Page 1 sur 1

Pourquoi des Artistes à l’Ordoo ?

MessagePublié: 15 Août 2008, 15:15
par Che Khan
Pourquoi des Artistes à l’Ordoo ?


Lorsque le temps de la guerre est nécessaire, les Mongols sont efficaces et pragmatiques. Dans la défaite, leurs adversaires doivent se soumettre ou disparaître.

Lorque les Mongols sont confrontés à la prise d’une ville, ils réagissent avec le même mode de pensée, la ville doit se rendre ou être rasées.

Les habitants des villes qui résistent sont, en général, massacrés en grand nombre, pour l’exemple.

Ils existent néanmoins deux catégories de personnes qui sont régulièrement épargnées.

- la première catégorie représente les prêtres et les responsable du clergé (musulmans, chrétiens, bouddhiste ou autre). En effet, les Mongols respectent les hommes qui sont en relation avec le sacré.

- La deuxième catégorie représente les artisans spécialisés et les artistes.

Certes, les artisans et les artistes sont épargnés mais ils sont très souvent déplacés et exilés à l’Ordoo principal pour se mettre au service du Khan.

L’exemple le plus connu est cet orfèvre parisien, Guillaume Boucher, rencontré par Guillaume Rubruck à Karakorum et qui fabrique pour le Khan un arbre-fontaine digne des ‘milles et une nuits'.

Lorsque le temps des batailles est révolu.

Lorsque les Mongols s’installent sur les terres conquises et que le temps de reconstruire est revenu,lLes Khans mongols relancent les économies des régions sous leur contrôle.

Homme d’état intelligent et curieux de culture, ils n’hésitent pas à se transformer en mécène et favorisent les arts sous toutes leurs formes. On peut le voir, tant chez les Ilkans en Iran que chez les Yuans de Chine.

Un article est consacré à l’Art chez les Mongols Ilkanides qui vous expliquera le rôle important joué par les Mongols dans l’art en Iran.

Cet intérêt pour les artistes étrangers ne se rencontre pas uniquement chez les Mongols. D’autre “Peuples Cavaliers”, comme les Xiongnu, seront friands d’avoir à leur ‘Cour’ des artisans et des artistes de toute nationalité.

C’est cet état d’esprit que j’ai voulu retrouver en demandant à des artistes de bien vouloir participer à leur manière à ‘l’Ordoo du Corbeau Rouge’.

Le but de ce projet, est de se servir de "l'espace web" de l'Ordoo pour présenter des "artistes en herbe".

En effet, si ceux-ci, acceptent de publier leurs réalisations bénévolement, je m'engage à valoriser leurs oeuvres à travers le "site"et une rubrique leurs est ouverte pour qu'il se fasent connaître.

Nous avons actuellement

- une illustratrice, Sandra.
- Un musicien, Mouz.

Vous trouverez, dans cette rubrique, la présentation de ceux-ci.