Page 1 sur 1

Oghul Qaimish, Epouse de Güyük( ? - 1252)

MessagePublié: 24 Oct 2013, 20:55
par Tadjul Tama
Oghul Qaimish; Epouse de Güyük ( ? - 1252)


Oghul Qaimish était la première épouse de Güyük (troisième khan des Mongols, fils d'Ögödei et petit-fils de Gengis Khan).
Elle aurait été d’origine merkit ou oïrat

À la mort de Güyük en 1248, elle assume la régence.

En 1250, elle reçoit l'ambassade envoyée par le roi de France, Louis IX auprès de Güyük et conduite par le dominicain André de Longjumeau.

Elle essaye de faire élire à la place de Güyük, son fils Koutcha ou, à défaut, de faire élire le neveu de Guyuk, Chiremon, pour que les “Ogodeides” conserve le pouvoir.

En 1249, Batu Khan organise un quriltaï ( une grande assemblée) et Möngke est choisi comme “Grand Khan”.

Oghul décline l'invitation de Batu et envoi un émissaire à cette assemblée pour demander que ce soit Chiremon ou un autre "Ögodeide" qui soit élu khan.


En 1251, les “Toluids” et la “Horde d'Or” organise un deuxième quriltaï sur la rivière Kherlen.
A nouveau, Möngke est, officiellement, proclamé comme “Grand Khan”.
Oghul Qaimish refuse de venir et est soutenue par la plupart des princes “Ögodeide”.

Avec l'élection de Möngke, le pouvoir suprême passe à la branche de Tolui (quatrième fils de Gengis Khan).

Möngke fait une grande purge parmi ceux qui s’étaient opposé à lui.

En 1252, Oghul Qaimish est arrêtée, accusée de complot et mise à mort. Möngke la fait enfermer dans un tapis de feutre et jeter dans une rivière.

Les “Ogodeides”, dont le fief était centré sur la Mongolie, furent par la suite totalement écartés du pouvoir.


PS : on peut trouver la manière d'exécuter Oghul Qaimish comme particulièrement cruelle (et ça l'est). Néanmoins, dans l'esprit des Mongols de cette époque, cela montre une certaine forme de respect. En effet, tuer sans faire couler le sang montrait que l'on respectait son ennemi. Il aurait été beaucoup plus infamant de la décapiter.