Message 25 Juin 2010, 14:24

La Bataille du Terek, Janvier 1263.

La Bataille du Terek , Janvier 1263.

La bataille du Terek est une bataille qui voit s'affronter deux dirigeants mongols, Berke Khan , khan de la Horde d'Or et Hülegü, khan d’Iran (Il-Khanat) en janvier 1263

Contexte Général :

Ce conflit, mené principalement dans les montagnes du Caucase dans les années 1260, marque la fragmentation de l'empire mongol , après la mort du grand Khan Möngke .

En 1252, Berke Khan se converti à l’Islam et en 1257 il prend le pouvoir de la “Horde d'Or”.

Bien que conscient de la conversion de Berke, Hülegü, après avoir conquis la Perse , détruit Bagdad en 1258.

Il ajoute l'Irak à l' empire mongol , s'avance vers la Syrie et la Palestine et entre en conflit permanent avec le sultanat mamelouk d’Egypte.

En tant que musulman, Berke condamne les incursions d’Hülegü en terres musulmanes et la mort du calife de Bagdad. Il décide d’agir.

Sous la direction de son neveu Nogaï, il organise un raid en Pologne en 1259 afin de recueillir butin pour financer une guerre de grande envergure (plusieurs villes polonaises sont pillées comme Cracovie et Sandomierz).

Berke forme une alliance avec le sultan mamelouk Qutuz et plus tard le sultan Baybars d’Egypte.

L’historien musulman Rashid al Din déclare même que Berke Khan, ne sachant pas que [url=http://forum.peuplescavaliers.be/viewtopic.php?f=126&t=157$Möngke Khan[/url] est déjà mort, lui envoi un message pour protester contre l'attaque de Bagdad.


Pendant ce temps, les Mongols d’Iran ont perdu la Bataille d'Aïn Djalout qui les opposait aux Mamelouks.

Deux ans plus tard, Berke déclenche une série de raids dans la région du Caucase. C’est toujours son neveu, Nogaï qui commande les forces mongoles de Berke. Il attire les armées d’Hulegu avec le gros de ses forces et envoi Negudar à l'est de l'Afghanistan et de Ghazni afin de crer plusieurs fronts.

Avec la plus grande partie de ses armées utilisée pour contenir Nogaï, Hulegu est incapable d'envoyer des troupes contre les Mamelouks pour venger la défaite d’Aïn Djalout.

La Bataille :

On sait peu de chose sur la bataille en elle-même. Les troupes de Nogaï et d’Hulegü se rencontrent sur le fleuve Terek. Il semblerai que c’est Nogaï qui prend l’initiative de déclencher le combat. Il surprend les troupes d’Hulegü qu’il bat et met en déroute. De monbreux soldats d’Hulegu se noient et les survivants s’enfuient en Azerbaïdjan.

Après la Bataille :

En 1265 Hulehü meurt, suivi par Berke l'année suivante.

Ce conflit marque la seconde guerre ouverte entre Mongols ( la première étant la guerre de succesion entre Kubilaï Khan et son frère, Ariq Böke) .

Mais c’est surtout le premier conflit entre deux khanats mongols issus de l’empire de Gengis Khan. Deux khanats qui ne se feront plus jamais confiance et qui resteront hostiles l’un envers l’autre.

Par ce fait, l’unité des Mongols est à jamais rompue. D’ailleurs, Berké ne s’y trompe pas. En effet, il aurait pu être pleinement satisfait de cette victoire, pourtant on lui prête les paroles suivantes :

- Qu’Allah couvre d’opprobre cet Hulegu qui a permis que des Mongols périssent sous le coup d’autres Mongols. Si nous étions restés unis, nous aurions conquis toute la terre.

Cette guerre (avec le second raid contre la Pologne) favorise aussi la montée en puissance, dans la Horde d'Or, d’un certain Nogaï qui fera encore parler de lui.


Remarque : Cette bataille n'est pas à confondre avec une autre bataille qui se situe sur le Terek et qui oppose Tamerlan à Toktamish, le Khan de la Horde d'Or -> La Bataille de la Rivière Terek, le 22 Avril 1395.
Che Khan, votre humble serviteur
Image