire.

Il commande la colonne centrale qui s'est déplacée contre la Hongrie.
Tandis que la force nordique de Kaidu gagne la Bataille de Legnica et que l'armée de Kadan triomphait dans laTransylvania, Subotaï attendait dans les plaines de Hongrie.
Il battra le Roi Bela IV à la Bataille de Mohi, le 11 avril 1241 (une de ses plus belle victoire).

Avec son retour vers la Mongolie le nom de Subotaï disparaît de l'histoire. Peut-être s'est il retiré du service actif. Nous savons de lui qu'il était mort au environ de 1248. Il reste un des généraux les plus célébres de Gengis Khan, et il y a une statue de lui dans Ulan Bator, honorant un bon soldat et un fidèle et honorable serviteur du khan mongol.

Remarque : Son petit-fils, A-Tchou, participe comme général en chef au Siège de Siège de Xiangyang (de 1267 à 1273, Campagne de Chine du Sud).
Che Khan, votre humble serviteur
Image