Logo Yourte                              

Les Turkmènes


Dont l'une des nombreuses familles Türk a fondé la Turquie actuelle.

Modérateurs: Alokhan, Che Khan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1021

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 22 Mai 2011, 12:05

Les Turkmènes

Les Turkmènes

Les Turkmènes, sont un peuple turcophone vivant aujourd'hui au Turkménistan avec de petits groupes en Iran, Afghanistan et Ouzbékistan, et parlant la langue turkmène.

Histoire :

Sans doute issus de la branche des Türks Oghouz, les Turkmènes, dont le nom (Türkmen) dérive de Turc (Türk), représentent un khanat ou une confédération contrôlant les régions montagneuses de l'Asie centrale entre la Mongolie et l'Afghanistan au VIIème siècle.

Au cours du Xème siècle, ils prennent le contrôle de la vallée du Syr Daria et des plaines entre la Volga et la Moldova, alors que les Oghouz de Sogdiane prennent le contrôle des
régions turco-iraniennes au sud de l'Amou Daria, contribuant à en turquiniser la population davantage.

Ce groupe hétérogène se lance alors à la conquête de l'espace iranien sous le contrôle des Samanides, de Hérat au Khorassan, où le dialecte originel semble avoir persisté, jusqu'au
massif Zagros.

Vers 1040, les Turkmènes se convertissent massivement à l'islam, même si l'islamisation partielle de groupes, tribus clans et également d'une partie de leurs élites était déjà avancée
depuis le VIIIème siècle dans l'Amou Daria et le Ferghana. Ils écrasent le sultanat bouyide de Bagdad dans la vallée mésopotamienne et, finalement, conquièrent le Proche Orient contre les fatimides égyptiens et les Byzantins.

Les tribus turkmènes s'unissent sous les ordre du clan seldjoukide et de ses khans. Ils se partagent le territoire syro-arabe, kurde, arménien, cappadocien et anatolien entre différents
petits états qui accueillent un grand nombre de migrations ce qui contribue à turquiniser (et islamiser) les populations agricoles autochtones.

Des populations nomades continuent de s'implanter dans le monde anatolien, arménien et kurde, et contribuent à transformer radicalement la province d'Azerbaïdjan (constituant le peuple Azeri contemporain).

Aux XIVème et XVème siècles, deux dynasties parentes et rivales, les Qara Qoyunlu (“Les Moutons Noirs”) et les Aq Qoyunlu ("les Moutons Blancs”) sont présents en Anatolie orientale, l'actuel Kurdistan irakien. À la fin du XVème siècle, les Aq Qoyunlu absorbent leurs rivaux et occupent une grande partie de la Perse.

De 1501 à 1732, une autre dynastie turkmène, les Safavides, occupe la Perse et transfère la capitale de Tabriz à Ispahan (voir les Qizilbash).

Enfin, de 1786 à 1925, une nouvelle dynastie turkmène, les Qadjars, est au pouvoir en Perse.


Actuellement, les Turkmènes d'Iran se divisent en quatre groupes : Yomout, Goeuklan, Nokhorli et Tekkè.

Les jours de fête, les cavaliers turkmènes disputent encore des courses endiablées en souvenir des folles équipées qui jadis conduisirent leurs ancêtres oghouz depuis la Mongolie jusqu'aux rives de la Caspienne.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1021

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 22 Mai 2011, 12:14

Les Turkmènes

Les Aq Qoyunlu et les Kara Qoyunlu.

Les Ak Qoyunlu ou Aq Koyunlu (fédération des “Moutons Blancs”) et les Kara Qoyunlu ou Qara Koyunlu (fédération des “Moutons Noirs”) sont des fédérations tribales turkmènes d'origine Oghouz.

Les Ak Qoyunlu ont régné sur ce qui est aujourd'hui l'Est de l'Anatolie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan iranien et le nord de l'Irak de 1378 à 1508.

Les Kara Qoyunlu ont régné sur ce qui est aujourd'hui l'Est de l'Anatolie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Nord de l'Irak et l'Ouest de l'Iran de 1375 à 1468.


Les Aq Qoyunlu :

L'origine de la confédération est connue par des traditions épiques transmises oralement et écrites au XIIIèmme et au XVème siècles.

L'une de ces traditions est à l'origine du Livre de Dede Korkut, dont on a conservé deux copies du XVIème siècle. D'après les chroniques de l'Empire byzantin, les ‘Ak Qoyunlu’ sont présents en Anatolie depuis au moins 1340.
La plupart des chefs des ‘Aq Qoyunlu’ , y compris le fondateur de la dynastie, Qara Yülük `Uthmân, se sont mariés à des princesses byzantines.

Les ‘Ak Qoyunlu’ acquièrent officiellement des terres en 1402, quand Tamerlan leur offre tout le Diyar Bakr, au nord de l'Irak. Pendant une longue période, les ‘Ak Qoyunlu’ sont incapables d'étendre leurs territoires, car leurs rivaux les ‘Kara Qoyunlu’ les tiennent à distance.

Après la défaite d'un chef timouride, Abu Saïd, Uzun Hasan (Hassan le Grand) parvient à prendre Bagdad, ainsi que des territoires le long du golfe Persique. Il étend son territoire en Iran, jusqu'au Khorassan. Cependant, autour de cette période, l'Empire ottoman cherche à s'étendre du côté est. C'est une sérieuse menace qui force les ‘Aq Qoyunlu’ à former une alliance militaire avec les Karamanides d'Anatolie du centre.

Dès 1464, Uzun Hasan demande de l'aide militaire à un des plus puissants ennemis de l'Empire ottoman, Venise. Cependant, malgré la promesse vénitienne, cette aide n'arrive jamais et a pour conséquence une défaite d'Uzun Hasan face aux Ottomans à Tercan en 1473 sans pour cela détruire complétement la puissance des ‘Ak Qoyunlu’.

Vers 1468, Uzun Hasan , éliminent la dynastie des “Kara Qoyunlu” avec qui il était entré en conflit ouvert.

Yaqub, qui règne de 1478 à 1490, maintient la dynastie pendant un peu plus de temps, mais à la suite de sa mort, les ‘Aq Qoyunlu’ se déchirent à la suite de luttes internes et cessent d'être une menace pour leurs voisins.

Les Safavides, qui sont des chiites, profite des cette agitation politique pour battre en brèche les ‘Aq Qoyunlu’ . Les Safavides et les ‘Ak Qoyunlu’ se rencontrent à la bataille de Sharur près de Nakhitchevan en 1502, et le chef safavide, Ismail Ier, force les ‘Ak Qoyunlu’ à se retirer. Au cours de sa retraite face aux Safavides, le chef des ‘AqkAli. Le dernier des chefs des ‘Ak Qoyunlu’ , Mura-d, cousin d'Alwand, est aussi défait par le même chef safavide. Bien que Mura-d s'établisse brièvement à Bagdad en 1508, il doit bientôt se retirer d’Amid, signalant ainsi la fin des ‘Ak Qoyunlu’ .

Les Kara Qoyunlu :

Les “Kara Qoyunlu” établissent dans un premier temps leur capitale à Hérat à l'est de la Perse et sont les vassaux de la dynastie des Jalayirides à Bagdad et Tabriz vers environ 1375, quand le chef de leur tribu dominante règne sur Mossoul. Cependant, les “Kara Qoyunlu” se rebellent contre les Jalayirides et protègent leur indépendance vis-à-vis de la dynastie avec la conquête de Tabriz par Qara Youssouf.

En 1400, les armées de Tamerlan infligent toutefois une défaite aux “Kara Qoyunlu” et Qara Youssouf fuit en Égypte où il trouve refuge auprès des Mamelouks. Il réunit une armée et reprend Tabriz en 1406.

En 1410, les “Kara Qoyunlu” prennent Bagdad. L'installation d'une nouvelle lignée des “Kara Qoyunlu” accélère la chute des Jalayirides qu'ils ont autrefois servis. Malgré des luttes internes parmi les descendants de Qara Youssouf après sa mort en 1420 et la menace montante des Timourides, les “Kara Qoyunlu” maintiennent une forte prise sur les lieux qu'ils contrôlent.

Jihan Shah, chef des “Kara Qoyunlu” , fait la paix avec le Timouride Shah Rukh. Mais bientôt la paix se désagrège et quand Shah Rukh meurt en 1447, les “Kara Qoyunlu” annexent des
portions de l'Irak et la côte est de l'Arabie, tandis que les Timourides contrôlent l'ouest de l'Iran.

Bien que plusieurs territoires soient gagnés durant le règne de Jihan Shah, celui-ci est troublé par la rébellion de ses propres fils et des dirigeants autonomes de Bagdad, qu'il expulse en 1464. En 1466, Jihan Shah essaye de prendre Diyarbak aux “Aq Qoyunlu” avec qui ils sont maintenant en conflit ouvert.

L'opération se solde par une défaite catastrophique. Jihan Shah y trouve la mort et les “Kara Qoyunlu” perdent leur contrôle sur le Moyen-Orient.

Vers 1468, les “Aq Qoyunlu” sous le règne d'Uzun Hasan (Hassan le Grand), éliminent les derniers vestiges des “Kara Qoyunlu” .


Remarque : les termes de "Ak" (blanc) et "Kara" (noir), ne désigne pas des couleurs mais des situations géographiques. Noir pour le Nord et Blanc pour l’Ouest.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Les Türks

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour à l'accueil