Logo Yourte                              

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes


Des articles sur la vie quotidienne des "Peuples Cavaliers" en générale et des Mongols en particulier.

Modérateurs: Alokhan, Che Khan, Dame Annick

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 09 Oct 2005, 15:04

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes

Les Kourganes, introduction :


On appelle kourgane (tumulus) les tombes souterraines où se faisaient ensevelir les rois et les hauts dignitaires scythes dans la steppe russo-ukrainienne. Presque toutes avaient été visitées par des voleurs dès l'Antiquité mais les fouilles archéologiques ont livré de très nombreux objets enrichissant la connaissance de cette civilisation et confirmant en grande partie le récit d'Hérodote.

Groupés en nécropoles ou en cimetières établis dans le fond des vallées, les plus grands tumuli ont entre 120 et 400 mètres de circonférence avec des chambres intérieures à plus de 15 mètres de profondeur. On accédait à la chambre souterraine par un corridor incliné, ancienne tranchée renforcée par des poteaux de bois, surmonté d'une voûte en forme de cône.

La chambre était elle-même couverte d'un toit à double pente supporté par des piliers. Autour de la chambre principale, il existait des chambres plus petites, situées généralement à l'ouest, pour ensevelir les serviteurs.

En Russie du Sud, la décoration intérieure était constituée de nattes de roseaux ou d'osier, d'écorces de bouleau ou de chaume. A Pazyryk les parois internes de la chambre étaient couvertes de feutre. Au Kouban, on a même retrouvé des fresques.

On peut ainsi penser que l'intérieur des tombes reconstituait l'intérieur des tentes ou des chariots.
Les chefs défuns étaient accompagnés dans l'au-delà par une de leurs femmes et par les principaux serviteurs ainsi que par ses chevaux. Tous les corps étaient allongés sur le dos, la tête tournée vers l'orient. Les serviteurs avaient été étranglés ou empoisonnés. Le corps du défunt reposait sur un matelas posé sur une civière ou dans un véritable cercueil décoré d'or.

La coutume voulait que les rois, les reines et les grands chefs se fassent enterrer dans leurs plus beaux atours. Ils emportaient dans l'au-delà, vases d'or et d'argent, coupes, amphores pleine d'huile et de vin, chaudrons de viande, armes et vêtements. La dépouille était entourée aux quatre coins d'étendards en bronze décorés d'animaux ou de pieux surmontés de clochettes destinées à repousser les mauvais esprits.

Les chevaux étaient eux aussi décorés de leurs plus beaux harnachements. Ils étaient abattus d'un coup de masse et rangés autour des chambres. Le char utilisé lors des funérailles était brisé et déposé dans la tombe. Les kourganes du Kouban renfermaient beaucoup d'objets en or et beaucoup de chevaux sacrifiés (de 20 jusqu'à 400!) Il est vraisemblable que le kourgane tenait lieu d'édifice de culte, ce qui expliquerait sa construction selon une structure complexe et les rituels funéraires particulièrement élaborés qui se déroulaient avant et après l'inhumation.

Remarque :

Si les "Kourganes" sont principalement attribués à la culture des Scythes, plusieurs "Peuples Cavaliers" utilisèrent également le système des 'tumulus" pour enterrer leurs Princes.

Dans la continuation des Scythes, les Samartes utilisèrent également des "tumulus".
On a, aussi, retrouvé des Kourganes chez les Xiongnu. A Noïn-ula, en Mongolie actuelle, furent fouillés de grands kourganes princiers xiongnu. On y a trouvé des cercueils et des objets laqués, des soieries et brocarts, des mors en fer et des chanfreins en bronze. Mais également de somptueux tapis de laine, avec des représentations dles combats d'animaux (rapaces attaquant des yaks ou des élans).

De nombreux peuples türks (à l'exception d'une petite minorité qui pratiquaient l'incinération) inhumaient également leurs Princes dans des "Kourganes".



Voir aussi l'article sur ---> les morts d'accompagnement
Dernière édition par Che Khan le 15 Nov 2009, 14:11, édité 2 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 04 Mai 2007, 19:18

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes

Les kourganes de Pazyryk

Pazyryk est le nom local d'une vallée dans les Monts Altaï en Sibérie Russe. Cette vallée, qui fait partie du plateau d’Ukok, est située au sud de la ville moderne de Novosibirsk, à proximité des frontières de la Chine, du Kazakhstan, et de la Mongolie.


Les kourganes de Pazyryk sont d'un intérêt archéologique exceptionnel. Ils sont datés du VIème au IVème siècle av J-C.

L’archéologue russe Rudenko y pratiqua entre 1947 et 1949 des fouilles archéologiques qui révolutionnèrent complètement notre connaissance de la civilisation scythe. Ce site regroupe 40 tumuli de tailles variées comprenant environ 1929 tombes.

Les plafonds des chambres funéraires s'étant effondrés, elles se sont remplies d' eau. Cette eau a ensuite gelé, permettant une excellente préservation de leur contenu.

Les corps reposaient dans des cercueils creusés dans des troncs de mélèze dont les couvercles étaient décorés. Ils avaient tous été embaumés, y compris ceux des serviteurs. Dans trois des tombes de Pazyryk, le roi et la reine reposaient côte à côte.

Le corps d'un des deux hommes, vraisemblablement un chef, comportait des tatouages très complexes sur une grande partie du corps représentant des animaux fabuleux.


On a retrouvé également de nombreux objets en cuir et en bois, des tentures de feutre, des tapis et des coussins bourrés de poils d'animaux ou d'herbe, qui contribuaient au confort des nomades. Tous ces objets comportaient des décorations en or, en argent, en corne et en cuir dans le plus pur style animalier scythe.

On a retrouvé également du mobiliers tel que, des tables basses ou des plateaux. L'une de ces tables avait des pieds démontables.

Les hommes de Pazyryk étaient de type européen ou mongoloïde, mais l'un de ces derniers, à la pilosité moindre que celle des Européens, était pourvu d'une barbe postiche en crin de cheval, comme s'il valait mieux être barbu pour prétendre au titre de chef.

Les cinq tombes principales semblent appartenir à cinq souverains successifs de la même dynastie s’étant fait inhumer les uns après les autres le long d’un axe orienté du sud au nord.

La plus grande d’entre elles mesure entre 40 et 53 mètres de diamètre. Sous un remblai de pierres, la fosse contenait une double enceinte en rondins de mélèze. Les parois de la chambre étaient recouvertes de feutre noir brodé d’un motif de têtes de tigre rouges et bleues.


Sur le site "asiecentrale.net" il est possible d'admirer de nombreuses photos d'objets retrouvés dans ses tombes :

Cliquez ici

Voir également les pages suivantes.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 30 Juin 2013, 10:43

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes

Différents types de Kourganes :


Image
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 01 Fév 2014, 16:07

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes

Kourgane de la « Princesse de Ukok »

"La princesse de Ukok" est la momie d'une femme du Vème siècle avant J-C, découvert en 1993 dans un des kourganes de Pazyryk en République de l'Altaï (Russie ).

Cette découverte est parmi les plus importantes découvertes archéologiques russes de la fin du 20e siècle.

La tombe du jeune fille a été trouvé par Natalia Viktorovna Polosmak ( archéologue russe) et son équipe sur le Plateau Ukok près de la frontière de la Chine (actuellement République autonome de l'Altaï) .

A l'intérieur de la chambre de la tombe de la jeune fille on trouve son cercueil. Il est fait d'un solide tronc de mélèze décoré avec des applications de cuir représentant des figures de cerfs.

La chambre funéraire contenait également deux petites tables de bois avec des sommets en forme de plateau, qui ont été utilisés pour servir la nourriture et la boisson.

De la viande de cheval et de mouton avaient été placés sur les tables ainsi que le résidu d'un produit laitier (peut-être du yaourt) a été trouvé dans un récipient avec une poignée en bois découpé et d'un agitateur; et une sorte de boisson a été servi dans une tasse de corne pour la soutenir dans son voyage.

La jeune fille et ses chevaux ont été orientés avec leurs têtes tournées vers l'est, comme ce fut le cas pour d'autres momies de Pazyryk.

Elle était âgée entre 20 et 30 ans au moment de sa mort. Les causes de la mort de la jeune fille était restées inconnues jusqu'en 2014, lorsque de nouvelles recherches suggèrent que la mort serait due à un cancer du sein, combinée avec des blessures subies lors d'une chute.

Sur la base des objets trouvés dans sa tombe, elle pourrait avoir eu un statut relativement élevé (peut être celui d'une prêtresse).

La peau préservé de la jeune fille montre des tatouages, un cerf stylisé sur une de ses épaules et un autre sur son poignet et le pouce.

Elle a été enterrée vêtue d'une blouse jaune de tussah de soie, d'une jupe de laine rayée rouge et blanc avec une ceinture, de cuissardes de feutre blanc avec une fourrure de martre.

Elle avait une coiffe haute de près de trois pieds.
La coiffe avait une sous-structure en bois.

Il y avait des restes de graines de coriandre dans un plat de pierre qui peut avoir été prise pour un usage médical et un petit miroir en métal poli et en bois décoré de figures de cerfs sculptés,


En 2012, la momie a été déplacée dans un mausolée spéciale au Musée national républicain de Gorno-Altaï .
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 25 Nov 2014, 17:41

Tombes des "Peuples Cavaliers" : Les Kourganes

Kourganes de la “Horde d’Or”.

Plusieurs kourganes couvrant une période allant du XIIIème siècle au XIVème siècle et attribués à la “Horde d’Or” ont été fouillés et ont livré des renseignements intéressants.

Il n’est pas toujours possible de déterminer si ces kourganes renferment les restes de guerriers de culture mongole ou de culture kiptchaq.

- Tombe de “Proletarskoïé” (Russie) :

Casque conique avec “orbites” découpées
Cotte de maille
Restes d’arc.
Carquois en cuir
Pointes de flèches (3 )
Un sabre
Un couteau
Boucles de ceinture et bouton-grelots.

- Tombe de Tiraspol (Moldavie) :

Squelette d’un cheval harnaché
Carquois
Pointes de flèche
Sabres et poignards
Cottes de mailles
Fers de lance
Fers de hache
Pièces de monnaies de la “Horde d’Or” (fin XIIIème / début XIVème)

- Tombe de Kherson (Ukraine) :

Un Arc
Un carquois en écorce de bouleau
Un sabre
Une masse en fer
Un harnachement de cheval
Un récipient
Un sac de cuir contenant un hameçon et une bourse en cuir avec des pièces de monnaies de la “Horde
d’Or” de 1340.

- Tombe n°3 de Kaîrka (Ukraine) :

Cottes de mailles
Casque en fer
Brassards en fer
Sabre
Arc
Carquois en écorce de bouleau
Bourse en cuir contenant des pièces de monnaies en argent.
Petit sac en soie contenant un briquet et son silex
Un chaudron en cuivre.
Une selle de bois
Une paire d’étriers.

Remarque : le défunt avait les traits mongoloïdes

Sources : La Horde d'Or de Iaroslav Lebedynsky / Editions Errance 2013
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers La Vie au quotidien.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil