Page 1 sur 1

Aetius, Général Romain ( 390 - 454, ap J-C )

MessagePublié: 05 Mai 2006, 13:45
par Che Khan
Aetius ( 390 - 454, ap J-C )


Aetius nait vers 390 (ap J-C) en 'Pannonie Première (dans l'actuelle Hongrie). Il est le fils d'un certain Gaudentius qui, bien que probablement d'extraction barbare, s'était élevé au titre de maître de la milice impériale puis plus tard de comte d'Afrique pour terminer général en Gaule. Gaudentius périra aux alentours de 403 en matant une mutinerie.


Sa rivalité avec Boniface, sénateur et favori de Galla Placidia (mère de Valentinien III), obligera Aetius à comploter afin d’assurer sa carrière et de garder un rôle important au sein de l’Empire (ce qui n’empechera pas une fin tragique).


Durant sa jeunesse il est envoyé comme otage à la cour d'Alaric Ier, puis à celle de Roas, le roi des Huns (il y fit très certainement la connaissance d’Attila).

Ces derniers étaient tour à tour les principaux rivaux et alliés de l'empire. A son retour, tous les honneurs lui furent accordés.

Alors qu'ils s'en prenaient à l'empire d'Orient, Aetius utilise les Huns comme auxiliaires contre les Germains qui menaçaient la Gaule. Dans le même temps, il use des faveurs du parti “anti-barbares” qui avait triomphé à Rome et avait provoqué la chute du général romano-vandale Stilicon ( ce qui finit par attirer les Vandales en Afrique).

Il repousse les Francs orientaux au-delà du Rhin, vaint les bagaudes d'Armorique, bat les Francs saliens de Clodion à Helesmes. Ce dernier chef barbare conclut un traité avec le général en 428. Ce traité (fœdus) faisait d'eux des « fédérés » combattant pour Rome, et les autorisait à s'installer dans l'Empire, en l'occurrence près du fisc impérial de Tournai. Il s'agissait là des origines du futur royaume franc de Clovis Ier.

Véritable maître de l'Empire à partir de 433, Aetius bat également les Burgondes de Gunthar qui étaient entrés en Gaule et les forçe - ou plutôt négocie leur installation en Sapaudia (la future Savoie, précisément les territoires entre Alpes et Jura).

Il combat aussi les Francs et les Wisigoths.

Enfin, il charge Goar, le roi des Alains, qui étaient établis sur la Loire, de surveiller les Armoricains. Ainsi, il contribue, par cette politique, à dessiner certains des traits marquants du territoire français au haut Moyen-Âge.

Mais la notoriété d'Aetius est surtout due à sa victoire à la bataille des “Champs catalauniques”.

Lorsqu' Attila envahit la Gaule, ce fut Aétius qui réunit Burgondes, Saxons, Alains, Francs et Wisigoths. Il commande la coalition romano-barbare aux côtés du roi wisigoth Théodoric Ier et bat les Huns en 451.

Cette bataille se déroula en réalité au lieu-dit campus mauriacus près de Troyes et marque la fin de l'invasion des Huns, menés par Attila, en Gaule.


Triomphant, il est finalement victime des jalousies que ses victoires lui avaient apportées à Rome. Il meurt, en effet, assassiné sur l'ordre de Valentinien III en 454.