Message 24 Jan 2010, 16:32

Les Merkit

Les Merkit

Les Merkit sont, pour certains, un peuple mongolophone et pour, d’autres un peuple turcophone.

Clans Merkit connus à l'époque de Gengis Khan : Clan Qa'at - Clan Uwas - Clan Uduyit

Mongols turquinisés ou Türks en voie de mongolisation, j’ai choisi de les considérer comme mongolophone.
D’une part, par convenance personnelle, d’autre part parce qu'ils ont été, après leur défaite contre Gengis khan, complètement assimilé aux Mongols jusqu'à en perdre leur identité propre.


Ce peuple, qui avait la réputation d’être féroce, habitait le sud-est de la Sibérie.
Comme les Mongols, c’est un peuple cavalier, nomade et vivant principalement d’élevage.

Ce n’était pas un peuple très influent et il n’aurait sans doute jamais été connu si il n’avait été cité dans “l’Histoire secrète des Mongols”.

En effet, leurs rapports avec les Mongols vont être, pour le moins, conflictuel.

C’est à un Merkit (Yeke-Tchilèdu du clan Qa'at) que Yesügeï (le père de Gengis Khan) ‘vole’ son épouse Hö’elün (mère de Gengis Khan).
En effet, la jeune fille, était au main d’un guerrier Merkit qui venait de l’enlever, de la violer et désirait en faire sa femme.

C’est ces mêmes Merkit, qui se vengent de l’affront quelques années plus tard (vers 1184) en attaquant le campement de Gengis Khan et en lui enlevant son épouse Bortë.
Ceux-ci l'emmène comme captive et la donne comme épouse à un Merkit du nom de Tchilger-bökö (du clan Qa'at).

Temudjin, avec l’aide des guerriers de Toghril, khan des Kereyit, organise une expédition contre les Merkit et réussi à délivrer son épouse.
Dans cette première guerre, quelques 300 Merkit sont passés par le fil de l’épée. Leur femmes et leurs filles distribuées aux guerriers Kereyit et Mongols.
C’est également au cours de cette campagne qu’un enfant merkit est épargné et donné en adoption à Hö’elün. ce garçon se nomme Kütchü.


Dés lors, dans le conflit qui oppose Gengis Khan à Djamuqa, les Merkit choisissent naturellement le camp de Djamuqa.

En 1202, Alors que Gengis Khan entame sa deuxième campagne contre les Tatars, Toghril attaque les Merkit. La campagne est une réussite, le butin est énorme et les Merkit deviennent les vassaux des Kereyit.
Mais, vers 1203, Les Kereyit et les Mongols sont en guerre l’un contre l’autre et les Merkit combattent les Mongols aux côtés des Kereyit.

Vers 1204, alors que Gengis Khan contrôle presque toute la Mongolie, il bat une dernière fois les Merkit qui lui résistaient encore. Ceux-ci se rallient enfin et sont complètement assimilés aux Mongols, perdant leur identité propre.

Leur khan, Toqto’a, réussit à s’enfuir et se réfugié chez Kütchlüg, khan des Naïmans, qui résiste encore avec quelques fidèles .

En 1205, les deux fugitifs sont rattrapés et Toqto’a est tué d’une flèche. Kütchlüg réussit à s’enfuir chez les Kara Khitaï.
Che Khan, votre humble serviteur
Image