Message 26 Nov 2014, 17:27

Pratiques du choix du nom chez les Mongols.

Pratiques du choix du nom chez les Mongols.

Avant leur conversion, pour certains au Bouddhisme et pour d'autres à l'Islam, les croyances mongoles étaient principalement liées au chamanisme.

Les noms que donnaient les Mongols aux nouveau-nés avaient une dénomination purement descriptive. Pour faire une comparaison audacieuse, cela ressemblait un peu au pratiques utilisées par les "Amérindiens" d'Amérique du Nord.

Les noms mongols se composaient généralement de deux mots, un nom et son modificateur (sachant que dans certains cas un nom peut avoir plusieurs modificateurs).

Dans le cas ou le nom est nom commun et que le modificateur est un adjectif, l'adjectif précède le nom.

Exemple : Yeke Nidun (Grands Yeux).

Choix du nom :

Le nom est choisi en fonction de divers éléments :

- Un nom qui représentent un événement spécial ( une victoire ou une conquête).

Exemple : Temudjin (le premier nom de Gengis khan) vient de « Temudjin Uge », un ennemi tatar exécuté par son père Yesügei peu avant sa naissance.

- Un nom d'animal (directement en liaison avec les croyances chamaniques)

Exemple : Djötchi Qasar, un des frères de Gengis Khan, Qazar = le chien.


- Un nom dérivé de termes étrangers que les Mongols utilisent après des contacts pendant leurs migrations et leurs campagnes militaires.

- Un nom qui reflètent des qualités morales souhaitables dans la vie, des caractéristiques physiques, des compétences particulières.

Exemple : Batu (vrai, loyal, confiant] ou Subotaï Ba'adur (ba'adur = le preux, le brave)

- Un nom associé à des armes ou à des outils métalliques.

- Un nom dérivé d'une couleur.

Exemple : Koko (bleu)

- Un nom dérivé d'un objet.

Exemple : Djébé (la flèche)

- Un nom influencé par les chiffres, soit le rang de naissance de frères et sœurs ou encore l'âge du père lorsque l'enfant a été conçu.

Exemple : Tabudai (le cinquième).

- Un nom dérivé d'un métier.

Exemple : Temudjin (le forgeron)



Lorsque l'Empire s'étendra à de nombreuses régions, les Mongols vivant dans un ces pays conquis adopterons le choix de leur noms aux pratiques de ces mêmes pays.

Ainsi un personnage mongol vivant à l'époque des Yuan (Mongols de Chine) pourrait avoir un nom chinois.

Un autre, vivant dans l'Il-Khanat (Mongols d'Iran) et converti à l'Islam pourrait avoir un nom musulman .
Un autre encore, vivant dans l'Il-Khanat mais chrétien nestorien pourrait avoir un nom chrétien.


Tous ces noms n'était pas donnés au hasard. Ni dégradant ou humiliant pour l'enfant et indubitablement lié aux croyances chamaniques, ils avaient une grande importance. En effet, ils servaient à protéger son porteur contre les mauvais esprits, un bon choix était donc capital.


Concernant les "modificateurs" :

la plupart de ceux-ci sont des adjectifs, mais certains « modificateurs » peuvent aussi être des noms propres.

Exemple : Buri Boko ( Buri le fort ou Buri l'athlète)

les modificateurs associés à un nom donné peuvent refléter des caractéristiques physiques, telles que « Khara »

Exemple : Khara Gulug (chiot noir)


Remarques :

Il n'y a pas forcément de différence par rapport au sexe de l'enfant

Exemple : Maral est un nom que l'on trouve à la fois chez les hommes et les femmes.

Le nom choisi en fonction d'un animal se retrouve également chez les Türks.

Exemple : Chez les Türks Seldjoukides nous trouvons Alp-Arslan et Kilij Arslan , arslan voulant dire lion en turc.

A ce sujet voir l'article : Un Nom Totémique.
Che Khan, votre humble serviteur
Image