Logo Yourte                              

Le Fer à Cheval


Tout sur son harnachement .

Modérateurs: Che Khan, Alokhan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 04 Fév 2007, 17:01

Le Fer à Cheval

Le Fer à Cheval


La date et l’origine géographique de l’apparition du fer à cheval restent, à ce jour, fort imprécises.

Seules, de nouvelles découvertes archéologiques viendront éclairer ce mystère.

Néanmoins quelques informations peuvent nous brosser un portrait général sur ce sujet.

Les ferrures cloutées semblent inconnues chez les grandes cultures de l’Antiquité (av J-C).

Pas de trace chez les Egyptiens qui utilisaient principalement le cheval comme moyen de traction pour les chars (au Moyen-Orient et en Egypte elles ne sont attestée qu’après l'ère chrétienne).

Ils ne semble pas que les Grecs utilisèrent la ferrure. Xénophon mentionne l'embatai, pièce de cuir lacée pour protéger les pieds dans les terrains abrasifs.
Vers 330 av J-C, Alexandre le Grand, devra suspendre ses opérations militaires, pour permettre aux chevaux de reformer la corne de leurs pieds.

Dans le monde Romain, nous observons l’emploi d’hypposandales. Ce sont, tout au plus, des appareils de protection. Il s’agit d’une semelle de fer glissée sous le sabot et lacée par des œillets à l’arrière et sur les bords. Elles sont surtout abondantes en France, en Belgique, en Allemagne et en Suisse.

Image



Par contre, un nombre assez élevé de découvertes suggère une origine celtique à cette invention.

Les quelques fers provenant de contextes tardo-laténiens de Bohème (1 exemplaire et 2 fragments de l'oppidum de Hrazany, 1 exemplaire et 1 fragment de l'acropole de l'oppidum de Závist près de Prague) plaident en la faveur de cette hypothèse.
Ils correspondent par leurs dimensions, leur forme et leur technique d'exécution, aux fers considérés comme appartenant à cette époque dans d'autres régions.
Les clous qui les fixent sont différents des modèles modernes. En effet, ils ont une forme en 'clé de violon'.

Image


Par contre, nul ne sait si les Celtes sont les premiers inventeurs du fer à cheval ou si il ont emprunté celui-ci à d’autres peuples.

Les Gaulois sont des Celtes et au contact de ceux-ci, les Romains découvrent la ferrure. En effet, nous trouvons des fers à cheval en quantité à l’époque de Jules César (pendant la conquête de la Gaule).



Nous retrouvons le fer à cheval clouté chez les Burgondes au environ du Vème siècle. Mais, toujours pas de certitudes sur l’origine et l’apparition de cette technique.

En fait, les seules sources écrites mentionnant le fer clouté nous proviennent de Byzance :

- La « tactica » byzantine de Léon VI (886-912), lorsque l’empereur de Byzance en recommande l’usage.
- Le « miracula Sancti audalrici » de Gerhard (978).

Ainsi, les recherches actuelles indiquent que le fer à cheval clouté était utilisée à Byzance, au pied des chevaux de trait, et que simultanément en Occident, son utilisation se répand avec une extrême lenteur.

A partir de la fin du XIème siècle, les mentions deviennent alors plus nombreuses. Le musée de Crécy et le musée de la maréchalerie de Saumur présentent des exemplaires pouvant être daté du XIème siècle.

Au début, on utilise de petits fers. On en voit sur la Tapisserie de Bayeux. Ils sont analogues aux fers chinois (beaucoup plus tardifs).
Dans les tombeaux de chevaliers normands des IXème et Xème siècles, les fers ont de 3 à 6 cm de longueur et 2 cm d’épaisseur. Une pointe au milieu forme le crampon, munie de deux poinçons enfoncés dans les parois du sabot. Il y a ensuite une évolution nette du fer à cheval qui devient de plus en plus grand et d’épaisseur suffisante.

Paradoxalement, alors que de nombreux objets liés à l’équitation, comme la selle et l’étrier, ont été introduit par des “Peuples Cavaliers”, ceux-ci ne semblent pas avoir utilisé le fer à cheval clouté. Les Mongols ne ferreront leur poneys que bien après le Moyen Age.
Dernière édition par Che Khan le 04 Fév 2007, 18:30, édité 6 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 21 Déc 2012, 16:10

Le Fer à Cheval

Le fer à cheval oriental

Le fer à cheval oriental, souvent appelé “fer arabe”ou “fer turc” se présente comme une plaque métallique, mince, légère et recouvrant à peu près toute la face plantaire du sabot.

De forme presque carrée ou ovoïde, le fer oriental présente quelques variantes dans les détails de sa confection selon les peuples qui l’utilisaient.
Dans la plupart des exemplaires conservés, un orifice est percé au centre pour faciliter l’aération de la sole.

Ce fer à cheval est fixé au sabot avec des clous comme pour le fer à cheval classique.

Il était encore utilisé de façon régulière en Grèce, en tout cas pour les membres antérieurs, jusqu’au 19ème siècle, sans qu’on puis-se savoir s’il s’agissait d’une importation turque ou byzantine.


L'avantage de ce type de ferrure est de faire participer toutes les parties de la face plantaire du sabot.

Pour un cheval moyen (500 kilos) avec une ferrure européenne, la pression au repos sur chaque membre est de 7 kilos, tandis qu’avec une ferrure orientale cette pression dépasse à peine un kilo.

Cette différence de pression a une grande influence sur la conservation du pied. Outre ces qualités, le fer oriental présente également l’avantage de protéger efficacement le cheval contre les “chausse-trappes” pendant les batailles

Malheureusement, il est difficile de vérifier si ce type de fer à cheval est typiquement issus des “Peuples cavaliers” ni d’en connaître la date de début de son utilisation.

Image
Fer à cheval turc (époque inconnue).

Source de cet article et de la photo : Site academia.edu/ Article de Stavros Lazaris
A consulter ICI


Ci-dessous, un autre modèle de fer à cheval dit "oriental". On peut remarquer que le trou laissé pour la sol est plus grand que pour le modèle précédent.

Image
Fer à cheval oriental (époque inconnue).


Ci-dessous, une enluminure de Mohamed Siyah Qalem, enlumineur turc qui a vécu au XIVème siècle sous la dynastie des Timourides.
Image
Peinture de Muhamad Siyah Qalem / campement nomade XIVème siècle


Détail du cheval : on voit très bien le type de modèle de "fer à cheval oriental" porté par le cheval :
Image
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 23 Déc 2012, 13:14

Le Fer à Cheval

Pourquoi doit-on ferrer un cheval ?

En effet, à l’état naturel, le cheval n’est pas ferré et son sabot poussent continuellement.
En fait, de nombreux facteurs ont contribué au besoin des pieds des chevaux domestiques d'avoir une protection additionnelle au delà de la dureté normale qu’ils avaient à l’état sauvage.

1) Moins de nourriture saine :

Les herbes et les arbustes ordinairement mangés dans la vie sauvage sont riches en aliments tels que le bêta-carotène. Or les alimentations cultivées perdent une proportion élevée de leur carotène et ainsi ne fournissent pas cet ingrédient essentiel au cheval. Le sabot est fait de kératine, comme ongle humain, et ne se développe dur et flexible qu’avec une nutrition optimale.

2) Le type de terrain :

Le fer à cheval n’est nécessaires dans la nature et sur des sols herbeux. Par contre dans l’utilisation domestique, les sols sont de toutes natures. Par conséquent, les sabots durcissent moins, sont plus vulnérables aux dommages et donc s'abîment plus.

3) Poids supplémentaire :

Les sabots des chevaux domestiques supportent un poids supplémentaire : le poids du cavalier, le poids des charges ou le poids de la traction de chariot.

4) Un climat plus humide :

Les chevaux se sont déplacés des steppes plus arides vers un climat plus humide (Europe nordique et oriental). Ces climat plus humides ont ramolli les sabots rendant la protection des sabots nécessaire (il n’est pas étonnant que c’est en Europe de l’Est que les premiers fers à cheval font leur apparition)

5) Vie en captivité :

En captivité, les pieds des chevaux se développent. Ils sont plus grands, plus longs et donc plus fragiles et plus doux. Par conséquent, la protection contre les roches, les cailloux et les surfaces dures et inégales est diminuée.

En Asie Centrale, pourtant berceau de la domestication du cheval, curieusement, les ferrures n’apparaissent assez tard.
Certes, le sol gelé ou enneigé n’est pas le meilleur des sols pour un cheval ferré (risque de glisser).

Mais c’est très certainement la tradition qu’ont les “Peuples Cavaliers”d’élever leur chevaux en semi-liberté. En effet, de cette manière , les raisons données plus haut (celles qui ont obligé à ferrer les chevaux devenu complétement domestiques) n’ont plus court.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers L'Equipement du Cheval

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour � l'accueil