Logo Yourte                              

Reconstitution, Evocation et Animation Médiévale.


Modérateurs: Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 06 Avr 2007, 23:03

Reconstitution, Evocation et Animation Médiévale.

Reconstitution, Evocation et Animation Médiévale.
Proposition de définition

Avant de rentrer directement dans le sujet, je me dois de préciser que cet article ne présente qu’un avis personnel sur la question. Une question mainte fois débattue entre passionnés et pour laquelle des avis très différents s’opposent parfois avec vigueur.

La reconstitution historique est un phénomène relativement nouveau. Elle a pris naissance dans les pays anglo-saxons ( Royaumes-Unis et Etats Unis). Les premières périodes à avoir été évoquées sont le ‘Premier Empire’ et la ‘Guerre de Sécession'. La reconstitution historique était donc un phénomène au départ principalement militaire.

Actuellement, une partie des associations se tournent vers la reconstitution civile.

Cette activité va favoriser une approche renouvelée de l’histoire et permet aussi d’en faire partager le goût au plus grand nombre. Excellente démarche de vulgarisation, elle est comme un livre d’images qui se présente aux yeux du public.
Il est donc très important que la reconstitution historique offre une image au plus proche de la réalité historique. En effet, elle peut jouer un rôle de plus en plus important dans la formation d’une culture historique de base.

Mais la reconstitution enferme en elle-même une certaine dose de témérité puisqu'elle travaille sur les franges indécises du plausible, du probable, du possible, et heureusement aussi de l'incontestable. La vigilance se doit d'être constante dans l'analyse en amont (la recherche) et dans la synthèse en aval (la restitution).

La reconstitution historique est donc une activité fort difficile à définir. Elle est située au confluent de disciplines comme l’archéologie, l’histoire, la sociologie, l'artisanat, le théâtre de rue ou le spectacle vivant. En effet, elle vise généralement à représenter un événement, une époque ou un mode de vie précis.
C’est aussi , la plupart du temps, un hobby de passionnés groupés au sein d'associations, des passionnés qui ne sont pas tous des professionnels de l’histoire ou du spectacle.

On distingue de nombreuses approches différentes. Elles ne sont, normalement, ni mutuellement exclusives, ni exhaustives.

Chaque groupe et chaque individu à l’intérieur même de son association choisi son positionnement vis à vis de chacun des axes.

Dans le monde médiéval, je retiendrais trois approches différentes:

La Reconstitution Historique

L’Evocation Historique

L’Animation Médiévale


- La Reconstitution Historique se veut une reconstitution rigoureuse (et scientifique). Elle vise la plus grande exactitude dans les costumes, les accessoires, les objets, le comportements, les modes de vie dans la limite des connaissances du moment.
Les archéosites organisent souvent des animations de cet ordre. Le but est le plus souvent pédagogique (partager les connaissances) ou scientifique (valider une hypothèse par l'expérimentation). Il s'agit de mettre en œuvre et de tester les travaux des archéologues.
Elle se base sur des sources historiques vérifiées.
Elle peut aussi se diriger vers l’archéologie expérimentale, permettant de mettre à l'épreuve les théories d'historiens. Si ça marche sur le terrain, l'hypothèse est confirmée.
La reconstitution préférera l’incontestable plutôt que le plausible, le probable ou le possible.
Cependant, la reconstitution ne correspondra jamais à une situation réelle. Mettre côté à côte des objets même fidèlement "re-copié" ne rend pas compte de la vérité de l'époque qu'on veut "re-copié" et reste une humble simulation.
N’oublions pas non plus que notre connaissance du passé est en éternel remise en question et que chaque découverte archéologique vient confirmer ou infirmer notre savoir.

- L’Evocation Historique est très proche de la reconstitution. Nous pouvons simplement ajouter que la démarche sera un peu moins rigoureuse. En effet, l’évocation va se permettre de ‘surfer’ plus sur les franges indécises du plausible, du probable et du possible.

- L’Animation Médiévale, quant à elle, vise en premier lieu le spectacle et la présentation au public. Les intervenants jouent un rôle ( un peu comme au théâtre) et la reconstitution peut simplement devenir un prétexte. Par mesure de sécurité, de commodité ou de budget, les costumes ou accessoires ne seront pas tous des reproductions fidèles. Les personnes qui font de l’animation médiévale évoque, bien souvent, un moyen âge plus imaginaire qu’historique. Parfois même on y trouve des références à l’univers de l’Héroic Fantasy (dragon, sorcière et compagnie)

Loin de moi l’idée de porter un jugement de valeur sur l’une ou l’autre des démarches.
Chacune d’entres elles ont leurs objectifs, leurs avantages et leurs inconvénients.

En conclusion, je pense que ces activités sont des bons moyens de revivre l'histoire. Comme il n'existe pas encore de machine à remonter le temps, ça en fait un peu office. C’est aussi une très bonne manière d'ouvrir des portes et de créer des vocations aux jeunes générations.


Pour votre info personnel, voici comment je situe le personnage de Che Khan : Certaines pièces de son équipement appartiennent à la reconstitution, l’ensemble de son personnage serait plutôt placé entre l’évocation et la reconstitution. Par contre, ses prestations en archerie se rangent plutot dans l’animation (mon arc, par exemple, même si il est inspiré des arc sino-mongol est de facture moderne).


Bien à tous et surtout, bonne lecture.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1017

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 30 Jan 2015, 12:43

Reconstitution, Evocation et Animation Médiévale.

Choisir son "personnage" :


Une des toutes premières choses que font les "reconstituteurs médiévaux" est de choisir le "personnage" qu'il vont incarner.

Dans certains cas, c'est même le personnage choisi qui détermine la période médiévale que l'on va "reconstituer".

Dans le "choix de ce personnage, plusieurs possibilités s'offrent à nous :


A) Le "perso" qui a réellement existé (ou "perso connu") :

Choix qui à première vue semble facile car son histoire est connue et les sources sont nombreuses. Néanmoins, les "perso connus" sont très souvent des personnages illustres.

Le "perso connu" est donc assez coûteux à "reconstituer", autant pour les vêtements qu'il porte que pour les accessoires qu'il utilise.

Pour être crédible, il est nécessaire de prévoir un budget conséquent et d'avoir un portefeuille qui suit !!!

Il y a également le risque d'être assez rapidement bloqué par ce choix.
En effet, puisque connu, on peut difficilement 'inventer' autour de lui.
Il ne peut pas avoir fait des choses qu'il n'a pas faite et être à des endroits ou il n'a pas été.


B) Le "perso fictif" :

C'est le choix que j'ai fait et c'est le choix qui est sans aucun doute le plus répandu, pour le meilleur et pour le pire. En effet, avec un peu d'imagination (et certains en on à revendre) rien de plus facile d'incarner "un perso fictif"

Néanmoins, afin que ce "perso fictif" ai un rapport correct avec la démarche de "reconstitution", il est nécessaire de le faire coller le plus possible à l'époque que l'on désire "reconstituer".

Il faut donc bien sûr, qu'il soit compatible au niveau de ses vêtements, des objets qu'il emploi mais pas seulement. Il faut aussi qu'il colle à son contexte socio-historique.

L'imagination doit rester en corrélation avec la réalité historique.

La démarche du "perso fictif" doit être faite avec grand sérieux et sur base de recherches poussées dans de nombreux domaines. Ce n'est pas un choix plus facile que celui du "perso connu".

Une autre dimension du "perso fictif"est de pouvoir lui inventer un "background", terme anglais issu du "jeu de Rôle" (JdR) et qui consiste à créer une histoire (un passé) au personnage.

Ici aussi, sérieux et juste mesure seront nécessaires.

C) Le "no perso" :

Certains font le choix de ne pas incarner un "perso" afin d'éviter les écueils présents dans les deux autres possibilités.
Le "no perso" n'a, bien sur, pas de "background".


D) Les écueils du "perso fictif" :

Pour moi, il existe deux grands écueils à éviter lorsque l'on fait un "perso fictif"

- Le premier est d'en faire une caricature :

Je m'explique en prenant un exemple qui n'a rien de médiéval.

Prenons un « reenactor » qui désire incarner un « Indiens des Plaines » d'Amérique du Nord au 19ème siècle.

Se basant sur l'idée qu'il en a et après de nombreuses recherches, il imagine le « perso fictif » de cette manière :

Chemise de peaux, jambière en peau, war-bonnet (avec plumes), arc et flèche, petit bouclier rond en peaux : classique, sourcé, propre et net.

Mais voila, pour le 19ème on a des photos et parfois un « Indiens des Plaines » ça ressemble à ça :

Image
Looking Glass - Chef militiaire des "Nez Percés" (1832-1877)

En effet, Looking Glass il sais bien qu'il est "indien", il s'en fout un peu de correspondre au « type classique »


- Le deuxième est d'en faire un peu trop :

Prendre comme "perso fictif" un "individu de petite noblesse désargenté et qui s'est engagé comme mercenaire" afin de justifier un peu tout et n'importe quoi est un piège dangereux qu'il vaut mieux éviter.


Dernier conseil :

En reconstitution, plus la fourchette de temps est courte, mieux c'est. On conseil donc pour un "perso fictif" une fourchette qui ne dépasse 30 ans (et encore, cela peut être source d'erreurs).

C'est un peu comme si , dans 500 ans, un "reenactor" reconstituait les "Années 80" et décidait d'incarner le "perso fictif" d'un Punk de 1977 en lui faisant écouter Nirvana sur son MP3 tout en pianotant sur son GSM !!!!!!!!!


Articles annexes :

- Histoire de l'Ordoo du Corbeau Rouge (avec le "background" de Che Khan).
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Introduction Générale

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil