Logo Yourte                              

Les Yue-Tche (Yue-Zhi)


La présentation des Scythes et des "Peuples scythiques" apparentés.

Modérateurs: Che Khan, Alokhan

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 02 Oct 2005, 21:19

Les Yue-Tche (Yue-Zhi)

Les Yue-Tche (Yue-Zhi ou Yuezhi)


Peuple Scythique d'Asie / Type physique : europoïde

Ils considéré par les Chinois et les Iraniens comme des Indiens et que les Occidentaux appelleront plus tard avec imprécision, Indo-Scythes.

Ils ne sont connus que par les textes chinois, la numismatique et quelques inscriptions de leurs descendants. L'origine indo-européenne des Yue-Tche est généralement admise.
Ils seraient parvenus au moment de la migration des Cimmériens et des Scythes , jusqu'aux marges de la Chine (771 av. J.-C.).

Ils apparaissent sous le nom de Yuezhi qu'à la fin du IIIème siècle dans les annales chinoises, qui les signalent dans le Gansu comme des nomades blonds "à la figure de cheval". En tout état de cause, les portraits figurant sur les pièces de monnaie ne sont pas de type mongol (yeux non bridés, "gros" nez).

Entre 177 et 161 av. J.-C., ils sont vaincus par les Xiongnu (Hiong-Nu), vassaux de l'empereur de Chine, et se divisent en deux branches inégales contraintes à émigrer.

La branche la plus faible, celle dite des Petits Yuezhi, se disperse chez les Tibétains de l'Ouest, ou Jiang.

L'autre branche, sous le nom de Grands Yuezhi, reflue vers l'ouest. Ils traversent le nord du bassin du Tarim où ils sèment la terreur et où peut-être certains d’entre eux se fixent. Puis, ils passent en Dzoungarie. Dans le bassin de l'Illi, ils sont empêchés de s'installer par les Wusun (Wou-souen), autres Indo-Européens vraisemblablement Sarmates et Alains, qu’on décrit comme des hommes aux yeux bleus et à la barbe rousse.

Les poursuivent donc vers l'ouest et, descendant la vallée de l'Iaxarte (Syr-Daria), pénètrent par le Ferghana dans les plaines de Sogdiane, de Transoxiane et de Bactriane jusqu'à l'Oxus (Amou-Daria). Là, ils butent sur les Sakâ (ou Saces) qu’ils soumettent.

Certains Saces fuient vers le sud et envahissent l'Inde à partir de 70 où ils y seront connus comme les Saka-Pahlava. D'autres s'amalgameront aux Yue-Tche dans un même royaume, dénommé Guishuang en chinois ou Kusana en indien.

Les Yue-Tche de Bactriane étaient divisés en cinq groupes, chacun sous l'autorité d'un chef appelé yabgu.
Dernière édition par Che Khan le 17 Avr 2009, 12:25, édité 11 fois au total.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 02 Oct 2005, 21:23

Les Kouchans

Les Kouchans

Les Kouchans (nom dérivé du chinois Guishang) faisaient partie de la confédération des Yue-Tche. Cette confédération était composée de cinq tribus connues dans l’histoire de Chine sous les noms de Guishuang, Xiūmì, Shuangmi , Xidun et Dūmì.

Ces tribus Yue-Tche habitaient les régions situées au nord de la Chine, sur lesquels ils établirent leur domination vers 30 apr. J.-C. Leur ascension correspond au déclin du pouvoir parthe.

Entre 170 et 160 av J-C, ils sont repoussés à l’ouest par les Xiongnu.

Vzers 135 av J-C, ils atteignirent le royaume hellénistique des Gréco-Bactriens, dans le territoire de la Bactriane (extrême nord de l’Afghanistan et Ouzbékistan). Ils bousculent les dynasties grecques locales, qui se replient dans le bassin de l’Indus (dans l’actuel Pakistan).

Vers le Ier siècle av. J.-C., la tribu Yuezhi des Guishuang prend le dessus sur les autres et aurait donné son nom à la confédération ( Guishuang = Kouchan).

En effet c'est à cette époque qu'ils s'installent sur la rive droite de l'Oxus.

Selon les archéologues, ils fondent alors Dal'verzin Tepe.

Un dénommé Héraos (Miaos ?) fait battre monnaie à son nom dès le Ier siècle av. J-C et fait suivre son nom de l'épithète "kouchan", que l'on retrouvera désormais accolé à tous les noms de souverains. Nous ne pouvons, malgré tout, dire s'il s'agit de son nom personnel, de celui de son clan ou de sa tribu (mais, chez les 'Peuples Cavaliers', ce n'est pas la première fois que le nom d'un clan fini par désigné le nom d'un empire).

On les se présentent systématiquement comme des Iraniens d'Asie Centrale mais ils érigèrent une société éclectique aux influences culturelles grecques, iraniennes et indiennes.

Les Kouchans restèrent longtemps fidèles aux us et coutumes de leur passé nomade.

Ainsi, leur vêtement, tel que nous le connaissons par les monnaies et par les statues de Kanishkatrouvées à Mathura et à Surkh Kotalest est fait d'un grand manteau fermé par une agrafe placée haut sur la poitrine et largement ouvert vers le bas pour permettre de monter à cheval.

Ils portent des pantalons serrés aux chevilles, des bottes de feutre et leur coiffure est le bonnet conique que l'on retrouve chez les Scythes.


Comme les Scythes, également, ce sont des cavaliers-archers, tenant un fouet et portant la barbe et les cheveux hirsutes.


Leur dynastie règne de la fin du Ier siècle au début du IIIème siècle de notre ère, sur un royaume incluant le nord de l'Inde, certaines régions d'Asie centrale, le Pakistan et l'Afghanistan actuels.


Au début de l'ère chrétienne, les Kouchans, qui après leur conquête du royaume gréco-bactrien avaient adopté un mode de vie sédentaire et maîtrisé l'art de l'administration centralisée, déferlent au sud de la barrière de l'Hindou-Kouch et réussirent à établir un empire qui, à son apogée, s'étendait jusqu'au Gange.

Dans cette invasion, ils sont menés par le premier grand souverain kouchan, Kujula Kadphisès.. Celui-ci soumet les quatre autres tribus yue-tche, élimine les derniers Indo-Parthes des vallées de l'Hindou-Kouch, conquiert le Kapisha (Begram) et le Gandhara, et débouche dans le nord-ouest de l'Inde.

Il prend alors le titre iranien de "rois des rois", on le considère donc comme le fondateur de l'empire kouchan d'autant qu'il figure en premier sur la liste des ancêtres de Kanishkatrouvé à Rabatak.

Son fils, Vima Kadphisès, ou Kadphisès II (92-144?), étend sa domination au Penjab, envoie une armée soutenir les oasis du Tarim en révolte contre la Chine, mais sans succès.

En Inde, il s'empare de tous les territoires que les Sakâ contrôlaient jusqu'à Mathura. Il prend le titre de sarvalogisvara (seigneur du Monde entier) et établit des relations diplomatiques avec Rome et la Chine.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Les Scythes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour � l'accueil