Message 26 Sep 2005, 22:08

Le Chameau Mongol

Le Chameau Mongol


Le chameau mongol appartient à la race du chameau de Bactriane. On le trouve principalement en Mongolie et en Asie centrale. C’est l’animal emblématique du désert de Gobi.

Tout à fait habitué aux conditions extrêmes de son environnement, le chameau , contrairement aux autres animaux, peut se nourrir des plantes épineuses du désert. Il peut aussi rester de 10 à 20 jours sans boire. Très tôt les populations nomades ont compris tout l’intérêt de domestiquer le chameau.

En effet, c’est une véritable ‘usine vivante’. Il fournit aux hommes : la laine, le lait, la viande, le cuir et le combustible (excréments sèches). De plus il sert a la monte, au transport et à la traction.

La laine et le poil, très réputés, assurent une protection thermique incomparable.
Au cours de sa vie, un chameau fournit entre 300 et 480 kg de laine (soit deux à trois fois plus qu’un dromadaire). Le lait de chamelle a des vertus merveilleuses. Il est blanc, de saveur un peu douceâtre, à la fois sucré et salé. Il a une valeur calorique de 24 % supérieur à celui du lait de vache et de 70% supérieur à celui du lait de jument. C’était un fortifiant apprécié pour les jeunes enfants et pour les personnes âgées.

La viande de chameau est savoureuse et se conserve très bien sous forme de viande séchée.
Son cuir, mince chez les animaux blancs et plus épais chez les animaux à robe foncée est de taille et de qualité supérieur au cuir du bœuf.
Les excréments du chameau, une fois séchés, fait un combustible précieux dans une région ou le bois est rare. Un adulte fournit, en moyenne et par année, 230 à 250 kg d’excréments. A poids égal, il dégage la même énergie calorique que le bois, avec des flammes plus chaudes. 200 kg de ce crottin sont équivalent à 210 kg de charbon.

Quand à la monte, réservée normalement au cheval, elle peut être assumée également par le chameau. Ce dernier est capable de porter plus et plus longtemps. A la guerre, il servait souvent à porter les musiciens accompagnés de gros tambours disposés de par et d’autre de leur monture. Ces tambours servaient à transmettre des ordres ou simplement à rythmer les combats.

Mais son emploi le plus courant était pour le transport de marchandises. Un chameau peut porter sur son dos 200 kg et si il est attelé, il peut tirer entre 400 et 500 kg. (bien pratique pour déplacer sa yourte et tout le mobilier qui va avec).

Entre le XIII et le XIV siècle, il existait même un ‘ministère des chameaux de transport’. Ce qui atteste de l’importance du chameau comme animal de trait à cette époque.
Che Khan, votre humble serviteur
Image