Logo Yourte                              

Autres Khans Kiptchaqs


Portraits d'hommes célèbres et moins célèbres ayant un rapport avec les 'Peuples Cavaliers'. A lire pour y trouver quelques surprises.

Modérateurs: Che Khan, Alokhan, Khatchi Qan, Hysa Yesui

Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 15 Juin 2014, 11:00

Autres Khans Kiptchaqs

Sharukan ( ? - ?)

Sharukan est le père de Syrchan et Atrak et le grand-père de Konchak .


En 1068 , il bat les les troupes des princes ruthènes ( russes) dirigés par le Grand-Duc de Kiev Izyaslavom Yaroslavichem à bataille de la rivière Alta.

En mai 1107 , avec le Khan Bonyak, Sharukan razzie deux villes ruthènes ( Pereyaslav et Lubny ), mais en août 1107 de la même année, l'armée ruthène lui inflige une défaite importante qui le force à fuir.

Sharukhan aura deux fils connus : Syrchan et Atrak .
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 15 Juin 2014, 11:01

Autres Khans Kiptchaqs

Atrak (? - ? )

Atrak est le fils de Sharukan, le frère de Syrchan et le père de Kontchak

Il est connu en Géorgie sous le nom d'Atraka.

En 1109, il fuit, avec son père, après leur défaite contre les Ruthènes du Grand Prince Vladimir Monomaque I

En 1118, Atrak entre en Géorgie avec ses gens (environ 14.000 familles ) et se met au service du roi géorgien David IV

Atrak se fait baptiser et donne sa fille, Gurandukht en mariage au Roi David IV.


Chaque famille kipchaq doit fournir un soldat avec un cheval et des armes mais cette armée reste sous l'autorité d'Atrak.
Les Kipchaqs sont installés dans différentes régions de la Géorgie. Certains sont dirigés vers la province de Kartli et d'autres reçoivent des terres le long de la frontière.
Malgré quelques difficulté d'adaptation (nomade / sédentaire) ils sont rapidement intégrés dans la société géorgienne et plusieurs d’entre eux se christianisent.

Atrak aide le Roi David à lutter contre les Türks seldjoukides et contribue, en 1121, à la victoire géorgienne de la bataille de Didgori.

Une chronique raconte qu'après la mort de Vladimir Monomaque (en 1125), Syrchan qui vivait encore dans les steppes près du Don envoi un barde à Atrak afin que celui-ci revenne auprès de lui.

La chanson du barde ne convainc pas Atrak mais lorsque le barde lui fait sentir l'odeur une touche d'herbe de son pays natal, Atrak décide de renoncer à la sécurité et la gloire qu'il avait gagné dans "un pays étranger" et retourne à la steppe.

C'est la que naîtra son fils : Kontchak

Syrchan ( ? - ? )

Syrchan , fils de Sharukan et frère d'Atrak.

Syrchan était à la tête des « clans » kiptchaqs qui s'étaient installé dans la steppe sur l'affluent droit du Donets.

Selon une chronique russe, Syrchan envoie Orewa, son chanteur (son barde) à son frère Atrak avec une demande pour que celui-ci revienne auprès de lui.

Atrak, qui s'était installé en Géorgie, hésite mais Orewa, lui donne des herbes dont l'odeur rappelle celle des steppes. Grâce à cette ruse, Atrak cède à la demande de son frère et revient près de lui.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 15 Juin 2014, 11:03

Autres Khans Kiptchaqs

Kontchak ( ? - ? )

Kontchak (Konchak ,Kumcheg ), petit-fils de Sharukan et fils d'Atrak .

Peut être pour venger son Grand Père, Kontchak fut, toute sa vie, un adversaire farouche des Ruthènes (Russes). Il profitera des interminables conflits qui opposent les Princes ruthènes entre eux.

Dans la deuxième moitié du XIIème siècle, il tente à unir, sous son autorité, les tribus coumanes de l'ouest.

Dans les années 1170 et 1180, il lance un certain nombre d'attaques particulièrement destructives contre les Ruthènes (Russes) du Duché de Kiev , de la Principauté de Tchernigov et de la Principauté de Pereyaslavl ( En Ukraine actuelle).

Kontchak aide les princes de la Principauté de Novgorod-Severski dans leur lutte intestine contre les autres les princes ruthènes.

Vers 1185, Igor Sviatoslavitch, Prince de Novgorod-Severski veut se libérer de l'alliance qu'il a avec les Coumans (Kiptchaq) qui deviennent encombrants et part en campagne contre eux.

Après quelques succès, Igor Sviatoslavitch, est battu par les troupes de Kontchak et est fait prisonnier avec son fils Vladimir.

Kontchak mène des représailles contre les Ruthènes, assiège Pereïaslav et ravage les régions de Tchernihiv et Kiev.

Igor, avec la complicité d'un de ses gardiens réussi à s'enfuir (mais laisse son fils, Vladimir, aux mains de Kontckak).

Quelques temps après, la fille de Kontchak épouse Vladimir qui est enfin libéré.


En 1202, on suppose que Kontchak participe avec Riourik Rostislavovich au siège et au sac de Kiev.

La date de sa mort et les circonstances de celle-ci ne sont pas connues avec certitude.

La dernière mention de lui se situe en 1203.
Et, un peu avant 1223, date de la bataille de la Kalka, ce n'est plus lui qui est le leader des Kiptchaqs Occidentaux puisque Köten Khan a pris sa place.




Voir aussi l'article concernant le « Dit de l’Ost d'Igor ».

Remarque : le terme "ruthène" désigne les populations mélangées de slaves et de scandinaves qui donneront, plus tard, les peuples russes, biélorusses et ukrainiens.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 15 Juin 2014, 11:03

Autres Khans Kiptchaqs

Turgorkan (Togortak) (1028 – 1096 )


Avec Bonyak, un autre khan kiptchaq, il unifie, sous son autorité, plusieurs clans occidentaux.

Les premières sources qui concernent Tugorkan et le Khan Bonyak se trouvent dans les écrits de la princesse byzantine, Anne Comnène.

Alors que Petchenègues , poussés par les Kiptchaq, avancent vers les Balkans en envahissant les possessions byzantines, l'empereur Alexis Ier Comnène demande de l'aide à ses mêmes Kiptchaq pour lutter contre les Petchenègues.
Répondant à l'appel de l'empereur byzantin, Tugorkan et Bonyak proposent leurs services.

Si, ni les Byzantins, ni les Kiptchaqs ne se font vraiment confiance les uns aux autres, le conflit fini malgré tout par la défaite des Petchenègues à la Bataille de Lebounion, le 29 avril 1091.

"La conséquence de cette victoire était la destruction complète de toutes les hordes physiques Pecheneg. Beaucoup d'entre eux sont tombés encore sur le champ de bataille, d'autres ont rencontré la mort en captivité. Les prisonniers étaient si nombreux que chaque soldat romain avait 30 prisonniers Pechenegs. Craignant que la nuit, lorsque les Grecs fatigué seront endormi, ils ne parviennent pas à surveiller les Petchenègues, le commandant byzantin Cines ordonne de les tuer tous .
Dans la matinée, l'empereur découvre cet événement et ordonne l'exécution du commandant Cines. Sur l'intervention des autres généraux, Cines sauve sa tête.

Mais le massacre a réussi à effrayer les Kiptchaqs et ceux-ci décident de fuir craignant que les Byzantins ne les tuent à leur tour.
Grace à cela, Comnène fait l'économie de la moitié du butin promis aux Kiptchaqs avant la bataille »
(Trébizonde Anna Aleksiada livre 8, chapitre 5, 6 p.236, 238....) » [1] .


En 1093 , toujours en alliance avec Bonyak, Turgokan fait la guerre contre Swiatopolk Iziaslavich, Prince de Kiev et dirigeant de Kiev de 1093 à 1113

le conflit se termine par la défaite complète du prince de Kiev, qui est forcé en 1094 de conclure la paix, de payer tribu et de prendre comme épouse, une fille de Tugorkan.


En mai 1096, Tugorkan assiège Péréiaslavl (actuellement, Pereslavl-Zalesski en Russie) , mais il est défait le 19 Juillet par une armée de secours envoyée par Swiatopolk Iziaslavich et par Vladimir II Monomaque.

Tugorkan et son fils sont tué dans la bataille.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 26 Sep 2014, 09:11

Autres Khans Kiptchaqs

Bonyak ( 1074 - 1167)

Bonyak (Bönek ou Maniak) était un khan kiptchaq qui a dirigé, avec son allié Turgokan, des raids contre la "Ruthénie" (Russie).

En 1096, Bonyak attaque Kiev , pille le monastère des "Grottes de Kiev" et brûle le  "Berestovo" ( le palais du prince).

Il est défait en 1107 par une coalition de princes ruthène, près de Lubni .

Il est mentionné pour la dernière fois dans la Chronique primaire en 1167, quand il est défait par le prince Oleg Sviatoslavitch de Tchernigov.

Les circonstances et la date de sa mort ne sont pas connues avec certitude.

Dans le folklore russe, Bonyak est souvent représenté comme un sorcier, ce qui pourrait accrédité l'idée que Bonyak ai été un chaman.


Remarque :

Le pillage du monastère des "Grottes de Kiev" par les Kiptchaqs a donné naissance à l'histoire de Saint Nikon.

Nikon, fils de parents riches et illustres, abandonne tout pour le Christ et devint moine au monastère des "Grottes de Kiev".
En l'an 1096, lors du raid de Bonyak, il est emmené en captivité avec d'autres moines.
Les Kiptchaqs traitent Nikon très durement, en attendant une rançon.
Mais Nikon refuse d'être racheté. Alors, son "maître" commence à le tourmenter par la faim et le laisse exposé à la chaleur de l'été et au froid de l'hiver.
Il est maltraité et battu tous les jours pendant environ trois ans afin de le faire changer d'avis et d'envoyer un mot à ses parents, demandant à être rachetés.

Non seulement, Nikon ne change pas d'avis mais il prévient son "maître" que Jésus va venir le libérer et le conduire à son monastère.

Le ravisseur décide alors de lui couper les tendons des jambes et met une forte garde autour de lui. Mais, le troisième jour à la sixième heure, Nikon a disparu. Au moment, les gardes ont entendu les mots: "Louez le Seigneur des cieux" .

Il est dit qu'après ce miracle, l'ancien "maître" de Nikon se convertira au christianisme et deviendra un disciple de Nikon.
Che Khan, votre humble serviteur
Image
Avatar de l’utilisateur

Maître des lieux

Messages: 1018

Inscrit le: 24 Sep 2005, 10:43

Localisation: Brabant Wallon

Message 27 Sep 2014, 11:08

Autres Khans Kiptchaqs

Bachman Khan (vers 1210 - ? )

Bachman Khan (Batchman – Patchman) était un khan kiptchaq (clan Oulirlik)
Vers 1238, lorsque son territoire est envahi par les Mongols, il décide de résister.

Allié avec un chef alain du nom de Catchar,, il organise une rébellion et mène une guerre de partisan.

Attaquant les camps mongols par surprise, ils se réfugient dans des forêts et sur des îles le long de la rivière Volga.

A l'hiver 1236-1237 et sans doute parce que la Volga est gelée, ils sont finalement débusqués, encerclés et capturés par les troupes Möngke et par un certain Budjek (frère, compagnon ou officier de Möngke??) .

Möngke demande à Bachman de s'agenouiller devant lui mais Bachman refuse en lui répondant:

«Vous pensez que je suis un chameau ? »

Se sachant condamné , Bachman demande à mourir de la main de Mongke.
Mongke refuse et ordonne à Budjek de le tuer.

Il sera coupé en deux quelques temps après mais la date de son exécution n'est pas connue avec certitude.

La mort de Bachman est un coup dur pour la résistance kipchaq qui fini par s'éteindre.
Les Kiptchaqs seront englobés dans l'Empire mongol.


Remarque :

Bachman Khan est mentionné dans plusieurs légendes tatares et nogaïs.
Che Khan, votre humble serviteur
Image

Retour vers Encore d'autres Portraits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 visiteur de passage

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.



Le site d'une artiste peintre : Anik



                              Retour � l'accueil