Logo Yourte                              

Des Européens chez les Mongols


Modérateurs: Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 23 Déc 2007, 16:22

Des Européens chez les Mongols

Des Européens chez les Mongols

Aussi étonnant que cela puisse être et contrairement à quelques idées reçues, de nombreuses personnes au Moyen Age entreprendront de longs voyages vers l’ Asie centrale.

Ainsi, nous trouverons, bien plus que nous pourrions le croire, de nombreux européens chez les Mongols.

Ceux-ci pourrait être divisé en cinq grandes catégories :

- Les Missionnaires :

De nombreux missionnaires seront envoyé en Asie. Un grand nombre d’entre eux auront même deux ‘casquettes’, celle de missionnaire proprement dit avec comme mission d’évangéliser les Mongols et celle de diplomate ayant comme mission de vérifier les intentions politiques et militaires de ces même Mongols.
Les plus connus se nomment : Julien de Hongrie, André de Longjumeau, Ascelin de Crémone, Guillaume Rubruck, David d’Ashby

D’autre seront envoyés pour créer des églises et aider les chrétiens déjà présent sur place. Nous pouvons citer, Jean de Montecorvino ou encore Odoric de Pordenoneet Jean de Margnolli

- Les Diplomates :

Comme dit plus haut, de nombreux diplomates étaient également des hommes d’église mais pas tous. Non seulement, nous trouvons des “Gentilshommes” accompagnant les missionnaires dans leur voyage, mais nous connaissons également des “Gentilshommes” envoyés comme diplomate.
Citons : Ruy Gonzàlez de Clavijo et Guillebert de Lannoy.

- Les Personnes Déplacées :

Dans cette catégorie, nous trouverons des personnes ou des groupes de personnes qui seront enlevées et déplacées par les Mongols.
Ainsi, des mercenaires Alains serviront le Khan mongol en Chine et jouissaient de nombreux privilèges et des soldats géorgiens étaient employés au service de l'empire et étaient très respectés à cause de leur bravoure et de leurs qualités guerrières.
Des civils allemands travaillaient le fer et fabriquaient des armes à Talas (voir article suivant).
Le franciscain Jean de Plan Carpin rencontre des Russes et des Hongrois.

Guillaume Buchier, que Guillaume de Rubruck rencontre à Karakorum est l’exemple typique de ces personnes, souvent des artisans spécialisés, qui furent enlevée et déportée en Mongolie.
Buchier était orfèvre à Paris. Il fut capturé en Hongrie, alors qu’il était en séjour dans ce pays, par les troupes mongoles. Rubruck découvre également une jeune Lorraine de Metz, nommée Pâquette, servante chez une fille du Khan, et qui a refait sa vie avec un Ruthène (Russe).

- Les Commerçants :

Nul besoin de vous expliquer la présence de nombreux commerçants, une rubrique entière est consacrée sur ce site concernant les liens de commerce entre l’Europe et les Mongols.
Citons, pour le plaisir, : Marco Polo, qui reste le plus célèbre.

- Les Aventuriers :

De nombreux aventuriers, quittant l’Europe pour des raisons diverses, se mettront au service des Mongols comme soldats, arrivant parfois à des postes militaires importants, ou comme conseillers divers.
Citons : Perriciolo Bofedi, un pisan qui fut homme de confiance d'Arghun ou Bargatin de Metz qui servit, pendant huit ans, comme garde du corps du Grand Khan de Chine ou encore Rycholdus, un 'latin', secrétaire des Ilkhan et Arnaud Marinier, un commerçant marseillais qui obtint un sauf-conduit pour se rendre de Trébizonde au 'Turkestan'.

Et encore, ce génois, Buscarel (Buscarellio Ghilsolfi) au service d’Arghun, l’Ilkhan d’Iran et qui reviendra en Europe comme diplomate.


Les portraits de certains "aventuriers" peuvent également être consultés dans la rubrique : "Commerçants et autres Aventuriers".

Vous y découvrirez :

- Roger de Flor, Aventurier Italien

- Roussel de Bailleul, Aventurier Normand

- Jacques de Molay, Grand Maître des Templiers

- Johann Schiltberger, Aventurier Bavarois

- Isol le Pisan, Diplomate et Gouverneur


Remarque : Si nous trouvons de nombreux Européens en Asie centrale, l’inverse (càd des Mongols en Europe) est beaucoup plus rare.

Jean-Paul Roux nous cite dans son ouvrage ‘Les Explorateurs au Moyen Age’ l’existence d’un ‘Tartare’ mentionné dans les comptes des recettes et dépenses du trésor de Philippe le Bel comme fournisseur de casques pour les armées mais sans plus de renseignement.

Citons également Rabban Cauma, moine nestorien né près Pékin, envoyé par Arghun (Ilkhan d’Iran) en ambassade en Europe.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 12 Déc 2013, 11:19

Des Européens chez les Mongols

Des Artisans allemands au service des Mongols.


André de Longjumeau, moine dominicain, qui participe à l’une des premières missions diplomatiques auprès des Mongols entre 1245 et 1249 avait appris l'existence de déportés
allemands raflés par les Mongols dans les monts des Sudètes ou dans les Erzgebirge et transférés en Asie centrale.

Ces Allemands, qui étaient devenus les esclaves de Buri, avait été établis à Talas (aujourd'hui Taraz au Kazakhstan)

Il s'agissait de mineurs et de métallurgistes. Ils extrayaient l'or et forgeaient des armes.

A la mort de Buri, ils sont transférés beaucoup plus à l'Est, à Bolat ou Bolac, dans la vallée du Borotala en Dzoungarie.

Lorsque Guillaume Rubruck est envoyé, à son tour, en ambassade vers les Mongols en 1253, il connaît l’histoire de ses Allemands et a le projet d’essayer de les retrouver et de les rencontrer.

Le 4 janvier 1254, il est à Karakorum, en audience auprès du Grand Khan, Mongke.

Il va rester quelques temps dans la ville et y fait des rencontres surprenantes :

- Un anglais, neveu d’un évêque normand.
- Une Lorraine de Metz, Dame Pâquette, servante chez une fille du Khan, et qui a refait sa
vie avec un Ruthène (Russe) et a trois enfants.
- Un orfèvre parisien, Guillaume Buchier, qui travaille pour le Khan.

Ces trois personnes ont toutes été faites prisonnière en Hongrie.

Cela conforte Rubruck dans l’idée que l’histoire des prisonniers allemands est tout à fait plausible.

Il se renseigne auprès du Khan et lui expose le projet qui lui tient à cœur : demeurer chez les Mongols pour y prêcher la parole de Dieu et apporter des secours spirituels aux déportés allemands établis dans la vallée du Borotala.

Mongke Khan reconnaît les bonnes intentions du Franciscain et lui confie un message pour le roi de France, mais il reste très évasif quant à ces “prisonniers allemands” et ne donne aucun renseignement concret à leur sujet.

Rubruck ne les rencontrera pas.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Introduction

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil