Message 17 Mars 2013, 19:51

La Ville de Gurgendj

La Ville de Gurgendj


La Ville de Gurgendj se situe, actuellement, au Turkménistan, à l’état de ruine.

A l’époque de sa splendeur, elle était située près du delta de l’Amou-darya qui se jette dans la “Mer d’Aral”.
Immense oasis, entretenu par une multitudes de canaux d’irrigation, la ville était célèbre pour sa fabrication de soieries et comme centre commercial et relais de caravanes sur une des “Routes de la Soie”.

La ville prend son essor après la conquête arabe.

Elle devient capitale du Kharezm sous la dynastie des Kharezm-Shah (1077-1221).

En 1221, la ville est détruite par les troupes combinées des fils de Gengis Khan (Djotchi, Djaghataï et Ogodaï).

En 1231, elle est reconstruite sous le règne des souverains de la “Horde d'Or”.
Ibn Battûta y séjourna en 1333 ou 1335.

Détruite à nouveau par Tamerlan en 1379 ou 1388 et à nouveau, reconstruite.

Mais, vers 1625, suite à la modification du cours de l'Amou-Daria, laissant la ville à sec, elle est finalement abandonnée.

Une nouvelle ville se développe un peu plus au sud. Cette ville prend le nom de Yangi Urgench (= nouvelle Urgench). Par la suite, on la nomme, simplement Urgench, ville actuelle d'Ouzbékistan, proche de Khiva.

En 1831, Gurgendj , était encore habitée par des Turkmènes, les ruines de la ville étant utilisées comme cimetière.

L’ancienne ville de Gurgendj, aujourd'hui en ruine, comporte encore les restes de très beaux monuments :

- Le minaret de Kutlug Timur (Général et Gouverneur pour la “Horde d'Or” )
- Le mausolée du Türabeg Khânum (fille d’Ozbeg Khan et épouse du Gouverneur Kutlug Timur / 1312-1341).
- Le mausolée d'Il Arslân (Shah du Khwarezm, 1156-1172)
- Le mausolée d’Alâ al-Dîn Tekesh (Shah du Khwarezm, 1172-1193).

Voir aussi l'article sur : Siège et Bataille de Gurgendj

Image
Yousouf Ben Fida, Conseiller et Diplomate de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'.
Image