Message 06 Mai 2007, 13:55

Le Caravansérail

Le Caravansérail


Voici un sujet périphérique au monde des ‘Peuples Cavaliers’ mais néanmoins intéressant.

En effet, le caravansérail ("palais de caravanes" en turco-persan) est un batiment caractéristique de l’Asie centrale. On en trouve également en Chine, Au Moyent-Orient, en Afrique du Nord, quelques-uns en Russie et même, sous l’influence arabe, en Espagne.

Ce batiment servait principalement aux haltes des nombreuses caravanes marchandes.

Leur essor est liée à l'expenssion de l'Islam et au développement du commerce terrestre entre l'Orient et l'Occident (puis à son déclin en raison de l'ouverture des routes maritimes par les Portugais et les Espagnols).
La plupart des caravansérails ont été construit sur une période de dix siècles (du IXe siècle au XIXe siècle) et a intéressé une aire géographique dont le centre reste l'Asie centrale.

Plusieurs milliers de caravansérails ont été bati et l'ensemble qu'ils constituent est un phénomène majeur de l'histoire de cette partie du monde, d'un point de vue économique, architectural, social et culturel.

Leur fonction première était d’acceuillir les marchands et les pèlerins. Ils sont situé le long des routes ou à l’entrée des villes.

Selon les pays, le nom change : Le terme “Caravansérail” est emprunté au persan karwan-saray. Le mot est composé de karwan (caravane) et de saray ( palais, grande maison, cour ).
Ainsi, dans le monde iranien, il s'appellera plutôt ‘khan’ ou ‘Han’ alors qu'au Maghreb, c'est le mot ‘funduq’ qui est le plus couramment employé. On peut comparer le caravansérail à un relais de poste en Europe ou un ryokan au Japon.

Les caravansérails étaient implantés tous les 25 à 40 km en fonction de la distance que pouvait parcourir un chameau en un jour.
Il sétaient presque toujours fortifié et bati sous la forme d’une petite citadelle carrée entourée d’une muraille.

Celui-ci se compose de plusieurs parties: la grande cour, à ciel ouvert, pour les animaux, des magasins au rez-de-chaussée et des chambres au premier étage.
A l’intérieur, les marchands et voyageurs trouvaient toutes sortes de commodités. Des écuries (ou des enclos) pour les montures et les bêtes de somme, les fameuses chambres pour dormir et se restaurer, des hammams, une mosquée, une bibliothèque (dans les plus prestigieux).

On y trouvait aussi certains métiers comme des médecins et des vétérinaires et de nombreux marchands. C'est aussi un lieu d'échange et de commerce important fréquenté par de nombreux étrangers.

On peut citer par exemple :

- Le caravansérail seldjoukide de Sultanhani. Il est situé sur la route qui reliait Konya à la Perse en passant par Kayseri, Sivas et Erzurum. Il fut construit par le Sultan Alaatin Keykubat en 1229. C'est le plus grand caravansérail seldjoukide de toute l'Anatolie.
Khatchi Qan, guerrier keshig de l'Ordoo du 'corbeau Rouge'
Image