Page 1 sur 1

Ahmad Ibn Fadlan, Ambassadeur du Calife de Bagdad (? - ?)

MessagePublié: 05 Août 2006, 21:27
par Hysa Yesui
Ahmad Ibn Fadlan (? - ?)

Ahmad Ibn Fadlan est un lettré d’origine kurde vivant au Xème siècle dans la ville de Bagdad (la Cité de la Paix), une des villes les plus civilisées à cette époque.

En 921, Ahmad Ibn Fadlan est envoyé en tant que secrétaire de l'ambassadeur du Calife de Bagdad. Leur mission consiste à "prendre langue" avec Almis, le roi (ou le Khan) des 'Bulgares de la Volga'.

Le but véritable de l’ambassade vise à obtenir du des "Bulgares de la Volga" un hommage au Calife, en échange de quoi il recevrait de l’argent pour la construction d’une forteresse.

Partie de Bagdad le 12 juin 921, (11 Safar 309 de l'hégire), l'ambassade traverse l'Irak, l'Iran, passe par Boukhara et le Royaume du Kharezm (en Ouzbékistan actuel) puis en Turkmenistan (au sud de la mer d'Aral) et par le Kazakhistan.

Pendant le voyage, ils rencontrent de nombreuses tribus ‘turco-mongole’ qui leur offre l'hospitalité.

Ils passent l'hiver au Jurjaniya (nord de l’Oural). Après maintes difficultés, ils arrivent chez les "Bulgares de la Volga" le 12 mai 922 (12 Muharram 310).
La mission est un échec car ils ne réussissent pas à collecter l’argent destiné au roi qui, irrité de ne pas recevoir la somme promise, refusa de rendre hommage au Calife de Bagdad.

Arrivé à Wisu, Ahmad Ibn Fadlan consigne ses observations sur le commerce entre les "Bulgares de la Volga" et les tribus finnoises locales.

Ses écrits font penser au travail d'un véritable ethnologue. En effet, il va s'efforcer de décrire et us et coutumes des peuples qu'il rencontre au cours de son voyage.

Ahmad Ibn Fadlan consacre également une grande partie de son récit à la description d’un peuple qu’il nomme les Rus (ou Rusiyyah). On suppose que ces Rus sont en fait des Varègues, ce qui fait d’Ahmad Ibn Fadlan le premier écrivain à décrire les Vikings.

Ils les présente comme des commerçants faisant négoce sur les rives proches du camp bulgare.

Ahmad Ibn Fadlan les décrits comme ayant les corps les plus parfaits qui soient, aussi grands que des palmiers avec des cheveux blonds et une peau vermeille. Ils sont tatoués du cou jusqu’aux pieds avec des motifs d’arbre et d’autres figures. Tous les hommes sont armés d’une hache et d’un long couteau.

MessagePublié: 05 Août 2006, 21:33
par Che Khan
Pour votre info :

Les récits d'Ahmad Ibn Fadlan ont été traduits de l’arabe par Marius Canard et publiés sous le titre : ‘Voyage chez les Bulgares de la Volga’

Michael Crichton s'en inspire très largement pour le début de son livre "Les Mangeurs de Morts" (Eaters of the Dead).

Le livre de Crichton est porté au cinéma sous le titre du '13ème Guerrier'.