Logo Yourte                              

Le Sabre


Modérateurs: Tammo Djasa, Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 01 Oct 2005, 19:07

Le Sabre

Le Sabre, Introduction

Le sabre, contrairement à l’épée, se caractérise par une lame à un seul tranchant. Son emploi privilégiant ce tranchant, cherche un effet de coupe. La pointe n’étant que très peu utilisée pour piquer.

Même si certains fantasins vont combattre avec des sabres, il est clair que ce sont les cavaliers qui, de manière naturelle et par rapport à leur mode de combat, vont comprendre l’intérêt d’utiliser le sabre et de l’améliorer.

C’est la raison pour laquelle il provient des cultures nomades et guerrières des steppes eurasiennes (les Peuples Cavaliers).

Les premiers sabres ‘ ou proto sabre’ seront à lames droites. On en trouve des prototypes chez les Scythes d’Ukraine dès le IVème et IIIème siècle Av J-C. On en trouve aussi en Chine ( le huanshou dao).

Les Sarmates utiliseront également des épées et des sabres droit dit 'à pommeau annulaire' (une tradition de fabrication typique est- asiatique).

Deux articles spécifiques dans cette rubrique abordent l'épée scythe et l'épée sarmate.


Ce n’est qu’a partir du VIème siècle Après J-C que le sabre va s’incurver ( sans doute afin d’augmenter l’effet de coupe) et se diffuser dans les steppes par les peuples türks et mongols.

Chez les Scythes, le sabre est vénéré ( une divinité de la guerre avait comme "image" une épée) et chez les Huns ou il avait une valeur symbolique.
Par contre, chez les Mongols, il n'est employé que comme arme de réserve (ou de prestige). En effet, ceux-ci privilégient l'arc pour la cavalerie légère et la lance pour la cavalerie lourde.

Ce sont les invasions ou le mercenariat qui feront adopter le sabre en Europe centrale et dans le caucase.

Il fut introduit dans la Perse islamique par les Turks d’Asie centrale à partir du Xème siècle. Il se propagea ensuite, sous une infinité de formes, à travers tout le territoire de l’Islam et atteignit Grenade, dernier bastion de l’Andalousie musulmane, au XVème siècle.

Deux modèles seront concus par les armuriers, soit le tranchant de l’arme se situera à l’extérieur de la courbe (les plus répandu), soit à l’intérieur de la courbe ( le yatangan turc en est le meilleur exemple).

Si en Asie centrale la courbure des sabres restera, en général, assez légère, dans le monde musulman et en Inde, les sabres vont s’incurver de manière excessive (le fameux cimeterre).

La fusée :

La fusée du sabre est la partie qui est tenue par la main. Plusieurs formes sont possibles.

Ci-dessous, je vous présente trois grand types de fusée. Le tranchant de la lame se trouvant à gauche (côté convexe de la courbure)

Image

De gauche à droite :

N°1 : La fusée suit la courbure de la lame (c'est le modèle des sabres japonais).

N°2 : La fusée reste droite.

N°3 : La fusée s'incline vers le tranchant de la lame (c'est le modèle des sabres magyar).

Nous trouverons, chez les mongols, les modèle N°2 et N°3.

La pointe :

Les pointes des sabres sont également de plusieurs types :

Image

toujours de gauche à droite :

N°1 : pointe éffilée.

N°2 : Pointe anguleuse diminuant vers le dos de la lame.

N°3 : Pointe anguleuse augmentant vers le dos de la lame.

Le modèle N°1 est plus répandu en Europe de l'Est.
On trouve le modèle N°2 sur des sabres provenant de mongolie (et plus tard sur des modèles chinois).
Le modèle N°3 se présente sur les sabres provenant de Sibérie et de Mongolie. C'est également ce type de pointe que l'on retrouve sur les sabres japonais.

Il est à noter que les différents modèles de pointes se combinent avec les différents modèles de fusées.

Cet article ne se veut qu'une faible introduction. Pour tous ceux qui sont passionnés par ce sujet, je ne peux que les conseiller l'ouvrage qui me sert de source.

Sources : - De l'Epée Scythe au Sabre Mongol : Les armes blanches des nomades de la steppe, de Iaroslav Lebedynsky - Paris, Edition Errance 2008.
Dernière édition par Che Khan le 10 Déc 2009, 11:52, édité 10 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 01 Oct 2005, 19:16

Le Sabre (suite)

Voici quelques exemplaires de sabres :



- Proto Sabre ( à pommeau annulaire) :

Les premiers sabres apparaissent à l'époque des Han (IIIème siècle AV J-C). leur lame est droite mais à un seul tranchant, leur pommeau est terminé par un anneau. les premiers sont en bronze mais la plupart sont en fer.

Image

Image


- Sabre avar ( VII ème siècle ap J-C) :

Image

- Sabre magyar ( IX ème siècle ap J-C) :

Image
notez la forme particuliere de la fusée (type N°3).
source : Grozer Archerie (voir dans liens artisan)


- sabre mongol (Dynastie Yuan - XIII ème et XIV ème siècle).

Curieusement, il existe peu de source sur les premiers sabres utilisés par les Mongols. Je vous présente, ci-dessous, des modèles de sabres provenant des Mongols de Chine (Yuan).
Les deux sabres possèdent une gouttière sur la lame.

Image
sabre mongol (dynastie Yuan). La fusée est du type N°2

Image
sabre mongol (dynastie Yuan). La fusée est du type N°3

- Sabre mongol (Dynastie des Il-khan - XIII ème et XIV ème siècle).

Image
Mongols de Perse, (Ilkhan / XIVème siècle). Le personnage du dessous porte un sabre légèrement courbe très similaire au mien.


- Yatagan türk :

Image
Notez le tranchant de la lame se situant sur la partie concave de la coubure.

- Sabre du Sultan Mamelouck, Baïbars, XIIIème siècle :

Image
Source photo : chefs-d'œuvre de la collection Khalili
On peut remarquerque ce sabre ne possède pas de garde (comme le yatagan). Son tranchant est néanmoins du côté convexe de la courbure.


- Sabre 'timouride'

Image
Profil d'un sabre de l'époque timouride. La lame s'évase vers la pointe et possède un contre tranchant saillant. La garde est cruciforme et la fusée du modèle N°3.


- Shamshir :

Plus tardif (XVIème siècle), les shamshir représentent l'évolution du sabre en perse et en inde.

Shamshir ( avec garde indo-musulmane).
Image

Shamshir perse.
Image

Shamshir perse avec son fourreau équipé de 'porte bélière'.
Image
Les fusées de ces trois shamshir sont du modèle N°2.

- Sabre Mandchou ( XVII ème siècle) :

Image
La forme de ce sabre mandchou ressemble aux sabres mongols chez les Yuan. La forme de la fusée est du type N°3 et le sabre possède une gouttière.

- Chachka :

Sabre originaire du Caucase (XVIIème siècle). Utilisé par les Cosaques et attesté tardivement en Asie centrale.
Image
Ce modèle, très semblable au sabre de Baïbars (voir plus haut) ne possède pas de garde et son tranchant est du côté convexe de la lame.
Dernière édition par Che Khan le 10 Déc 2009, 11:45, édité 18 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 01 Oct 2005, 19:23

Mon Sabre

Mon Sabre

Image

Mon sabre à la forme classique des sabres mongols :

- Une faible courbure.
- Le tranchant du côté convexe de la courbe.

Le modèle de la garde, avec les quillons légèrement courbés vers la lame, s'inspire des sabres Kiptchaq.

La fusée est du modèle N°2.
La pointe est du modèle N°3.

La lame possède une gouttière.

Image

L'épée dans sa totalité mesure 86 cm.
La lame de la garde à la pointe mesure 67 cm.

Détail de la garde :

Image

La poignée se termine en forme de tête de corbeau (mon animal totem)


Détail de la goupie.

Image

Ce rivet se terminant par un anneau de dragonne est inspiré d'un sabre "Alano-Magyar" , mais on trouve également des anneaux de même type sur d'autres sabres datant du Xème au XIIème siècle.

Son fourreau est en bois recouvert de cuir.


Mes sources :

Pour mon sabre :

- série 'Ment -at-Arms : ' The Mongols' et 'The Age of Tamerlan', aux Editions OSPREY
- série 'Campaing' : Kalka River 1223, aux Editions OSPREY
- De l'Epée Scythe au Sabre Mongol : Les armes blanches des nomades de la steppe : Iaroslav Lebedynsky - Paris, Edition Errance 2008.



Pour le rivet de 'dragonne' :

- L'article "le Sabre de Vienne" de Iaroslav Lebedynsky paru dans la revue 'Moyen Age' (N°15 avril 2000).
- De l'Epée Scythe au Sabre Mongol : Les armes blanches des nomades de la steppe : Iaroslav Lebedynsky - Paris, Edition Errance 2008.
Dernière édition par Che Khan le 09 Avr 2009, 12:24, édité 7 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 983

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon.

Message 23 Mai 2006, 22:37

Sabre Mamelouck

D'autres Sabres


je vous présente deux autres sabres reconstitués par des artisans polonais pour l'exellent Collectif 1186-583

Sabre 'irano-turk' XII ème siècle
Image

Sabre Mamelouck
Image

Pour plus de renseignements --->
Cliquez ici pour le premier
Cliquez ici pour le second


Les deux artisans qui ont travaillé à l’élaboration de ces armes sont :

- Robert Lazinskiscy qui a coulé les pièces de bronze de l’arme et du fourreau. Il egalement fabriqué entièrement le fourreau lui-même. D’une grande qualité d’écoute et d’une grande qualité de travail, je recommande chaudement cet artisan Polonais haut de gamme.

e-mail : lazinski@amsint.pl

- Marcin Weglinski pour la forge de la lame et le montage de l’arme. Marcin forge des lames pour l’armée polonaise. Ces delais sont trés longs mais la qualité de son travail vaut la peine d’attendre.


adresse :
ul Rembielinska 10a m 17
03-343 Warszawa.
(pas de site internet)
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Epées et Sabres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour à l'accueil