Page 1 sur 1

La Bataille des Champs Catalauniques, juin 451

MessagePublié: 02 Jan 2006, 19:51
par Che Khan
La Bataille des Champs Catalauniques, juin 451

Avant-propos :

La Bataille des Champs Catalauniques est une bataille qui voit s'affronter les troupes romaines d'Aetius aux troupe hunnique d'Attila, en juin 451 ap J-C.

Cette bataille est appelée “Champs Catalauniques” parce qu'elle fut située par les historiens aux environs de Châlons-en-Champagne (Duro Catalaunum à l'époque gallo-romaine)...
Aujourd'hui, on croit savoir que la bataille se serait en réalité déroulée près de Troyes, en un lieu appelé “Campus Mauricius”, dans la plaine de Moirey (commune de Dierrey Saint-Julien).

Contexte Général :

Nous sommes au début du printemps, en 451 Ap JC, Attila, roi des Huns franchit le Rhin et envahit la Gaule à la tête d'une colossale armée de 200.000 hommes de toutes origines (Huns mais aussi Germains, tels que Gépides, Skires, Suèves, Francs,...). Metz est détruite le 7 avril 451 et ses habitants massacrés.

Le roi des Alains, Sangiban, qui contrôle la cité de Aureliani (Orléans), avait promis de livrer la ville aux Huns mais les Romains apprennent la nouvelle et font occuper la localité par une de leurs armées.

Cette force est dirigée par Aetius, un général romain d'origine barbare, et comporte des effectifs romains ainsi que des éléments wisigoths.
Parvenu à Orléans, Aetius a tôt fait de contraindre Sangiban à se joindre à cette troupe et fait occuper à ses hommes le centre de son armée;

Lorsqu' Attila arrive en vue d'Orléans, il constate qu'un puissant adversaire l'attend et décide de faire demi-tour, sans doute pour se réfugier derrière le Rhin.

Quelques temps plus tard toutefois, autant ralenti par son bétail que par son butin, il décide de faire front dans l'espoir de remporter une victoire qui lui permettrait de poursuivre ses conquêtes.

Si la localisation de la fameuse bataille est sujette à caution, le moment de son déroulement l'est tout autant : selon certaines sources, elle se déroule le 20 juin 451; selon d'autres sources, elle a lieu entre le 20 et le 22 septembre 451. Quoi qu'il en soit, deux armées se font face : l'une est composée de Romains, d'Alains et de Wisigoths, l'autre est composée de Huns (minoritaires), d'Ostrogoths, de Gépides, d'Hérules, de Skires, de Ruges, de Pannoniens et d'autres peuples germaniques...

La nuit précédant la bataille, les forces d'Aetius se heurtent aux Gépides fidèles à Attila.

Selon la tradition, l'affrontement fit 15.000 morts dans chaque camp.
La bataille proprement dite débute le lendemain dans l'après-midi et se prolonge tard dans la nuit.

La Bataille :


Dans l'ensemble, le combat fut des plus confus et des plus indécis. Pour autant que l'on sache, le contingent d'Aetius, placé à gauche de l'armée germano-romaine, s'appuya sur une hauteur que les Huns tentèrent de prendre d'assaut à plusieurs reprises lors de féroces assauts de cavalerie. Équipés à la romaine, les hommes d'Aetius prirent le dessus dans le combat au corps-à-corps et refoulèrent les Huns.

En difficulté, les Huns furent attaqués par les Wisigoths de Théodoric et contraints de se réfugier derrière un cercle de chariots. Le succès des Wisigoths fut atténué par la mort de leur roi.

La bataille aurait du reprendre le lendemain mais le nouveau roi wisigoth, Thorismund, décida de quitter la contrée pour rejoindre ses territoires et y affirmer sa prédominance à l'égard de ses frères.

Réduit à ses seules forces, les contingents alains ayant été détruits la veille, Aetius se limita à surveiller les mouvements des Huns.

En voyant les Wisigoths quitter le champ de bataille, Attila envisagea d'abord une quelconque ruse mais, finalement, profita de l'opportunité afin de refluer vers l'Est. Aetius le suivit à distance afin d'éviter de nouveaux pillages mais, à aucun moment, n'eut l'occasion de porter le coup fatal.

Les pertes occasionnées par la bataille des Champs Catalauniques ne furent jamais établies. La seule certitude réside dans le fait que les Alains durent subir des pertes catastrophiques car, après la bataille, ils disparurent de l'histoire.

On peut estimer qu'il n'y eut pas de vainqueur dans cette bataille. Si les troupes d'Aetius parvinrent à contraindre les Huns à la retraite, elles ne s'en désunirent pas moins. Vaincu, Attila ne vit pas ses forces anéanties et envoya celles-ci à la conquête de l'Italie dès l'année suivante. Parvenu sous les murs de Rome, il fut reçut par le pape Léon Ier qui parvint à le convaincre d'épargner la ville (qui, quelques mois plus tard, sera mise à sac par les Vandales de Genséric).

Après la Bataille :

Attila se retire alors vers le Danube.

Au printemps 452, Attila attaque à nouveau en Italie mais décéde en 453, lors de sa nuit de noce. Sa disparition entraîna celle des Huns. Ses successeurs se disputèrent l'empire et l'affaiblirent à un point tel que la puissance hunique disparut de l'histoire aussi brutalement qu'elle y était apparue.

La victoire romaine des Champs Catalauniques, paradoxalement, confirma l'hégémonie de peuplades barbares au sein de l'empire. Il ne faudra plus attendre qu'une vingtaine d'années pour voir cet empire pluriséculaire s'effondrer. En Gaule, la disparition des Huns laissa le champ libre aux Francs de Clovis...

Source : Merci à 'Daniel du Charnoy' (sur ce forum) auteur du site 'Les Grandes Batailles' pour toutes les informations concernant cette bataille. ---> son site