Page 1 sur 1

Les Bachkirs

MessagePublié: 27 Sep 2005, 21:58
par Che Khan
Les Bachkirs


Les Bachkirs, qui vivent autour d'Oufa, s'appellent proprement Bachkourt et sont constitués par un mélange de Finnois et de Tatars. Ils habitaient primitivement les deux versants de l'Oural. Certains philologues ont considéré leur nom (primitivement Badjgar) comme identique à celui des Magyars (primitivement Madjgars).

Il est d'ailleurs à noter qu'ils présentent une ressemblance physique avec les Szeklers de Hongrie. A dater du IXème sciècle, après l'émigration des Magyars vers l'Occident, les Bachkirs se laissèrent envelopper par des peuples de la famille turque et assimiler par eux.

Avant qu'ils n'adoptent un islam très rudimentaire, leur culte était le chamanisme.

La chasse, la pêche, l'agriculture et le pillage des peuplades voisines étaient leurs principales activités.

Leur nom apparait pour la première fois au début du Xème siècle dans les écrits de l'écrivain arabe Ibn Fadlan , qui, en décrivant ses voyages chez les Bulgares de la Volga, les décrit comme une race guerrière et idolâtre. Ils sont cités par les voyageurs occidentaux Plan Carpin et Guillaume Rubruck.

Au XIIIème siècle, ils se laissent subjuguer par les Mongols de la 'Horde d'Or' et, après la prise de Kazan, ils deviennent sujets russes. Ivan le Terrible leur accorda des terres dans le bassin de la Kama et de la Biela.

En 1574 la ville d'Oufa est fondée par les Russes sur leur territoire. Mais les Bachkirs ne restèrent pas longtemps les sujets paisibles de leurs nouveaux maîtres. En effet, au XVIIème et au XVIIIème siècle, ils reprirent leurs habitudes de pillage.
Ils se révoltent en 1735 sous le règne d'Anna Ivanovna. Plus de 30 000 furent tués ou déportés, les femmes et les enfants vendus comme esclaves.

A partir de 1754, ils sont astreints au service militaire. En 1755, ils se révoltent encore et en 1773 on les trouve dans l'armée de Pougatchev. Depuis cette époque ils sont restés tranquilles.

Pendant les guerres napoléonienne, on les retrouve parmi les troupes irrégulières russes.
Certain d'entre eux, encore armés d'arc et de lance, vont mener la 'petite guerre' et plus d’un traînards français tomberont sous leur traits.

Un autre article, de ce site, donne plusieurs descriptions de ces troupes par des officiers français -> ICI

Image
Cavaliers Bashkir et Kirghiz (1805)

En 1810, ils ont été enrégimentés dans les troupes cosaques et ont par la suite constitué une grande partie des Cosaques de l'Oural.

A partir de 1874 un certain nombre d'entre eux ont formé des escadrons de cavalerie régulière.

A la fin du XIXème siècle, ils étaient soumis au même régime que les paysans russes. Ils sont devenus peu à peu laboureurs, mais pratiquent surtout l'élevage du bétail et des abeilles. Leur nombre (en comprenant les Mestchériens et les Teptars) est évalué à près d'un million.