Message 31 Oct 2015, 17:45

Chupan (1262 - 1327)

Chupan (1262 - 1327)


Chupan ou Tchupan, aussi connu comme Emir Chupan Noyan est un aristocrate mongol au service des Il-khans.

Il a dans ces ancêtres un certain Sorquan-Chira, membre de la tribu mongole des Tayidji’ut (clan Süldüs).

Sorquan-Chira est un des premiers partisans de Gengis Khan. En effet, il sauve Temudjin ( futur Gengis Khan) pendant son évasion en ne le dénonçant pas et en dirigeant les recherches vers un autre endroit. Ensuite, il l’aide à retirer sa cangue et le laisse s’enfuir. Il rallie le ‘clan’ de Temudjin un peu après.

Il est le fondateur de la petite Dynastie des Chupanides.


Sa vie est assez aventureuse. On pourrait le comparer à Nogaï.


La bravoure de Chupan, alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années, se révèle au cours d'une bataille contre ce fameux Nogaï,(en avril/mai 1289)

En 1291, à la mort d'Arghun en 1291, Chupan soutient Ghaykhatou contre Baïdou.

En 1295, Chupan, conseillé par l’émir Noruz, soutient Ghazan, fils d'Arghun Khan qui accède au pouvoir la même année. En récompense, Chupan reçoit un commandement important.

En 1299, Chupan est envoyé dans l’est de l’Anatolie en avant-garde de l’armée pour réprimer la révolte de Sulamich. Celui-ci, petit-fils du noyan Baïdju, cherche à se tailler une principauté indépendante. Chupan attaque par surprise sans attendre le gros de l’armée et remporte la victoire, le 27 avril 1299 à Akşehir).

Il participe à la campagne de Syrie et commande le centre de l’armée lors de la bataille de Wadi al-Khazandar (troisième bataille de Homs) le 22 décembre 1299.

Il participe, contre les Mameloucks, à la bataille de Marj as-Suffar, le 21 avril 1303. C'est une défaite pour les Mongols (21 avril 1303). A son retour, Chupan qui a soutenu le moral des troupes pendant la retraite, reçoit trois coups de fouet pour sauver les apparences.

Ghazan meurt le 17 mai 1304. Il a pour successeur son frère cadet, Oldjaïtu Khan.

En mars 1305,Chupan se fiance avec Dowlandî Khatun, fille d’Oldjaïtu. Le mariage est consommé en septembre 1307.
Cette année-là, il reçoit le commandement d'une armée chargée de remettre de l'ordre dans le Gilan. Il part d’Ardabil vers le nord jusqu’à Astara puis suit la rive de la mer Caspienne vers le sud. Il convainc les souverains d'Astara et de Gaskar (ou Kaskar dans la région de Rasht) de se rendre sans combat.

L’année suivante, Chupan effectue des incursions en Géorgie .

En 1314, Chupan mène une campagne en Anatolie. Il est chargé de calmer une révolte provoquée par la politique répressive de l’émir mongol Qorûmchî. Cette intervention va par la suite être une des causes de l’hostilité d’émirs mongols.

Pendant cette campagne, son épouse Dowlandî Khatun décède. En 1317, ou peut-être même avant la mort de Dowlandî Khatun, les liens avec la famille régnante vont être renouvelés par ses fiançailles avec Sati Beg, une autre fille d'Oldjaïtu et d'une concubine et sœur D'Abu Saïd Bahadur.

En 1316 ; Oldjaïtu Khan décède. Son fils, Abu Saïd Bahadur, n’a que douze ans. Il va être le jouet des seigneurs mongols qui gouvernent sous son nom en se disputant le pouvoir et les provinces. Le nouveau sultan confirme Chupan dans ses fonctions (en fait, à cette époque, c'est Chupan qui tient les rennes du Khanat)

En 1318, Chupan détient le grand sceau (tamga).

Le 20 septembre 1319, Chupan se marie avec Sati Beg, sœur d’Abu Saïd Bahadur.

Devenu adulte, Abu Saïd Bahadur commence à partager l'hostilité qu'on les nobles envers Chupan et l’éloigne de la cour.

Les premiers signes de changement d’attitude d’Abu Saïd Bahadur envers Chupan se révèlent en 1325. Abu Saïd s’éprend de Bagdâd Khâtûn, fille de Chupan, renommée pour sa beauté, mais mariée deux ans auparavant avec Hasan Buzurg.
Les efforts de Chupan pour distraire Abu Saïd Bahadur de ses envies sont sans effet. Au contraire, le manque de complaisance de Chupan provoque des représailles contre un de ses fils, Demachq Khâja, qui a outrepassé ses droits à la cour en l’absence de son père et que Abu Saïd Bahadur fait exécuter.

En 1327, Abu Saïd Bahadur, las de sa tutelle, rompt définitivement avec Chupan. À ce moment-là, Chupan est au Khorasan. Il lève l’étendard de la révolte et s’apprête à marcher de Machhad vers l’Azerbaïdjan1. Une médiation entre Chupan et Abu Saïd échoue. La rencontre des deux armées a lieu près de Ray. Mais avant que le combat ne commence, Chupan est abandonné par ses troupes et va se réfugier à Hérat, avec son fils Jela'u Khan, mais les 'Kert', qui y règnent alors, le tuent.

Ses deux autres fils, Temür tash et Hasan, qui maintenant craignent aussi pour leur vie, s’enfuient, soit vers la Horde d'or, soit en Égypte chez les Mamelouks

- Temür Tash, vice-roi d'Anatolie, se réfugie en Égypte mais est sera par les Mamelouks.
- Hasan, vice-roi du Khorasan et du Mazandaran, qui avait pris ses distances avec son père avant sa fuite à Hérat, se réfugie auprès du khan de la Horde d'or au service duquel il meurt au cours d'une bataille.
Che Khan, votre humble serviteur
Image