Message 09 Oct 2005, 12:38

L’Art Scythe ( ou Art Animalier)

L’Art Scythe ( ou Art Animalier)


L’art indigène des nomades de la steppe porte le nom d' ‘Art Animalier”. Une expression qui souligne le thème général de cet art et l’intérêt que ces nomades ont accordé aux animaux.

Des animaux réels qu'ils pouvaient observer quotidiennement dans la steppe ou des animaux mythiques et composites comme le griffon (mélange de lion et d’aigle) ou l’hipogriffe (mélange de cheval et de lion).

Ce trait, qui se retrouve chez tous les peuples de la steppe, a atteint la perfection dans l’art scythe.

C'est un art populaire. Il est pratiqué par la communauté toute entière et chacun participe à décorer ses objets personnels. C’est un art que l’on retrouve partout et sur tout, sur les vêtements, les habitations, les harnachements des chevaux , les armes ou les objets de la vie courante.

Parmi les animaux réels, il faut souligner une prédilection pour le cerf, représentés sur les objets ordinaires ou sur de splendides bijoux, il est souvent présenté avec de très longues cornes s'étendant en arrière sur toute la longueur du corps de l'animal.

Cette prééminence du motif du cerf est peut-être à rapprocher de certaines croyances considérant cet animal comme le conducteur des âmes vers l'au-delà. Outre les cervidés, les animaux les plus souvent représentés sont les félins comme le léopard, le lion ou la panthère, l’aigle, le sanglier, l'ibex, l'ours, le loup et plus rarement les poissons.

Dans l’art des nomades, on aussi retrouve un thème récurent : celui du combat entre les ennemis naturels de la steppe : la panthère contre le cheval, le serpent contre le loup et le cerf contre l'aigle.

Les Scythes avaient un goût prononcé pour l'or. L'extraordinaire quantité d'objets en or retrouvés dans les kourganes a de quoi étonner plus d'un archéologue : diadèmes, colliers, ceintures, bracelets, boucles d'oreille, bagues, torques, pendentifs, amulettes, perles, boucles... Sur la plupart des défunts, on a retrouvé des pendants d'oreille et bien souvent des bagues à tous les doigts. L'or était utilisé pour décorer les armes, la vaisselle, les vêtements.

Cet or provenait certainement des gisements que l’on trouve dans les monts Altaï. Mais aussi de nombreux raids et razzia que ses cavaliers menaient contre les peuples sédentaires vivant au confins de leur territoire.

Les Scythes, bien que nomade, surent néanmoins maîtriser les techniques de l'orfèvrerie : travail au repoussé, bijoux cloisonnés...
D'innombrables objets de la vie courante sculptés ou découpés dans le bois, la corne et le cuir témoignent des préoccupations esthétiques du peuple scythe. La poterie est sans doute la seule exeption car les productions locales étaient assez ordinaires et les Scythes préféraient recourir à l'importation de poteries grecques.

Bien sur de nombreux objets retrouvés étaient issus de butin de guerre ou de cadeaux faits par les souverains voisins pour acheter la paix avec ces turbulents nomades. Il semble aussi que des artisans d'origines étrangères (Grecs, Assyriens, Ourartéens) s'étaient installés en
Scythie. Ils y développèrent un artisanat plus spécifiquement scythe mêlé d'éléments proche-orientaux.

L'art scythe présente ainsi une certaine parenté avec celui des Cimmériens (autre peuple des steppes), des Mèdes et celui de la civilisation du Luristance. Il n’y a rien d’étonnant dans ce fait en raison de leur parenté ethnique.

Mais on a retrouvé aussi des statuettes du dieu égyptien Bès jusqu'en Sibérie et des représentations de la fleur de lotus à Kiev et à Pazyryk. On suppose que les Scythes ayant eu des contacts avec ces civilisations lointaines ont introduit dans leur art un peu de celles-ci.

L'art scythe (ou art animalier) va survivre à ce peuple. Il continuera à inspirer les créations artistiques de tous les 'Peuples Cavaliers' de la steppe qui apparurent ultérieurement, mais aussi en influençant le style artistique de civilisations sédentaires (Chinoise, Viking, Celte et même Mérovingienne).

De nos jours, les nomades des steppes subarctiques continuent encore à reproduire le motif, fréquemment utilisé par les orfèvres scythes, de l'aigle enlevant un cerf.

Image


- Quelques très belles photos de bijoux
Les illustrations proposée sur cette page sont extraites d'une plaquette éditée par le musée archéologique d'Almaty (1998)

- Hermitage Museum
Le Musée de l'Hermitage à Saint Petersbourg vous propose une visite virtuelle. Vous pourrez admirer quelques pièces de l'art des Scythes.
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image