Logo Yourte                              

Les Premiers Compagnons de Gengis Khan


Les portraits de Militaires et autres Personnages importants

Modérateurs: Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 07 Nov 2005, 12:37

Les Premiers Compagnons de Gengis Khan

Les Premiers Compagnons de Gengis Khan


Temudjin n’était pas encore Gengis Khan et pour le devenir il a pu compter sur des compagnons. Des compagnons de la ‘première heure’ qui on eu confiance en lui et qui l’on aidé à monter sur la première marche du pouvoir.

Voici quelques uns de ceux ci :


- Les "Quatres Chiens" :

Bo ortchu: Il est le plus ancien compagnon de Temudjin. C’est lui qui l’aide à récupérer ses chevaux volé par les Tayidji’ut pendant la période ou il n’est plus qu’un fugitif.

Djébé : De la tribu des Tayidji’ut

Djelmé : De la tribu des Urianqat, il est le frère de Subotaï. C’est aussi le deuxième compagnon de Temudjin.
Il lui sauvera la vie, au péril de la sienne, pendant un combat contre les Tayidji’ut

Subotaï : De la tribu des Urianqat


- Les Braves :

Boroqul : De la tribu des Djürkin. Il est le quatrième enfant adopté par Hö’elün, mère de Gengis Khan. Il meurt pendant la Campagne de Sibérie.

Muqali: De la tribu des Djalaïr. Général de Gengis Khan tué pendant la campagne de Chine en 1223


- Autre compagnons :

Belgütei : Demi-frère de Gengis Khan

Dei Setchen : De la tribu des Qonggirat, père de Börte .


Djötchi-Qasar : Frère de Gengis Khan


Mönglik : Chaman, reçoit la mission de Yesugei alors que celui-ci est mourrant d’aller chercher Temudjin chez les Qonggirat (Tribu de Borte).


Qortchi : De la tribu des Ba'arin. Demi frère de Djamuqa, il rallie Gengis Khan et contrairement à Djamuqa, il restera fidèle jusqu’au bout.


Sorquan-Chira : De la tribu des Tayidji’ut (clan Süldüs). Il sauve Temudjin pendant son évasion en ne le dénonçant pas et en dirigeant les recherches vers un autre endroit. Ensuite, il l’aide à retirer sa cangue et le laisse s’enfuir. Il rallie le ‘clan’ de Temudjin un peu après.



Remarque : les noms soulignés revoient à des liens.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 23 Déc 2008, 22:49

Les Enfants Adoptés

Les Enfants Adoptés

Hö'elün, la mère de Temudjin reçoit assez tôt la tache de recueillir des enfants, épargnés lors de combats contre les tribus adverses et de les éduquer comme si c’était ses propres enfants.

Ils resteront fidèle à Gengis Khan et obtiendront des postes importants.

Ils sont au nombre de quatre :

- Kütchü : Né chez les Merkit. Il est le premier enfant donné en “cadeau” lors de la campagne contre les Merkit ( épisode de la récupération de Borte par Temudjin).

- Kökötchü : Né chez les Tayidji’ut. Il est le deuxième enfant donné en “cadeau” lors de la campagne contre les Tayidji’ut. A ne pas confondre avec un autre Kokotchu.

- Chiqi Qutuqu : Né dans une tribu tatar. Il est le troisième enfant donné en “cadeau” lors de la campagne contre les Tatars .
Il sera nommé grand juge au quriltaï de 1206. Vaincu à la Bataille de Perwan par les Djalal ad-Din, pendant la campagne du Kharesm.

- Boroqul : Né chez les Djurkin. Quatrième enfant donné en “cadeau” lors la campagne contre les Djurkin (cette tribu avait refusé d’aider Gengis Khan).
Il sauve Ogodaï ( le fils de Gengis Khan) pendant la bataille contre les Kereyit (1203). Il est tué pendant la campagne de sibérie, contre les ‘Peuples forestiers’ (vers 1207). Boruqul faisait également partie des "Braves".

Ce rituel d’adoption est tout à fait particulier. Il faut savoir que les quatre enfants adoptés furent chacun épargné alors que les membres des tribus vaincues auxquelles ils appartenaient furent pratiquement tous exécutés.

Cette pratique s’inspire de deux rituels pratiqués chez les Mongols :

- Le premier, Le Chiralga (“Donner le morceau”) est un rite qui consiste à ce que le chasseur donne à la première personne rencontrée, une partie du gibier qu’il vient de tuer. Les enfants pourraient représenter symboliquement cette part de “gibier”

- le deuxième concerne un rituel observé lors des “grandes chasses”. Le khan laissait toujours la vie sauve à un animal ( ou à un couple) de chaque espèce pris dans la battue.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Autres Portraits de Personnalités Mongoles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour à l'accueil