Message 04 Nov 2015, 21:10

La Bataille de Rednitz, 22 Juin 910

La Bataille de Rednitz, 22 Juin 910

Avant-propos :

La Bataille de Rednitz est une bataille qui voit s'affronter les Magyars aux armées de Louis IV de Germanie, dit l'Enfant, roi de Francie Orientale (Germanie), le 22 Juin 910


L'emplacement de la bataille n'est pas déterminée avec certitude mais se situe près de la rivière Rednitz (la Regnitz est une rivière de 58 km de long qui coule dans le land de Bavière. Elle est un affluent du Main et donc un sous-affluent du Rhin).

Cette bataille fait partie du long conflit qui va opposer les Magyars, installés en Pannonie et la 'Francie Orientale' (Germanie) entre 900 et 955 ap J-C.

Elle se déroule 10 jours après la Bataille d' Augsbourg et en est une suite.

La "Francie Orientale" est la partie orientale de l'empire carolingien partagé lors du traité de Verdun en 843. En 899, elle échoit à Louis IV de Germanie. Ce royaume comprenait la part orientale de l'ancienne Austrasie, la Saxe, la Thuringe et la Bavière.

(voir chronologie des raids magyars en occident)

Contexte général :

En 906, les Magyars attaquent pour la première fois la Saxe.

Le 4 juillet 907, à la Bataille de Pozsony, une armée germanique commandées par le duc de Bavière Liutpold de Scheyern et l'archevêque de Theotmar de Salzbourg est sévèrement battue. Le Duc et l’Archevêque sont tués au combat.

Le 3 août 908, à la bataille d' Eisenach, le margrave Burchard de Thuringe et l'évêque Rodolphe de Wurzbourg connaissent le même sort.

En 909, une petite armée magyare envahi la Bavière, mais est repoussée, près de Pöcking. Cette victoire n’arrête pas les attaques magyares.

Avant la bataille :

Louis IV de Germanie (ou plutôt ses conseillers) décide que les forces de tous les duchés allemands doivent se réunir et de lutter contre les Magyars. Il menace même d'exécution ceux qui ne le suivraient pas.

Deux armées se forment :

L'une, composé de Souabe et d'autres forces de l'Allemagne du Sud, est dirigée nominalement par Louis IV de Germanie, mais, en réalité, à cause de son jeune âge, par Gozbert comte de Alemannia et Managolt le comte de Ladengau.

L'autre, comprenant des troupes recueillies auprès de la Franconie Occidentale et de la Lotharingie et très certainement de la Bavière est commandée par Gebhard, duc de Lotharingie

Il est également possible que les Saxons rallient le combat. Sans doute sous la menace du roi mais aussi parce qu’ils veulent mettre un terme aux attaques des Magyars dont ils ont été les victimes en 906 et 908.

Ils restent aux deux armées de réaliser leur jonction.

Les Magyars, qui ont appris les plans Louis IV de Germanie, envoient rapidement leur troupes pour empêcher la jonction des forces souabes et franques et, grâce à cela, réussir à battre les deux forces séparément.

Ils arrivent à Augsbourg et totalement inattendu, ils battent les forces germanique de Louis IV de Germanie le 12 juin 910 à la Bataille d' Augsbourg,

Cette première armée battue, ils marchent vers le nord à la rencontre de la seconde armée.

La Bataille :

Il y a peu de source sur le déroulement de la bataille, proprement dite.
On peut préciser que l'armée germanique était composée de piétons lourds et que l'armée magyare était composée principalement d'archers à cheval.

On sait aussi que l'armée germanique a subi une lourde défaite et que les commandants de l'armée, Gebhard, duc de Lorraine, Liudger, le comte de Ladengau, comme la plupart des soldats ont été tués.


Après la Bataille :

Sur le chemin du retour, les magyars pillent les alentours de Ratisbonne, brûlent Altaich et Osterhofen.

Seuls les Bavarois réussissent à battre une petite unité magyare à Neuching,

Les conséquences sont grave pour la 'Francie Orientale' (Germanie). En effet, l'anéantissement de sa capacité militaire ne lui permet plus résister aux attaques magyares.

Louis IV de Germanie et de nombreux princes acceptent de rendre hommage aux Magyars (et sans doute de payer un tribut).

Louis IV de Germanie décède, sans descendance, en 911.

Son successeur, Conrad Ier de Germanie, refuse de payer un quelconque hommage ( un tribut) aux Magyars. Toutefois, les ducs de Bavière et de Souabe seront obligés de la faire pour s'assurer la paix..

Encouragés par leurs victoires, les Magyars vont intensifier leurs raids sur la Germanie en particulier et sur l’Occident en général.
Che Khan, votre humble serviteur
Image