Message 17 Juin 2012, 21:27

La Bataille navale de Yamen, 19 mars 1279

Bataille navale de Yamen, 19 mars 1279

Contexte général :

Depuis plusieurs années, Khubilaï Khan a lancé ses armées contre la “Dynastie Song” (Chine du sud).

En 1276, la plus grande partie des territoires Song sont conquis par les forces mongoles. l’Empereur Song Duzong (né Zhao Mengqi) est mort et a été remplacé par son fils, Song Gong (né Zhào Xian) âgé de 5 ans seulement.

Bientôt, la capitale temporaire des Song dans la ville de Lin'an (province de Guangdong / actuelle Hangzhou) est tombée aux mains des Mongols.

L’empereur est fait prisonnier et, sur l'ordre de Kubilai Khan, part en exil au Tibet pour mener une existence de moine.

Lù Xiùfu, homme politique et commandant militaire, prend soin des deux autre fils de l'empereur Song Duzong, Zhao Shi (âgé de sept ans) et Zhao Bing (âgé de 4 ans).

Réfugié dans la ville de Fuzhou (province du Fujian), Zhao Shi est intronisé en tant qu'empereur sous le nom de Song Duanzong.

Song Duanzong nomme Lu Xiufu en tant que conseiller militaire dans le Conseil Privé avec la tâche de continuer la lutte contre les Mongols.

Mais, en 1277, la ville de Fuzhou tombe aux mains des Mongols.

Les “Song” fuient vers la ville de Quanzhou .

Zhang Shijie , Général en chef des forces “Song” organise la résistance. Il décide de construire une vaste flotte pour permettre à la cour des Song et à l’armée de se déplacer d'un endroit plus sûr à jusqu'à ce que la situation s'améliore.

La cour des Song atteint la ville de Guangdong. Malheureusement, pendant le voyage, sur le chemin de Leizhou, le bateau qui transportait l’Empereur Song Duanzong, chavire.
Bien qu'il survive, il est tombe malade et fini par mourir.

Il est remplacé par son frère cadet, Zhao Bing , qui prend le nom de Song Bing.

La bataille :

En 1279, Zhang Hongfan, commandant chinois au service des Mongols et Amiral de la flotte de Khubilaï Khan attaque la flotte des “Song”.

Certains militaires song suggèrent que la flotte devrait d'abord garder l'embouchure de la baie, pour assurer leur ligne de retraite vers l'ouest. mais Zhang Shijie rejette cette suggestion en vue d’empêcher ses soldats de fuir la bataille. Il ordonne également l'incendie de tous les palais, les maisons et les forts pour la même raison.

Ensuite, Zhang Shijie fait enchaîner sa flotte de guerre (environ 1000 navires) de guerre pour former une longue chaîne dans la baie et place le bateau de l’Empereur Huaizong au centre du dispositif.

Zhang Hongfan envoi des brûlots dans la formation ‘Song’, mais les Song ont prévu une telle attaque. Tous les navires ont été peint avec de la boue résistant au feu.

La flotte mongole fait le blocus de la baie. Les ‘Song” qui ont dans leur rang de nombreux non-combattants, sont bientôt à court d’eau et de nourriture. Les soldats song sont contraints de manger des aliments secs et de boire de l'eau de mer, ce qui provoque des nausées et des vomissements. A trois reprises, Zhang Hongfan demande à Zhang Shijie de se rendre, en vain.

Dans l'après-midi du 18 mars, Zhang Hongfan prépare la flotte mongole pour un assaut massif.

L'emploi de canons est refusé. En effet, Zhang Hongfan estime que les canons pourraient briser les chaînes de la formation song et leur donner l’occasion de battre en retraite.

Le lendemain, Zhang Hongfan divise ses forces navales en quatre parties.

Tout d'abord, le flanc nord de la flotte mongole engage les “Song” mais ils sont repoussés.

Malgré ces difficultés, les Mongols commencent à jouer la musique festive, ce qui conduit les “Song” à penser que la flotte mongole organise un banquet et qu’ils ont réduit leur garde.

Vers midi, Zhang Hongfan attaque par l'avant, en cachant des soldats supplémentaires sous de grands morceaux de tissu. Une fois les bateaux de Zhang Hongfan en vue de la flotte song les soldats sortent de dessous le tissu et tirent.

Les “Song” qui pensaient à une petite escarmouche, sont surpris par cette attaque importante. Des vagues de flèches frappent les navires.

Pris au dépourvu, la flotte song perd sept navires et un grand nombre de soldats.

De plus, de nombreux soldats malades et affaiblis ne sont pas de taille pour lutter contre les Mongols en combat rapproché.

Les navires enchaînés les uns aux autres ne peuvent manœuvrer pour venir aider ou même s’enfuir.

Les Mongols ont compris que la journée étaient à eux. Le massacre sanglant des “Song” a commencé.

Voyant que la bataille est perdue, Zhang Shijie choisi ses meilleurs soldats et fait couper environ une douzaine de navires de la formation dans une tentative ultime d'évasion afin de sauver l'empereur.

Mais la flotte mongole qui a rapidement progressé vers le centre, tuant tout le monde, s’approche à présent du bateau ou se trouve l'empereur.

Le Premier ministre, Lu Xiufu, ne voyant aucun espoir de se libérer prend l'empereur dans ces bras et se jette à la mer avec lui. Il disparaissent à jamais dans les flots et de nombreux
responsables et concubines les suivent dans la mort.


Après la Bataille :

Bien qu'affrontant des forces plus nombreuses (de 1 contre 10), la flotte mongole de Zhang Hongfan a réalisé une écrasante victoire tactique et stratégique, annihilant complètement la flotte song

Sept jours après la bataille, des centaines de milliers de cadavres flottaient encore à la surface de la mer.
Selon les témoignages, le corps de l'empereur fut retrouvé près de l'actuelle Shekou dans Shenzhen.

Zhang Shijie , ayant échappé à la bataille, espérait continuer à résister aux Mongols.
Cependant, après avoir appris la mort de l'empereur Song Bing, la douairière M. Yang se suicide également en mer.

Song Bing sera le dernier empereur des “Song” et sa mort met fin à la “Dynastie Song”

La “Dynastie Yuan” (Mongols de Chine), en vertu de Khubilai Khan , avait maintenant toute la Chine sous son contrôle.

Un rocher a été taillé à la mémoire de Zhang Hongfan et de sa victoire navale.

Image


Remarque : un grand nombre de marins et de soldats qui composent les forces de la flotte mongoles sont, en fait, des chinois du nord (partie de la Chine qui était déjà tombée sous le joug des Mongols).

Je vous invite également sur un autre article : La Marine chez les Yuan (Mongols de Chine)
Arkhaï Khasar, Commandant de l'Aile Gauche de l'Ordoo du Corbeau Rouge
Image