Message 30 Sep 2005, 22:48

Et l’Europe ? Introduction

Et l’Europe ? Introduction

Qui n’a jamais entendu parler de Marco Polo (marchand vénitien) et de son voyage extraordinaire?
Si extraordinaire qu’une partie de son récit est régulièrement mis en doute par les historiens.

Le but de cette introduction n’est pas de vous raconter son périple, mais de préciser la raison de ce chapitre qui concerne les relations entre l’Occident et l’Orient.

Un des effets les plus évidents de l’Empire mongol fut le brassage des populations et l’établissement de relations entre des peuples que tout séparait.

Il y eut d’abord les déportations forcées ou volontaires, celles de ces Allemands installés en Asie centrale sur le Talas, de ces Iraniens qui le furent au Yun-nan, où ils importèrent l’islam qui y vit encore, de ces Alains du Caucase qui entrèrent dans la garde impériale à Pékin. Ou encore, une Pâquette de Metz et d’un Guillaume Buchier que Guillaume de Rubrouck rencontra à Karakorum.

Mais d'autres voyageurs partirons de leur propre initiative : missionnaires, marchands, aventuriers.

J’aimerais vous faire découvrir ces hommes qui n’ont pas hésité accomplir de longs voyages périlleux afin de se rencontrer et ce, pour de multiples objectifs. Vous apprendrez l'existence de contacts insoupçonnés, d’aventures particulières, d’histoires inconnues.

J'aimerais vous faire découvrir un monde médiéval en mouvement et faire oublier certaines idées reçues.

J’aborderai également l’histoire de certains pays de l’est dont les populations ont côtoyés (pour le meilleur et pour le pire) des ‘Peuples Cavaliers’. On pourra voir à quel point ces peuples ont influencé considérablement des pays comme la Hongrie, la Bulgarie ou l’Ukraine.

Cela permettra également d’expliquer et de comprendre (ou de justifier s’il en est besoin) la présence insolite d’un certain Che Khan parmi des Francs Compaings Brabançons.

Voici un bref aperçu de ses premières rencontres et de leurs raisons.

Dès 1246 des diplomates sont envoyés chez les ‘Mongols' par le roi de France et par le pape.
Ils sont investis de missions à la fois diplomatique, politique, militaire et religieuse.

En 1241, Ogodaï Khan (Khan des Mongols) a lancé une grande expédition militaire contre l’Europe centrale qui inquiète beaucoup Rome. De plus l’Eglise traverse une crise profonde, déchirée par le schisme et l’hérésie.

En Terre Sainte, Jérusalem est à nouveau aux mains des Musulmans(1244) et l’Empereur Frédéric II (Saint Empire Germanique ) est accusé d’hérésie et de sacrilèges.

Or on a entendu dire qu’il existait à la cour du Grand Khan et dans les pays soumis par les Mongols un certain nombre de chrétiens de rite nestorien. Une rumeur parle d’un certain “Prêtre Jean” monarque chrétien qui aurait réussi à convertir une partie des princes mongols.Cette rumeur sert de détonateur au grand mouvement de missions lancées à travers l’Asie Centrale.

Les Mongols, encore hésitant dans leur choix d’une religion officielle, éveillent chez Innocent IV l’espoir de les convertir et de s’en faire des alliés contre les Musulmans. On verra que plus tard, ce sont les Mongols qui feront les mêmes démarches dans l’autre sens.


Quand l’Empire mongol s’écroula, quand la route qu’il avait ouverte fut fermée, les Européens qui ne pouvaient plus se rendre en Inde et en Chine n’eurent alors qu’une idée : trouver une autre voie d’accès.

Alors, Colomb découvrira les Amériques (mais ça c'est une autre histoire)

En complément, voici une carte de l'Europe au XIIIème siècle. On peut remarquer que les Mongols de la 'Horde d'Or' n'étaient pas si éloignés de nous.

Image

Je vous souhaite une bonne lecture dans cette rubrique et vous conseille, si vous désirez prolonger vos recherches sur ce thème, de lire l'excellent ouvrage de Jean-Paul Roux : Les Explorateurs au Moyen Age.
Che Khan, votre humble serviteur
Image