Message 07 Mars 2007, 20:14

Rabbi Abraham, Rabin d'Espagne (1110 - 1180 ap J-C)

Rabbi Abraham ibn Daoud (1110 - 1180 ap J-C)

C'est à Tolède, en Espagne, durant " l'âge d'or " de l'histoire juive que vécut le grand historien juif, philosophe et défenseur de la foi, Rabbi Abraham ibn Daoud HaLévi.
Il descend du côté maternel de la noble famille des Albalia de Cordoue. Le célèbre talmudiste Rabbi Yitz'hak Albalia était son arrière-grand-père, et Rabbi Baruch Albalia de Cordoue, disciple de l'illustre Rabbi Yitzhak Alfassi, fut son oncle et son maître.

A cette époque, les rabbins d'Espagne ne gagnaient pas leur vie dans l'exercice du rabbinat.
Ils avaient donc une autre profession à part entière. Rabbi Abraham ibn Daoud était médecin. Ce qui ne l'empêchait pas également d'être fort estimé pour ses vastes connaissances en astronomie, dans les sciences mathématiques et physiques.

Mais, n’oubliant pas sa fonction de rabbin, ce grand érudit ne manque aucune occasion de souligner que le devoir d’un Juif ne consiste pas à passer son temps à approfondir les sciences ou d'autres disciplines du même ordre, mais plutôt à se consacrer à l'étude de la Torah ainsi qu'à la recherche de la vérité et du caractère éternel de la religion et de la tradition juives.

Il voue sa vie à cette recherche et écrit deux oeuvres capitals, l’une sur l’histoire du peuple juif l’autre sur la philosophie.

L’ouvrage historique deviendra l'une des sources les plus importantes pour l'étude de l'histoire juive, particulièrement le temps des Gueonime de Babylonie et des grands centres juifs en Egypte (Kairouan et d'autres villes), y compris la période espagnole, de ses débuts jusqu'à l'époque où vivait l'auteur.

C’est par cette œuvre que nous apprennons bien des choses sur le peuple des Khazars dont le roi Boulan rejeta l'idolâtrie et embrassa la foi juive, entraînant à sa suite toute sa cour et tous ses sujets.

Rabbi Abraham ibn Daoud nous y parle de la correspondance que le Ministre d'Etat juif Hasdaï ibn Chaprouth échangea avec le roi qui régnait alors sur les Khazars. Il déclare même avoir vu des descendants de ces derniers à Tolède.

La fin de sa vie sera malheureusement tragique. Alors que roi Alfonso VII est très favorable aux juifs, recrutant parmi eux ses conseillers les plus proches, cette attitude excite la jalousie des non-Juifs. On fait courir des rumeurs, on excite la populace et celle-ci attaque les Israélites.


Le sang coule, beaucoup de juifs y laissent la vie et, parmi eux, Rabbi Abraham ibn Daoud, alors âgé de soixante-dix ans.

On rapporte qu'il aurait pu avoir la vie sauve s'il avait consenti à embrasser la foi chrétienne. Il refuse et préfére mourir.
Khatchi Qan, guerrier keshig de l'Ordoo du 'corbeau Rouge'
Image