Message 19 Fév 2009, 21:07

La Bataille de la Vorska, 13 août 1399

La Bataille de la Vorska, 13 août 1399

La Bataille de la Vorska voit s'affronter les troupes de Vytautas, Grand-Duc de Lituanie aux troupes mongoles de Temur Kutlugh, Khan de la "Horde d'Or", le 13 aout 1399.

Contexte général:

En 1385, la Lituanie et la Pologne signent le traité de Kreva. Le Grand-Duc de Lithuanie, Jogaila, se convertit au christianisme catholique et épouse l’héritière du trône de Pologne, Hedwige.
Ce mariage le fait roi de Pologne sous le nom de Ladislas II Jagellon. Il fonde la dynastie des Jagellon. Il laisse à son cousin Vytautas (baptisé sous le nom d’Alexandre), fils de Kestutis, le gouvernorat de Lituanie. La Communauté lituano-polonaise forme alors le plus grand pays d’Europe par sa superficie.


Dans la deuxième partie du XIVème siècle, le Grand-Duc Vytautas de Lituanie et Dimitri IV Donskoï, duc de Moscou se disputent les terres fertiles du sud de l'Ukraine. En effet, si le contrôle de cette région est au main de la “Horde d’Or” celle-ci suite à des problème de succession est sur le déclin. De plus, voulant se libérer de la tutelle des Mongols, Dimitri IV Donskoï attaque et bat la “Horde d’Or” à la bataille de Koulikovo(1380).

Mais le nouveau Khan de la “Horde d’Or, Toqtamich, avec l’aide de Tamerlan redresse la situation.
Malheureusement, en 1389, celui-ci se retourne contre son protecteur. Tamerlan réplique avec toute son énergie et la “Horde d’Or” est presque qu’anéantie.

Après avoir perdu la guerre, Toqtamich est détrôné par le parti de Temur Khan Qutlugh et Emir Edigu, appuyé par Tamerlan.

Toktamich se tourne alors vers le Grand-Duc Vytautas de Lituanie et lui demande de l'aide pour récupérer le contrôle de la “Horde d’Or”.
Le Grand-Duc Vytautas accepte voyant une opportunité à intervenir dans cette région et peut être à agrandir son duché en lui créant une ouverture sur la Mer Noire (et son commerce).

Il forme assez facilement une énorme armée composée de Lituaniens, de Ruthènes, de Russes, de Polonais, de Moldaves, de Valaques, de chevaliers teutoniques accompagné des troupes mongoles de Toqtamich.

En 1398, l'armée de Vytautas se déplace vers le Dniepr et attaque le nord de la Crimée avec quelques succès. Inspirés par ces premières victoires, Vytautas , lance une “croisade” contre les “Tartares”, avec le soutien des Papes.

En 1399, l'armée de Vytautas fait mouvement une fois de plus. Le 12 août, son armée et les Mongols de la “Horde d’Or” se font face sur la rivière Vorska (un affluent du Dniepr).

La Bataille :

Les deux armées face à face, Temur Kutlugh propose un cessez-le-feu de trois jours. Il profite de ce délais, accepté par les Lituaniens , pour recevoir des renforts.

Le plan du Grand-Duc Vytautas est de se protéger à l’intérieur dans grand cercle de chariot, d'arrêter la charge des cavaliers, de les épuiser et ensuite de les détruire avec l’aide des chevaliers de l'Ordre Teutonique.

Mais Temur Kutlugh a lui aussi prévu sa tactique. Il décide, sans aucun complexe, d’utiliser la bonne vieille tactique de la ‘retraite feinte’. Ainsi, après un coup engagement, ses troupes opèrent un repli qui ressemble fortement à une fuite.
Vytautas croit tenir sa victoire dans sa main, il quitte la protection de ses chariots, lance son armée à la poursuite des Mongols et .... tombe dans le piège !

Lorsque le Grand-Duc et son armée se trouve bien loin de leur retranchement, les unités de Edigu et celles de Temur Kutlugh qui ont réalisé un mouvement tournant, l’encerclent complètement.

Toqtamich, qui a déjà compris que la bataille est perdue, fuit le champs de bataille avec ses hommes.

La lutte est âpre mais l’armée lituanienne est défaite. Il semblerait même que pour réduire les dernières défenses des Lituaniens, les Mongols emploient leur artillerie (nous supposons que celle-ci est une artillerie de type poliorcétique et non des canons utilisant la poudre).

Le Grand-duc Vytautas échappe de justesse à la mort mais de nombreux princes et parents sont tués (par exemple, Stefan Musat, prince de Moldavie et de deux de ses frères)

Les Mongols assiègent Kiev et pillent à l'ouest de Loutsk, en poursuivant Toqtamich.

Les Conséquences :

La défaite des Lituaniens aura comme conséquence de bloquer leur expansion vers le Sud de la Ruthénie, de leur faire perdre l'accès à la mer Noire et de diminuer fortement leurs prétentions sur la région.
Vytatas est forcé d'abandonner ses plans de séparer son Grand-Duché du Royaume de Pologne. Il s'allie à nouveau à son cousin, Ladislas II Jagellon dans l'union de Vilnius et Radom et va entrer en conflit avec les Chevaliers Teutoniques.

Dans le camp mongol, Temur-Kutlugh est tué au cours de la bataille et Toqtamich passe sept ou huit ans dans la clandestinité, avant d'être assassiné en 1407 ou 1408.

Voir aussi l'article sur la "Horde d'Or" dans lequel vous trouverez d'autres informations sur Toqtamich et sur le devenir du Khanat Kiptchaq après la bataille.
Arkhaï Khasar, Commandant de l'Aile Gauche de l'Ordoo du Corbeau Rouge
Image