Message 17 Déc 2012, 12:23

La Bataille de la Rivière Terek , 22 Avril 1395.

La Bataille de la Rivière Terek , 22 Avril 1395.

Avant-propos :

La bataille de la rivière Terek est une bataille qui voit s’affronter Tamerlan à Toktamish, le Khan de la Horde d'Or, le 22 avril 1395.

Elle se déroule le 22 avril 1395, le long du Terek, principal fleuves du Caucase, long de 623 kilomètres et qui coule sur les territoires de la Géorgie et de la Russie.

Contexte Général :

Pendant l’hiver 1377-1378, Toktamish prend le contrôle de la Horde d'Or avec l'aide de Tamerlan. quelques temps après, une rivalité se développe entre les deux hommes concernant l’autorité sur l’Azerbaïdjan persan .
Dans le conflit qui en résulte, Toktamish subi une lourde défaite à Kunduzcha, dans les steppes au nord de la mer Caspienne en 1391, mais cela n’arrête pas ses prétentions au pouvoir.

Alors que Tamerlan mène sa campagne sur cinq ans (1392- 1397), Toktamish tente de négocier une alliance avec le sultan Barquq, le souverain mamelouk d'Egypte. En 1394, la Horde d'Or pille les frontières septentrionales de l'empire de Tamerlan, avançant à travers la Géorgie avant de se replier en arrière vers les steppes.

Tamerlan décide d’intervenir et installe ses quartiers d'hiver sur les côtes sud-ouest de la mer Caspienne. De là, il envoie un message à Toktamish afin de lui demander pourquoi il risque une nouvelle bataille et lui propose une autre chance pour un règlement pacifique.

Selon le Zafarnama (Livre de la Victoire) de Sharaf ad-din Ali Yazdi, Toktamish est tout près d’accepter la paix, mais il est dissuadé par ses courtisans et ses généraux.
L’armée de Tamerlan lève le camp le 10 Mars 1395. Selon Yazdi, l'armée était si grande qu'elle faisait cinq lieues de large à mesure qu'elle avancent en ordre de bataille.

La Bataille :

Tamerlan trouve les troupes de Toktamish sur la rivière Terek. Les troupes de la Horde d'Or sont en position de force, dans un camp fortifié, qui défend le seul gué disponible sur la rivière.

Une deuxième source (le rapport de l'envoyé espagnol Clavijo), relate que Tamerlan se trompe de chemin au niveau de la rivière et que pendant trois jours, son armée marche sur l'autre rive de la Horde d'Or. Au début de la troisième nuit des femmes du camp sont habillées en soldats et restent dans le camp, tandis que l'armée elle-même fait un retour forcé au gué, pour passer le Terek sans combat.

Après avoir traversé le Terek, Tamerlan avance le long de la rivière, vers le camp de Toktamish qui se trouve en amont.

Toktamish, en même temps réussi à rallier ses troupes et s'avance vers les troupes de Tamerlan.

Le 21 avril, les deux armées sont finalement face à face.

Dans la matinée du 22 avril, Tamerlan organise son armée en sept corps.

On sait que, Mirza Mohammad, un de ses petits-fils, commande le “Centre”, tandis que Tamerlan conduit
la “Réserve”.

Dés le début de l’engagement, l’aile gauche de Tamerlan subi une forte pression de la part de l'aile droite de Toktamish qui a attaqué avec force et détermination.

Tamerlan réagi en lançant sa ‘Réserve' dans la bataille.

Les Hommes de Toktamish se font refluer vers leur “Centre” mais réussissent à se regrouper.

Une des compagnies de la “Réserve” de Tamerlan s’est avancée trop loin dans le corps principal ennemi.

Les hommes de Tamerlan sont forcés de reculer. Cette retraite se transforme en un début de déroute mineur, laissant Tamerlan dangereusement exposés au corps-à-corps.

Un corps de cinquante hommes vint à son secours. Ils sont suivis par plusieurs autres groupes, y compris le régiment des “Gardes de Tamerlan” qui rétablissent la situation.

Enfin Mirza Mohammad commande à une partie de ses hommes d'attaquer l'aile droite de Toktamish, les forçant à battre en retraite.

L’aile droite de Tamerlan, malmenée avait été forcés de descendre de cheval pour se préparer à un baroud d'honneur, sont sauvés par des renforts en provenance du “Centre”.

Les combats continue avec férocité. C’est le tour du “Centre” de Toktamish qui est maintenant en difficulté.

Ses troupes commence à craquer et entame un début de retraite.
Toktamish doute de la victoire et s'enfuit du champ de bataille. Sans leur chef, les troupes de Toktamish se désorganisent complètement et débandent.
Tamerlan reste seul, sur le champs de bataille, savourant sa victoire

Après la Bataille :

Au lendemain de la bataille, Tamerlan tente de se saisir de Toktamish, mais celui-ci à réussi à s'échapper dans le nord des terres de la Volga.
Tamerlan décide d’en finir avec la Horde d'Or et s’attaque à ses villes. Il met à sac Tana, une ville commerçante sur le Don et Saraï, la capitale de la Horde.

Avec ces deux villes détruites, la Horde d'Or ne retrouvera jamais son ancienne puissance.

Les routes commerciales du nord à travers l'Asie centrale seront fermées, obligeant les marchands à voyager à travers l'empire de Tamerlan.

Toktamish fera une série de tentatives pour reprendre le pouvoir mais sans succès.

Il fini par se réfugier avec quelques fidèles, à la cour du Grand-Duc Vytautas de Lituanie et lui demande de l'aide pour récupérer le contrôle de la “Horde d’Or”.

Le Grand-Duc Vytautas accepte voyant une opportunité à intervenir dans cette région et peut être à agrandir son duché en lui créant une ouverture sur la Mer Noire (et son commerce).

Le Grand-Duc forme assez facilement une énorme armée composée de Lituaniens, de Ruthènes, de Russes, de Polonais, de Moldaves, de Valaques, de chevaliers teutoniques accompagné des troupes mongoles de Toqtamich.

Les troupes lituaniennes rencontrent les troupes de la “Horde d’Or” commandée par Temur Kutlugh (de la famille d'Urus Khan) à la bataille de la Vorska, le 13 août 1399.

Si la bataille commence bien pour le Grand-Duc, elle s’achève par sa défaite. Toqtamich n’a pas attendu la fin de l’affrontement, il a fuit dès que cela tournait mal.

Il meurt vers 1408, dans des circonstances incertaines, peut être assassiné ?

Remarque :

Cette bataille n'est pas à confondre avec une autre bataille qui se situe sur le Terek et qui oppose le général Nogaï qui commande les forces mongoles de Berke (Khan de la Horde d'Or) aux Troupes d’Hulegu ( Khan des Mongols d'Iran) -> La Bataille du Terek , Janvier 1263..
Nagaï Mergen, Commandant du Barun-Gar de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image