Page 1 sur 1

Le Bouclier

MessagePublié: 23 Mars 2007, 13:22
par Che Khan
Le Bouclier (Introduction)

Le bouclier est très certainement l'arme défensive la plus ancienne.

Il est utilisé au moins depuis l'époque sumérienne (IIIe millénaire av. J.C., en Mésopotamie) mais il est même fort possible qu’il ai déjà existé dans la préhistoire et il est toujours utilisé actuellement par les forces de police par exemple.

Il vient avant le casque et avant la cuirasse (ou l’armure). Il est destiné à parer l’attaque d’une arme de poing (épée ou hache) ou de protéger des armes de jet (flèches).

Le premier bouclier peut avoir été un simple bâton permettant de parer les coups de l'adversaire.

C'est, en général, une arme personnelle, qui ne peut être prêtée. Son décor, dans une société tant soit peu guerrière, peut indiquer le rang exact qu'occupe son possesseur.

Le bouclier peut être décoré de motif représentant le totem du propriétaire ou du clan. Plus tard le sygle de l'unité ou le blason du chevalier. Les boucliers de cuivre Kwakiutl, de l'Amérique du nord-ouest, sont de véritables écus.

Fabriqué selon les époques, les cultures ou le rang du combattant dans de nombreuses matières, on peut citer :

Le cuir :

Sans doute l'un des plus anciens matériaux utilisés pour cette arme attesté dès l'époque sumérienne. Cette matière, quand elle est tendue sur son support et séchée, éventuellement bouillie au préalable, acquière une très bonne résistance à la pénétration des flèches, voire des lances. Plusieurs couches sont en général superposées afin d'assurer une meilleure défense, un « blindage » feuilleté étant plus efficace qu'une couche épaisse et unie d'une même matière. On peut penser au grand bouclier des fantassins d’Egypte, à celui des guerriers Zoulous d’Afrique du sud et même au petit bouclier en cuir de bison des Indiens des plaines d’Amérique du nord.

Le lin :

Matériau de substitution au cuir. Lui aussi collé en plusieurs couches, il offre également une très bonne résistance après avoir macéré dans une décoction de vinaigre et de sel. Il est déjà utilisé dans la Grèce antique.

L’osier :

Dans la catégorie ‘osier’ nous pouvons y mettre tout bouclier fabriqué par tressage avec des éléments en végétaux ( du jonc, du bambou, etc. ..). Un bouclier de ce type a l’avantage d’être léger et résistant à la perforation. Il peut être renforcé d’un umbo en métal (fer) sur son centre.Cette matière va être employée par de nombreux ‘Peuples Cavaliers’. On trouve encore des boucliers en jonc chez les Türks Ottoman au XVIème siècle. Il faut ajouter que ce type de bouclier est également utilisé par les Perses achéménides.

Imageexemple de bouclier rond en jonc.

Le bois :

Lorsque nous parlons de bois il faut traduire par ‘planche de bois’.
Très certainement la matière la plus utilisée, le bois reste tout au long de l'histoire un standard pour la confection du bouclier. Par contre son poids représente un handicap qui peut justifier la raison que ce modèle est peu utilisé par des cavaliers légers.

Le métal :

Le cuivre, le bronze (pour les Grecs) ou le fer

Notre propos n’est pas de faire l’historique de cette protection mais de voir si il fut utilisé ( comment et par qui ?) par les ‘Peuples Cavaliers’.

Le Bouclier.

MessagePublié: 23 Mars 2007, 13:41
par Che Khan
Le Bouclier des "Peuples Cavaliers".


Le principal avantage d’un archer à cheval est sa rapidité et son action ‘à distance’. Celui-ci n’est pas prévu pour aller au contact. De plus, pendant l’action (le tir) il a les deux mains occupée. Un bouclier peut représenter un objet encombrant. Si il est utilisé, il doit être avant tout léger et prévu pour être porté sans être tenu.

Chez les Scythes :

Les premières sources remontent aux Scythes. Elles nous montrent un cavalier utilisant un bouclier en osier tressé. Sa forme particulière est inspirée des modèles grecs.

Strabon décrit les Roxolans lorsque ceux-ci affrontent les troupes de Diophante en 110 av J-C. Les cavaliers Roxolans emploient des boucliers fait de roseaux tressés.

Image
Partie d'un peigne retrouvé dans la tombe d'un guerrier scythe.
Source Hermitage Museum à Saint Petersbourg

Chez les Sarmates :

Nous trouvons peu de trace de bouclier dans la cavalerie sarmate. Il est vrai que les sources concernant ce peuple nous montrent souvent des cavaliers lourds tenant leur lance à deux mains (ce qui laisse peu de place pour tenir un bouclier).
Il est possible que les archers légers soit équipés de bouclier, sans doute en osier. Ammien Marcellin signale l’emploi de bouclier avec umbo chez les Sarmates Danubiens (ce type de boucliers provenant probablement de la culture germanique).

Chez les Huns :

Chez les Huns, nous n’avons pas plus de renseignement concernant leur cavalerie légère.
Par contre, les alliés (Gépides ou autres) avait des troupes à pieds qui utilisaient bien des boucliers, mais la nous sommes hors sujet.

Chez les Magyars :

Je n’ai pas de source pour les premiers Magyars.

Chez les Mongols :

Concernant les Mongols, dans un premier temps, les archers légers ne semblent pas utiliser le bouclier. On signale malgré tout que les gardes du corps du Khan en service (à pieds) montaient la garde équipés d’un bouclier rond.

"Marco Polo et Jean de Plan Carpin disent que les mongols utilisaient des boucliers en osier mais ajoutent qu'ils n'ont pas été beaucoup utilisés parce qu'ils interféraient avec l'utilisation de l'arc et qu'ils ne les ont vus, en cours d'utilisation, qu'uniquement dans le campement pendant la nuit et par les gardes.

Jean de Plan Carpin : " leurs boucliers sont fait d'osier et de clisse"

Un général chinois, contemporain à Gengis Khan, semble être en désaccord car il énumère quatre types de boucliers mongols :

- un grand de cuir ou de bois de saule (ce dernier signifiant peut-être qu'il pourrait être de osiers entrelacés).
- un petit utilisé par les troupes légères servant à dévier les flèches.
- un grand grand "de tortue" utilisé pour se protéger lors de travail de siège
- un dernier de type "face-visière " ?

De toutes façon, dès que les armées mongoles se spécialisent et se complexifient nous trouvons des sources sur l’emploi de bouclier dans la cavalerie lourde et légère.

De nombreuses miniatures concernant les Mongols de Perse (Ilkhan) nous montrent des cavaliers portant le bouclier :

Image
C'est un bouclier relativement petit, de forme ronde et très certainement fait en joncs.

Au siège de Bagdad (1258) :
Image
En bas et à gauche : deux guerrier mongols équipés chacun d'un bouclier positionné sur leur dos.
Source : Miniature tirée du manuscrit de Rachid al Din

Détail :
Image


Chez les "Timourides" :

Nous trouvons aussi l’emploi de bouclier dans les troupes de Tamerlan, chez les piétons, bien entendu , mais aussi chez les cavaliers.

Cavalier lourd timouride avec bouclier :
Image
Source : The Age of Tamerlan / David Nicolle et Angus McBride / Edition Osprey

Chez les Türks :

L’emploie du bouclier (kalkan), principalement en jonc, est aussi attesté chez les Tüks Ottomans et ce jusqu’au 17ème siècle. En effet, on en voit encore à la bataille de Vienne (1683) qui oppose les troupes polonaises et autrichiennes aux Türks .

- Kalkan Ottoman en osier tressé peint et umbo.
Image
source : - Turquerie

- Autre Kalkan :
Image

- Kalkan, face arrière :
Image

- Spahi turc , armure de mailles et kalkan, XVIIème siècle :
Image
Source : Musée National de Cracovie


- Autres Kalkans ( face avant) :

Image
Image

Les Mongols de la "Horde d'Or" utiliseront également ce type de bouclier kalkan.

Le Bouclier.

MessagePublié: 05 Mars 2011, 16:48
par Che Khan
Démonstration :

Une démonstration de l'utilisation d'un bouclier turc de type kalkan :


Le Bouclier

MessagePublié: 10 Août 2014, 19:23
par Che Khan
Mon bouclier :

De type "Kalkan", voici mon bouclier :

Réalisation terminée :

Face avant :
Image

Face arrière :
Image

Image


Suivez sa réalisation en cliquant ICI