Page 1 sur 1

Le 'kende' et le 'Gyula' chez les Magyars

MessagePublié: 26 Nov 2015, 21:38
par Che Khan
Le 'kende' et le 'Gyula' chez les Magyars :

'Kende' et 'Gyula' sont deux titres de fonction importantes chez les Magyars.

En effet, au sein du système tribal des premiers Magyars, chaque tribu avait un chef et l'ensemble des tribus étaient dirigées par un pouvoir bicéphale, le 'Kende' et le 'Gyula'.

Il est possible que ce système ai été copié sur celui des Khazars dont ils ont été les vassaux.

En effet, les Khazars, décrits par Ibn Fadlân, avaient un officier intitulé Kundur.

Le 'Kende' :

Le kende (ou Kündü) était le titre que portait le premier roi.
La fonction du 'Kende' pourrait être une fonction plutôt honorifique ou 'sacrée' mais que celui-ci n'aurait pas de véritable pouvoir
Le 'Kende' aurait pu être considéré comme un chef religieux (peut être un chaman??)

Le 'Gyula' :

Selon les sources musulmanes et byzantines, le 'Gyulal' serait l'un des deux dirigeants de la fédération tribale magyare.

La fonction du 'Gyula' est d'être le 'chef de guerre' et le véritable détenteur de l'autorité

Le terme "Gyula" est connu des Chinois à propos des Xiongnus.

les Huns hephtalites utilisent le terme 'Gula' (et dans les sources byzantines, on trouve le terme Golla).

Ibn Rusta, explorateur et géographe perse, nous dit que le gyula était en charge des affaires militaires

Les Majgars sont une race des Turcs. Leur chef monte avec ses cavaliers, au nombre de 20.000. Leur chef est appelé Kunde [kende], mais ceci est seulement un titre nominal, le nom de l'homme qui est en fait roi sur eux est appelé Jila [jula] et tous les Majgars accepte les ordres de leurs Jila [jula] dans le les questions de la guerre et de la défense et autres.


Le titre de 'gyla' peut être trouvé dans la chronique De administrando Imperio (sur la gouvernance de l'Empire) écrit par l'empereur byzantin, Constantin Porphyrogénète.

Il confirme le gyla était l'un des deux officiers importants qui ont aidé le chef de la fédération tribale magyare.

En 904 , lorsque le Kende, Kurszán est assassiné par les Bavarois, Arpad qui était le Gyula, réforme le système de commandement et fusionne les deux titres sur son unique personne.

Remarque :

- Il existait un troisième personnage important chez les Magyars, le 'Harka' que l'on peut assimiler à un 'juge suprême'.

- Gyula est, actuellement, un prénom courant chez les Hongrois.