Message 26 Jan 2008, 17:12

Une Tombe Scythe en Mongolie

Une Tombe Scythe en Mongolie

Le vendredi 25 août 2006 , une équipe d’archéologues allemands, russes et mongols ont mis à jour la momie du corps d'un guerrier scythe.

Cette momie a été découverte lors de fouilles à 2.600 mètres d'altitude sur les hautes montagnes de l’Altaï.

Elle reposait dans une sépulture sous forme de tertre funéraire de style "Kourgane".

Le président de l'institut allemand d'archéologie, Hermann Parzinger, a indiqué :
- "Nous avons eu juste à balayer un peu de poussière", soulignant que la tombe était pratiquement intacte au moment de cette "découverte fabuleuse".

Les chercheurs ont été surpris par les cheveux blonds du guerrier âgé, selon eux, de 30 à 40 ans au moment de son décès et dont les circonstances restent inexpliquées.
Il est possible que la chevelure n'était peut-être pas blonde à l'origine mais qu’elle a pu se décolorer au fil du temps, fait observer M. Parzinger.

Le guerrier était coiffé d'un chapeau en feutrine et vêtu d'un manteau de fourrure de castor et zibeline.
Il présentait des tatouages sur le torse*.
Il était inhumé aux côtés de deux cheveaux munis de leurs selles décorées et de leurs brides.

Dans la tombe, on a également retrouvé des armes, des récipients en bois, en terre cuite et en corne, ainsi que des sculptures sur bois.

Ces éléments, signes de richesse, sont actuellement conservés dans la capitale mongole Oulan Bator.

Les chercheurs ont précisé que les entrailles des cheveaux vont être analysées pour en savoir plus sur la végétation de la région à cette époque.

Selon M. Parzinger, des restes de Scythes, nomades ayant vécu entre le VIIème siècle et le IIIème siècle av. J-C dans les steppes eurasiennes, avaient été jusqu'alors retrouvés seulement sur le flanc russe de l'Altaï. Cette découverte, en Mongolie, montre que leur territoire était plus étendu que l’on le croyait.

Cela nous prouve encore une fois que dans le domaine de l’histoire, chaque découverte archéologique nous éclaire un peu plus sur notre passé.


* Les corps des guerriers scythes retrouvés dans les kourganes de Pazyryk par l’archéologue russe Rudenko entre 1947 et 1949 étaient aussi tatoués -> voir l'article concernant les Kourganes, deuxième post.
Che Khan, votre humble serviteur
Image