Logo Yourte                              

La Symbolique du Chaudron


Religions, Symbolisme, Croyances, tout sur le monde des esprits chez les 'Peuples Cavaliers'.

Modérateurs: Che Khan, Alokhan, Qüyildar

Avatar de l’utilisateur

Chaman

Messages: 36

Inscrit le: 11 Déc 2005, 13:21

Localisation: Entre les deux mondes

Message 27 Fév 2010, 21:04

La Symbolique du Chaudron

La Symbolique du Chaudron

Introduction :

L'invention du Chaudron fut sans doute, pour les peuplades primitives, un progrès technologique important.

En effet, ll était très important, pour l'homme primitif, de posséder un objet qui permettait de conserver et de transporter les aliments..

Il date du Néolithique, soit à l'époque de l'invention conjointe de l'agriculture et de l'artisanat.

Il n’est donc pas étonnant de rencontrer des chaudrons merveilleux dans de nombreuses mythologies.

Dans la mythologie celtique, le “chaudron magique” peut, suivant les légendes, donner de la nourriture pour un millier d'hommes, tel le chaudron d'abondance du Dagda, donner le savoir universel à celui qui goûte de son contenu ou encore, ressusciter les morts.

Le Chaudron chez les "Peuples Cavaliers" :

Il se trouve que le chaudron avait également une valeur symbolique chez les populations nomades de l'Asie centrale. Certes, ce n’était pas un objet majeur parmi tous les objets sacrés mais, même si sa place reste périphérique, il me semble intéressant de lui dédié un article sur ce site.

Les données scythiques relatives au cratère ( grande amphore servant à mélanger le vin et l’eau) prouvent que cet objet avait une certaine valeur symbolique.

Hérodote nous dit :

“Une fois par an, dans chaque district, le gouverneur fait préparer un cratère de vin où viennent boire les Scythes qui ont abattu leurs ennemis ; ceux qui ne l’ont pas fait ne
goûtent pas à ce vin et restent à l’écart, honteusement : c’est à leurs yeux la pire humiliation. Ceux en revanche qui ont abattu des ennemis en grand nombre prennent deux coupes à la fois et les vident coup sur coup”


De nombreux chaudrons de bronze ont, également, été retrouvés dans les tombeaux ( kourganes) que la noblesse des peuplades nomades a laissés sur le territoire de l'Europe
orientale à l'époque scythe et sarmate.

Usuellement, ces chaudrons servaient à cuire la viande. Il est nécessaire de préciser que la viande, chez la plupart des nomades d’Asie centrale est consommée bouillie. De cette
manière, la graisse n’est pas gaspillée dans la cuisson. Hors, la graisse est une composante importante dans le régime alimentaire de ces peuples, surtout en hiver, par grand froid.

Un chaudron bien rempli est nécessairement signe de bon augure.

Mais une fonction rituel n’est pas à exclure. Il est possible que certains chaudrons ai été employés comme autel pour le culte du feu on encore comme réceptacle après des sacrifices (la viande des victimes étant offerte aux participants).


Et si les correspondances entre les cultures scythes et Turco-mongols sont parfois étroites et parfois lâches, le chaudron est un objet qui a joué des rôles multiples.


Ainsi, on retrouve également de grands chaudrons dans les tombes hunniques. Interprétés, en premier lieu, comme ustensiles de cuisine, on voit, actuellement, dans ces chaudrons,
un objet qui jouait un rôle dans les rites funéraires des Huns (offrande ou réserve de nourriture pour l’au-delà).

Par leur forme et leur décor, les chaudrons de l’époque hunnique renvoient à l’Asie, où sont attestés des exemplaires similaires d’un âge plus ancien.

Il est à noter que la forme des anses font l'objet d'une tentative d'interprétation dans un contexte "chamanique ". Elles représentaient des motifs fongiformes (champignons) qui
ferait références à des rites hallucinogènes ou, encore, au thème chinois du “champignon d’immortalité”.

Image

Image
Détail des anses dites "champignon"

Certains linguistes prétendent que le nom d’Attila viendrait de "AT" (père) et d’”ILA” (peuple) et pourrait être traduit par le "père du peuple", celui qui est responsable de remplir le “Grand Chaudron” afin que son peuple ne manque jamais de rien.



Image
Chaudron hun du Vème siècle, trouvé à Balatonlelle, Hongrie, 2006.


La place centrale du chaudron dans la yourte a également une importance symbolique. c’est le nombril de celle-ci et se trouve juste en dessous de l’ouverture du toit (qui permet
le contact avec les esprits).

Nous retrouvons ici, l’idée que le Chaudron symboliserait le ‘foyer’ et par extension la famille, le clan, le peuple.

Il est intéressant de noter que chez les Ossètes, c’est la chaîne du chaudron qui représente la lignée des ancêtres.

Le chaudron était, également, un objet rituel, lié au Chamanisme (il fait penser au fameux chaudron de nos sorcières dont il serait peut être l’ancêtre ???)


On peut ajouter qu’une ville “tatare” porte le nom de ‘Chaudron” . En effet Kazan veut dire chaudron en turc.

Pour les kazakh, le ventre de la femme est un chaudron qui enfante la vie.
Qüyildar, Chaman de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Chaman

Messages: 36

Inscrit le: 11 Déc 2005, 13:21

Localisation: Entre les deux mondes

Message 27 Fév 2010, 21:14

Re: Symbolique du Chaudron

Le Grand Chaudron des Janissaires :

L’un des points les plus curieux de l’organisation militaire des janissaires reste le “culte du chaudron” dit “kazân i sherî”

Les capitaines des janissaires étaient appelés “çorbadjî” (responsables de la soupe) et le chaudron était un symbole fort de l'unité du corps.

Les soldats pouvaient se réunir autour du chaudron pour prendre les décisions importantes. on se soumettait à la discipline en acceptant de manger et on le renversait
quand on se révoltait.
Qüyildar, Chaman de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image

Retour vers Le Monde des Esprits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour � l'accueil