Logo Yourte                              

Özbeg Khan (1282 - 1341).


Les portraits des descendants de Gengis Khan à partir de ses Arrières Petits-Fils.

Modérateurs: Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 01 Fév 2013, 16:46

Özbeg Khan (1282 - 1341).

Özbeg Khan (1282 - 1341)

C’est un descendant direct de Gengis Khan

Gengis Khan -> Djotchi -> Batu Khan -> Tutukan -> Mengü Temür -> Tougril -> Özbeg Khan

Le Grand-Père d’Özbeg Khan est Mengü Temür.
Le père d’Özbeg Khan est Tougril.


Il sera khan de la “Horde d’Or” de 1312 à sa mort en 1341.

Le père d’Özbeg , Tougril, était l'un des princes Gengiskanide qui lutte contre Tuda Mengu.

Tougril fini par être exécuté et ses fils, dont Özbeg, sont envoyés en exil dans une région éloignée de la Horde d'Or (le Kharezm ou le pays des Circassiens).

En 1312, Özbeg succède à son oncle, Toqto'a.

Il se converti à l'islam et favorise le développement du soufisme mais applique la tolérance religieuse habituelle chez les Mongols.

Sa sœur Kontchaka, baptisée sous le nom d'Agafia, épouse en 1317 le Prince rus Yury de Moscou .

Dans un premier temps, de nombreux nobles mongols sont contre lui et organisent un complot pour le tuer.
En effet, son adoption de l'Islam en tant que religion d'Etat conduit à une conspiration organisée par les princes adepte du chamanisme traditionnel.
Özbeg découvre le complot et écrase les rebelles.

Özbeg découvre également que son concurrent a été soutenu par les envoyés du Grand Khan et de ce fait à contribué à détériorer ses relations avec la Dynastie Yuan (Mongols de Chine).

En 1320, le dernier de ses parents rebelles qui était chamanique, le Khan Ilbasan de la "Horde Blanche", est assassiné . Özbeg installe à sa place un musulman, Moubarak Khwaja au trône de la “Horde Blanche”.

Petit à petit, Özbeg Khan élimine les luttes internes dans la “Horde d’Or” et réussi à stabiliser les institutions de l'Etat.

Politique Religieuse :

Özbeg Khan exhorte, également, l'élite mongole à se convertir à l'islam, mais en même temps, il préserve la vie des chrétiens et des païens et garanti la liberté de culte tout en gardant le “jizyah” (taxe spéciale pour les non-musulmans).
Pour réussir à propager l'islam , il était nécessaire de construire une mosquée et d'autres «lieux complexes" qui nécessitent bains, un élément important de la culture musulmane.

Mais Özbeg est également très tolérant envers chrétiens comme l'illustre par une lettre de remerciement qu'il a reçu du Pape Jean XXII dans laquelle il remercie Özbeg Khan pour son bon traitement des chrétiens.

Le pape demandera à Özbeg de restaurer les églises qui ont été détruites et en 1318, Jérôme de Catalogne pourra rebâtir l’église de Caffa et en faire une cathédrale.


Özbeg avait également envoyé une lettre au responsable de l’Eglise Orthodoxe qui déclare :

Par la volonté et la puissance, la grandeur et la plus grande! Que personne ne insulter l'église métropolitaine dont Pierre est le chef, ou son service ou de son Eglise; ne laissez aucun homme
s'emparer de leurs biens, de marchandises ou de personnes, que personne ne se mêle l'homme dans les affaires de l'Église ... Leurs lois, leurs églises et monastères et chapelles seront respectées;. celui qui condamne ou blâme cette religion, ne doivent pas être autorisés à s'excuser, sous aucun prétexte, mais il doit être puni de mort .



En 1313, il donne de nouveaux privilèges à l’Eglise orthodoxe. On en trouve les preuves dans plusieurs “yarliq” traduit en russe et parvenus jusqu’à nous.

Politique Commerciale :

Özbeg Khan permet aux marchands génois, qui avaient été attaqués par Toqto’a, à s'installer à nouveau en Crimée. Il signe un nouveau traité commercial avec les Génois en 1339 et leur permet de reconstruire les murs de Caffa . En 1332, il permet aux Vénitiens pour d’établir un comptoir à “La Tana” sur le Don.

Saraï devient un centre commercial, industriel et politique très important.

La ville attire les marchands européens , asiatiques ainsi que ceux du Moyen-Orient .


Politique Militaire :

Özbeg maintient en arme une imposante armée.

Il l’utilise pour mener des campagnes contre les Mongols d’Iran (Il-Khanat) en Azerbaïdjan en 1319, 1325 et 1335.

Özbeg conforte son alliance contre les Ilkhanides avec les Mamelouk d’Egypte. Il donne même en mariage, une princesse gengiskhanides au Sultan mamelouck, Al-Malik Al-Nasir.

Mais, en 1323, un traité de paix est signé entre les Mamelouck d’Egypte et l'Il-Khanat. Cette situation réduit à néant l'alliance avec Özbeg et les Mamelouks refusent d'envahir l'Il-Khanat.

Esen Boga, Khan du khanat de Djaghataï tente d'obtenir le soutien d’ Özbeg Khan contre Ayurbarwada Buyantu Khan, le Khan de la Dynastie Yuan (Mongols de Chine).

Il semblerai que Ayurbarwada Buyantu Khan veuille renverser Özbeg du trône de la “Horde d’Or” pour installer un autre Khan.

Mais le Vizir (Premier Ministre) d’Özbeg le convainc de ne croire à cette rumeur et Özbeg refuse d'aider Esen Buqa.

Néanmoins, Özbeg fait tout pour augmenter son indépendance vis à vis Yuan (Mongols de Chine) sur la "Horde d'Or".

Özbeg engage également des guerres avec la Bulgarie, la Serbie et Byzance de 1320 à 1332.

Il pille la Thrace (pendant 40 jours en 1324 et 15 jours en 1337, en prenant 300.000 captifs) .

Relations avec les Princes rus :

Les “Rus” , toujours désunis, continuent à subir la domination des Mongols de la “Horde d’Or”.

Özbeg Khan soutient les premiers Princes de Moscovie, Yury de Moscou et Ivan Kalita (ou Ivan Daniilovich et plus tard, Ivan I de Moscou) contre leurs proches, les Princes de Tver .

En 1315 Yury se rend à la “Horde d'Or” et construit une alliance avec Özbeg Khan . Yury est même marié à la sœur d’Özbeg, Kontchaka.
Öbeg Khan dépose Mikhail Yaroslavich et nomme Yury que Grand-Duc de Vladimir (Mikhail Yaroslavich était le frère cadet d'Alexandre Nevsky).

En 1317, Mikhail défait Yuri dans un village appelé Bortenevo.

Boris, le frère de Yury et la femme de Yuri sont faits prisonniers. Yury s'enfuit à Novgorod.

Kontchaka, toujours détenue à Tver en otage, décède subitement. Yury en profite de la confusion pour accuser Mikhail de l’avoir empoisonné.

Le khan convoque les deux princes à Saraï, mais, avant toute enquête officielle, le 21 novembre 1325, Yury est tué par Dimitry (fils et successeur de Mikhail).

Özbeg fait arrêter Mikhail Yaroslavich, Prince de Tver et le fait exécuter en 1326.

Le 15 août 1327, la vile de Tver se révolte et le “busqaq” chargé de récolter les impôts est tué.

Pour réprimer la révolte, Özbeg charge Ivan Kalita, Prince de Moscou, de s’occuper de l’affaire, Tver sera punie sévèrement.

Le Prince de Tver, Alexandre, après de nombreuses vicissitudes sera pardonné par Özbeg Khan.
Malheureusement, son plus grand ennemi, son cousin, Ivan Kalita, intriguera à nouveau.

Alexandre sera convoqué à Saraï et exécuté à la main d’Özbeg Khan.
Tver verra la fin définitive de ses prétentions et la ville de Moscou, le début de son ascension.

Une autre puissance commence à faire parler d’elle, le Grand-Duché de Lituanie. désirant ouvrir un accès vers la Mer Noire, le Grand-Duché de Lituanie se frotte à la “Horde d’Or”.

Özbeg Khan entreprendra deux campagne contre les Lituaniens, en 1322 et en 1340, mais il perdra l’autorité directe sur Kiev et la Valachie, avec Basarab Ier, deviendra indépendante vers 1324.

Néanmoins, à la fin de son règne, en 1341, Özbeg Khan sera encore en mesure de menacer Byzance, la Lituanie et la Bulgarie.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 01 Fév 2013, 18:09

Özbeg Khan (1282 - 1341).

Che Khan et Özbeg Khan.

Le personnage fictif de Che Khan que j’incarne en “Reconstitution Historique” se situe entre 1318 (date de sa naissance) et 1380 (date à laquelle nous perdons sa trace).

Che Khan aurait donc, pu rencontrer Özbeg Khan.
C'est pendant le règne d'Özbeg Khan que Che Khan prend une certaine importance dans l'Ordoo de son Grand-Père.

Je vous invite à découvrir la suite de cette rencontre dans le petit historique de ‘l’Ordoo du Corbeau Rouge’ que j’ai écrit sans aucune prétention et qui est disponible ICI.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Gengis Khan, ses Descendants (suite).

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil