Logo Yourte                              

Le Chamanisme


Religions, Symbolisme, Croyances, tout sur le monde des esprits chez les 'Peuples Cavaliers'.

Modérateurs: Alokhan, Che Khan, Qüyildar

Avatar de l’utilisateur

Chaman

Messages: 36

Inscrit le: 11 Déc 2005, 13:21

Localisation: Entre les deux mondes

Message 11 Déc 2005, 15:19

Le Chamanisme

Le Chamanisme


Le chamanisme est un mode qui privilégie une relation harmonieuse avec la nature et tout ce qui fait partie de la nature. La vision chamaniste amène une attitude respectueuse des éléments naturels : terre, ciel, pierres, arbres, plantes, animaux, étoiles, etc … Cette même manière d’être s’établit dans la relation avec les esprits et le monde subtil. Il s’agit de maintenir une harmonie entre l’homme, le monde naturel et le sacré (entre le monde du visible et celui de l’invisible).


Le chamanisme n’est pas une religion, ni une philosophie. C’est une expérience personnelle, intime avec l’univers, ses forces et la conscience. Conscient que nous sommes des êtres naturels, donc faisant partie de cette même nature, cela amène à comprendre que si l’on agresse la nature, c’est soi même que l’on agresse. Il ne s’agir pas d’imposer ses aberrations humaines à la nature donc à la vie, mais plutôt d’être en symbiose avec elle.

Il en peut donc en aucun cas être une hiérarchie, un dogme imposer à autrui.

Les mots clefs du chamanisme sont : respect, authenticité, sacré, grand mystère, expérience de connaissance, vision, amour, beauté, chants, vibrations, extase, équilibre, échange, communication.

Le chaman ou la chamane est l’intercesseur entre les êtres humains et le monde naturel et surnaturel. C’est pourquoi la plupart du temps le chaman cumule les fonctions de :

confident, prêtre, artiste, voyant, guérisseur. Il était le garant de la cohésion de la société et de sa survie. Il est le dépositaire des mythes, symboles, de la Tradition et de la connaissance.

Etre chaman implique une perception lucide du monde et de l’humain, une force d’esprit, un grand cœur.
Qüyildar, Chaman de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 16 Déc 2014, 15:11

Le Chamanisme

Le Chamanisme et Les Femmes.

Aujourd’hui, le chamanisme n’a pas complètement disparu et ce malgré la concurrence des autres religions (chrétienne, musulmane, boudhiste) et une persécution menée par les autorités de l’ex URSS dans les pays dont elles avaient le contrôle.

Il est établi que des femmes chamanes ont existé jusque dans les années 1930 et nous trouvons des femmes chamane chez les Ouzbek d’aujourd’hui.
Mais cette fonction ne pourrait leur être accessible que partiellement ou lorsqu'aucun homme ne peut l'exercer.

En effet, si l'on prend en compte la cosmologie, les rituels et la symbolique des objets et des classifications, on voit apparaître une complémentarité entre les sexes.

La chefferie, l'art oratoire, le domaine de la chasse ou de la guerre est attribué aux hommes.
La pratique de guérisseuse, d'accoucheuse ou la pratique des rites de fécondité entre dans la sphère des femmes.

Il est également intéressant de noter que sous l'influence du bouddhisme venu de Mongolie, certains peuples de Sibérie comme les Bouriates, ont fait du chamanisme une activité réservée aux femmes, les hommes préférant se faire lamas.
On pourrait donc supposer que l'existence de femmes chaman soit un phénomène relativement récent.

Notre propos est de vérifier si, dans l’histoire des “Peuples Cavaliers”, la femme jouait un rôle important dans le cadre de la pratique des rites chamaniques.

Une des caractéristiques de la culture des “peuples Cavaliers” est la liberté et parfois le pouvoir dont jouissent les femmes dans leur société.
Il n’est donc ni surprenant, ni improbable de penser qu’elles avaient accès à des fonctions religieuses importantes.

Chez les Sarmates, c’est l’archéologie qui nous renseigne. En effet, des objets associés à des cultes ont été retrouvés dans certaines tombes féminines, ces objets faisant d’elles des sortes de “prêtresses” ou “vestales”. Mais il est difficile de savoir avec exactitude quels étaient leur rôle au sein du “clergé” sarmate.

Nous avons beaucoup moins de témoignage de la présence de femme chaman chez les peuples altaïque.

Nous trouvons dans certains mythes mongols, des déesses chamanes (comme la fille de la Lune) donneuses du don chamanique à l'humanité mais dans “l’histoire secrète des Mongols” tous les chamans présents sont masculins.

Le sujet est donc loin d'être épuisé et nous y reviendrons au fur et à mesure de nos découvertes.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 16 Déc 2014, 15:12

Le Chamanisme

Le Chamanisme et l'Homosexualité

Les Scythes avaient une classe de devins tout à fait particulière que l'on connaît à travers plusieurs sources antiques : Les Enarées .

Sorte d’hommes-femmes, on peut penser que ces personnes étaient des homosexuels et que par leur comportement différent, il avaient accès à un rôle social spécifique.

Hippocrate, dans son traité Des airs, des eaux et des lieux , les décrit de cette manière :

Il faut ajouter qu'un très grand nombre de Scythes deviennent des sortes d'eunuques qui s'adonnent aux travaux de femmes et parlent comme elles.

Et Hérodote nous explique les raisons mythologique de leur existence :

Lorsqu'en faisant retraite, ils sont parvenus à la ville syrienne d'Ascalon, la plupart des Scythes passèrent outre sans causer de dégât; mais quelques uns, restés en arrière, pillèrent le temple d'Aphrodite Ourania. Ce temple, d'après ce que mes informations me permettent de savoir, est le plus ancien de tous les temples élevés en l'honneur de la déesse (...). Ceux des Scythes qui pillèrent le temple d'Ascalon et leurs descendants à perpétuité furent frappés par la déesse d'une maladie de femme.
Le fait est que les Scythes expliquent leur 'maladie' de cette façon, et que les voyageurs qui se rendent en Scythie peuvent constater par eux-mêmes leur état. Les Scythes les appellent Enarées


En Sibérie, le chaman cumule parfois les deux natures mâle et femelle :
Il porte sur son costume des symboles féminins comme des seins métalliques et semble imiter le comportement de la femme.
Parfois cette “imitation” est poussée très loin, allant jusqu'à prendre un époux.

Le but de ce rituel est la transformation du chaman afin qu’il réunissent en lui les deux principes opposés de l'homme et de la femme.
Ainsi, nous observons des chaman tchouktches qui se transforment en femmes et prennent un mari, des chamans ouzbek qui s'habillent et se conduisent en femme lors des séances chamaniques, des chamans yakoutes qui portent des costumes androgyniques.

Néanmoins, les chamans de Sibérie qui portent un vêtement chamanique explicitement androgyne ne l’utilise pas pour imiter l’autre sexe, mais pour exprimer à travers des symboles culturels appropriés une identité qui n’est ni masculine ni féminine (le 3ème sexe).

On attribue des pouvoirs extraordinaires à ces chamans transformés. Ils sont censés jouir de la protection spéciale des esprits et sont très redoutés par leurs collègues qui restent de “simples hommes”.

Il est cependant difficile de vérifier si ces hommes se travestissaient en femme pour ‘coller’ à leur fonction ou si des homosexuels déclarés choisissaient cette fonction parcequ'elle correspondait à une carrière possible.

L’explication est même peut être encore plus complexe.

En effet, le monde occidental ne reconnaît que deux types de corps : le corps masculin et le corps féminin. De cette manière, le corps détermine l’identité de genre.
Avoir un corps féminin suppose que la personne est une femme biologique, mais aussi qu’elle est de sexe féminin.
En Occident, une femme est toujours une femme quelle que soit ses choix sexuelles (hétérosexuels, bisexuels ou homosexuels). La culture occidentale trouve ce concept confortable et le perçoit comme une loi universelle.

Par contre, plusieurs autres cultures ne partagent pas ce point de vue occidental.
Certaines d’entre elles estiment qu’il n’y a pas seulement deux sexes, l’homme et la femme.

Ainsi, dans les cultures chamaniques comme celles des peuples sibériens ( ou des tribus amerindiennes), on pense qu’il n’y a pas seulement deux sexes, mais trois ou quatre.
Le chaman acquiert dés lors une identité qui n’est ni masculine ni féminine (le 3ème sexe).

Il est intéressant d’observer que chez les Amérindiens (Amérique du Nord) , nous trouvons les ‘berdaches’.
Le berdache a un corps d’homme mais il ne se vit pas comme un homme parce que son essence spirituelle n’est pas masculine.

A la différence de nos sociétés occidentales où ces hommes sont gratifiés du qualificatif de “travelo”, chez les Amérindiens, ils sont respectés et leur particularisme est vu comme un don des dieux. Ils acquièrent bien souvent des fonctions sacramentelles comme celles de guérisseur, de prophète ou de chaman.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Le Monde des Esprits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil