Message 31 Oct 2015, 16:02

Chronologie des Chupanides

Chronologie des Chupanides

Les Chupanides, Chobanides ou Tchupanides aussi connus sous le nom de Suldus est une petite dynastie fondée par un général mongol nommé Chupan.

Elle a pris de l'importance au XIVème siècle en Iran après la chute de l'Il-Khanat. Les Chupanides font d'Arran (Azerbaïdjan) leur bastion.

Ils règnent de 1337 à 1357.

Il est intéressant de savoir que Chupan avait dans ces ancêtres un certain Sorquan-Chira, membre de la tribu mongole des Tayidji’ut (clan Süldüs).

Sorquan-Chira est un des premiers partisans de Gengis Khan. En effet, il sauve Temudjin ( futur Gengis Khan) pendant son évasion en ne le dénonçant pas et en dirigeant les recherches vers un autre endroit. Ensuite, il l’aide à retirer sa cangue et le laisse s’enfuir. Il rallie le ‘clan’ de Temudjin un peu après.


Les premiers Chupanides ont vécu sous l’autorité des Ilkanides (Mongols d'Iran).

Un descendant de Sorquan-Chira, Amir Tuda'un, sous le règne d'Abaga Khan, trouve la mort en 1277 lors de la Bataille d'Elbistan, 18 avril 1277 en Anatolie et contre les Mamelouks D’Égypte.

Il laisse un fils, Malek, qui sera le père de Chupan avec le titre de Noyan.


La bravoure de Chupan se révèle au cours d'une bataille contre Nogaï, un personnage important de la Horde d'Or, alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années (avril/mai 1289).
En 1291, à la mort d' Arghun Khan, fils d'Abaga Khan, on élit le frère d'Arghun, Ghaïkhatu, pour lui succéder et Chupan soutient Ghaïkhatu contre Baïdou.

En 1295, Baïdou succède très brièvement à Ghaïkhatu, mais Chupan, conseillé par l’émir Nauruz , soutient Ghazan, fils d'Arghun Khan, qui accède au pouvoir la même année.

En récompense, Chupan reçoit un commandement important.

Chupan sera au service de trois Khans successifs.

Le premier est Ghazan. Chupan acquiert rapidement de l’influence chez les Ilkhanides. Il se marie à plusieurs reprises avec des membres de la descendance d’Hulegu Khan.

Ghazan décède en 1304.

Le second Khan qu'il sert est Oldjaïtu Khan (frère de Ghazan)

Oldjaïtu décède en 1316.

Le troisième Ilkhanides qu’il sert, Abu Saïd Bahadur, fils d'Oldjaïtu Khan, n’a que douze ans lorsque son père décède. C'est, en réalité, Chupan qui détient les rennes du pouvoir.

Ce pouvoir alimente le ressentiment des nobles qui conspirent contre lui, mais ceux-ci échouent.

En 1319, Chupan épouse Sati Beg, fille d'Oldjaïtu et d'une concubine et sœur D'Abu Saïd Bahadur. De ce mariage, naît un fils : Surgan.

Devenu adulte, Abu Saïd Bahadur commence à partager l'hostilité qu'on les nobles envers Chupan et l’éloigne de la cour.

Les premiers signes de changement d’attitude d’Abu Saïd Bahadur envers Chupan se révèlent en 1325. Abu Saïd s’éprend de Bagdâd Khâtûn, fille de Chupan, renommée pour sa beauté, mais mariée deux ans auparavant avec Hasan Buzurg.
Les efforts de Chupan pour distraire Abu Saïd Bahadur de ses envies sont sans effet. Au contraire, le manque de complaisance de Chupan provoque des représailles contre un de ses fils, Demachq Khâja, qui a outrepassé ses droits à la cour en l’absence de son père et que Abu Saïd Bahadur fait éxécuter.


En 1327, Abu Saïd Bahadur, las de sa tutelle, rompt définitivement avec Chupan. À ce moment-là, Chupan est au Khorasan. Il lève l’étendard de la révolte et s’apprête à marcher de Machhad vers l’Azerbaïdjan1. Une médiation entre Chupan et Abu Saïd échoue. La rencontre des deux armées a lieu près de Ray. Mais avant que le combat ne commence, Chupan est abandonné par ses troupes et va se réfugier à Hérat, avec son fils Jela'u Khan, mais les 'Kert', qui y règnent alors, le tuent.

Ses deux autres fils, Temür tash et Hasan, qui maintenant craignent aussi pour leur vie, s’enfuient, soit vers la Horde d'or, soit en Égypte chez les Mamelouks

- Temür Tash, vice-roi d'Anatolie, se réfugie en Égypte mais est sera par les Mamelouks.
- Hasan, vice-roi du Khorasan et du Mazandaran, qui avait pris ses distances avec son père avant sa fuite à Hérat, se réfugie auprès du khan de la Horde d'or au service duquel il meurt au cours d'une bataille.


Mais les "Chupanides" ne sont pas totalement écartés du pouvoir..

Une des filles de Chupan, renommée pour sa beauté, Bagdâd Khâtûn, avait plu à Abu Saïd Bahadur du vivant de Chupan. Elle s’était mariée avec Hasan Buzurg (le fondateur d'une autre petite dynastie, la dynastie des Jalayirides).

Après la fuite de Chupan, par prudence, Hasan Buzurg divorce de Bagdâd Khâtûn.

Elle se remarie avec Abu Saïd Bahadur. Elle prend rapidement de l’influence et exerce les larges pouvoirs qui lui ont été donnés.

En 1335, Abu Saïd Bahadur meurt, assassiné.

On prétend, sans preuve, qu’elle est impliquée dans des conspirations contre son époux et d’aucuns pensent qu’elle a provoqué la mort d’Abu Saïd Bahadur.

Abu Saïd n’a pas d’héritier. Un descendant à la quatrième génération d’Ariq Buqa, le plus jeune frère d’Hulegu Khan, nommé Arpâ Khan, est désigné comme successeur d’Abu Saïd.

Il est dûment et rapidement intronisé le 5 décembre 1335.

Arpâ Khan accuse Bagdâd Khâtûn de la mort d’Abu Saïd Bahadur et d’être l’instigatrice de l’attaque de la Horde d’Or contre lui. Il la fait exécuter le 16 décembre 1335.


La position d’Arpâ Khan est très faible. Pour asseoir son pouvoir il épouse Sati Beg, la veuve de Chupan.

Entre temps, une petite-fille du Chupan, Delchâd Khâtûn, est enceinte et comme son enfant peut devenir un prétendant au trône cela représente un danger pour Arpâ Khan.

Par prudence, Delchâd Khâtûn s’enfuit à Diyarbakir. Le gouverneur de la région prend ce prétexte pour attaquer Arpâ Khan et le bat. Arpâ Khan, abandonné même par ceux qu’il a rétablis dans leurs fonctions alors qu’ils avaient été évincés par Abu Saïd, est tué par son adversaire le 15 mai 1336.

Le Jalayiride Hasan Buzurg se marie avec Delchâd Khâtûn qui lui donnera des enfants futurs héritiers du royaume.

Tandis que les Jalayirides confortent leur position en Irak, les Chupanides restent actifs en Iran.

Hasan Kûtchek, fils de Temür Tash et petit-fils de Chupan rassemble la majeure partie de la famille autour de lui. Il vainc son cousin, le Jalaiyride Hasan Buzurg en 1338 et installe le royaume des Chupanides dans la région de Tabriz. Il met sur le trône un Ilkhanide (un fils de Sati Beg et d’Arpâ Khan).

Pour garder son influence, Hasan Kûtchek oblige Sati Beg à se marier une troisième fois, avec un khan fantoche, Sulayman Khan.

Hasan Kûtchek continue ses combats contre les Jalayirides. Cette rivalité va se compliquer par les incursions de Togha Temür depuis le Khorasan.

Néanmoins, les plus importants problèmes viennent de sa propre famille.
Hasan Kûtchek est obligé de combattre certains membres de sa famille car ceux-ci se sont alliés aux Jalayirides et Hasan Kûtchek est contraint de traiter avec eux jusqu’à sa mort en 1343.

La mort de Hasan Kûtchek provoque une lutte pour le pouvoir.

C’est Malek Achraf, frère de Hasan Kûtchek et second fils de Temür Tash qui l’emporte en éliminant ses oncles.

En 1344, Malek Achraf a repris le contrôle du territoire chupanide.

Comme ses prédécesseurs il utilise des souverains fantoches qu’il manipule pour imposer son autorité.

En 1347, il tente de s’emparer de Bagdad possession de Jalayirides, mais échoue lamentablement.

En 1350, il échoue également dans sa tentative de prise du Fars aux Injouïdes . Son règne empire encore car Malek Achraf devient de plus en plus cruel. Ses sujets montrent de plus en plus leur insatisfaction.

En 1357, lorsque les forces de la Horde d'or envahissent le royaume chupanide et prennent Tabriz, très peu de gens s’émeuvent de la perte du pouvoir des Chupanides.

Malek Achraf sera exécuté par pendaison à Tabriz au milieu de réjouissances populaires. Sa descendance est probablement exécutée elle-aussi. Cela met définitivement fin au pouvoir des Chupanides.




Remarque : Il existe encore aujourd'hui, en Iran, des descendants des Chupanides. Ils portent le surnom dynastique d’Amir Chupani et résident essentiellement au Khorasan, en particulier dans la province de Machhad.
Che Khan, votre humble serviteur
Image